CANNABIS CORPSE - From Wisdom to Baked (Season Of Mist) - 19/09/2014 @ 07h35
Le cadavre est encore chaud. Des volutes de fumées s’échappent des trous béants causés par des douilles fumantes, le sang s’échappant des multiples orifices ne coagule pas encore. 12 albums à son actif, des centaines de concerts aux 4 coins du monde, une vie de troubadour bien remplie.
CANNIBAL CORPSE s’est éteint au terme d’une existence pleine, qui aura marquée l’Histoire du Death Metal.

Mais, la puissance du Death Metal est plus forte que la mort…
Alors que le soleil darde ses derniers rayons sur les collines environnantes, un spasme secoue le torse du cadavre. Une odeur nauséabonde se dégage des chairs en putréfaction, tandis que des gargouillis inquiétants retentissent doucement.
Le cadavre se met alors à bouger, et dans un affreux rictus, se relève difficilement. Il regarde autour de lui, les yeux enfoncés dans les orbites.

Des lambeaux de chairs se détachent doucement, alors qu’il se baisse difficilement pour saisir un énorme splif. L’allumant avec désinvolture, il aspire une longue taf, laisse la weed s’imprégner dans ses poumons, avant de recracher une fumée opaque par les différents orifices percés dans son corps.
Le regard hagard, il explose alors dans un grand rire gras et enroué, qui se transforme en un growl rauque.

CANNIBAL CORPSE est mort, le règne de CANNABIS CORPSE peut commencer.

Réincarnation dépravée des maîtres du Death Metal, CANNABIS CORPSE nous balance aujourd’hui son 3ème album. Plus qu’un zombie toxico, CANNABIS CORPSE est avant tout l’alter égo junkie de la bande à Corpsegrinder.
La ressemblance musicale est donc totalement assumée, et revendiquée, même si le style de nos gentils drogués est bien plus varié qu’il n’y parait...

Articulé autour d’un Death Metal classique et groovy, le style du groupe est dédié au headbang et au pogo, singeant avant tout le côté old-school des premiers albums de CANNIBAL CORPSE et d’OBITUARY.
Parodique et sérieux à la fois, CANNABIS CORPSE a le goût de la chose bien faite, le beau geste, qui l’aide à avancer.
Même à ses débuts enfumés, le cadavre défoncé maniait le médiator avec brio. Aux thématiques enfumées et humoristiques répondant déjà un Death Metal cohérent.

D’album en album, le trio a gagné en maturité, sans jamais sacrifier son sens de l’humour carabiné. Et pour ce 3ème album, les choses sont claires : CANNABIS CORPSE n’est plus un second couteau ou un simple clone parodique.
Le projet parallèle emmené par Phil Hall (MUNICIPAL WASTE) et son frère Josh, accompagné de Brent Purgason (GWAR), s’est donné les moyens pour enfin sortir de l’ombre. Et CANNABIS CORPSE se permet, avec ‘From Wisdom to Baked’, de donner une jolie petite leçon de Death Metal aux anciens qui l’ont influencé.
De quoi le placer en haut du piédestal des sorties de l’année, rien que ça.

La prod des frères Hall et le mastering de Scott Hull offrent un son rugueux, gras et superbement équilibré, permettant de donner une identité ‘Old-school’ et puissante à la fois.
Plus mature et abouti que les précédents opus, ‘From Wisdom to Baked’ est aussi et surtout un putain de défouloir. La gestion rythmique est absolument irrésistible, et offre aux amateurs de violence toutes les variations d’émotion que peut véhiculer le Death, de l’ultra violence à la lourdeur en passage par divers accélérations dévastatrices. Le tout avec une évidente et un naturel à faire pâlir d’envie Entombed (Dead et After Death).
Les morceaux possèdent cette aisance rythmique et cette implacable logique qui permettent à la fois de diversifier les enchaînements et de rendre l’ensemble cohérent et accrocheur.

Sans être flamboyant ni original, CANNABIS CORPSE nous propose tout de même 11 titres plaisants, bardés de riffs et de leads plus gras et expressifs les uns que les autres. 11 titres de Death Metal à l’ancienne, mais avec un souffle nouveau, offrant au groupe une puissance de frappe et une efficacité décuplées. Le tout décoré de quelques soli d’invités, qui se greffent superbement bien au style du groupe.

Groove putride éclaboussé de cris gutturaux d’ours en rut, mid-tempos percutants et entraînants, breaks gras aux soli exaltés : notre cadavre est en pleine forme.
Son style s’en ressent, et mêle avec intelligence la naïveté des débuts et le professionnalisme accumulé depuis 2006. Et même si cette forme de sagesse (modérée) risque de déplaire à certains fans, elle apporte une assise musicale totalement bénéfique, rendant ‘From Wisdom to Baked’ à la fois frais et structuré, fort et impulsif.

Il n’y a pas que la marijuana dans la vie, et CANNABIS CORPSE l’a bien compris. Toujours aussi dépravé et obsédé par les volutes d’herbe consumée, notre cadavre a choisi d’agir avec plus de sérénité. Plus de raison. Plus de lucidité, malgré les effets de la dope et les paroles toujours aussi succulemment enfumées.
Bien lui en a pris, car sa troisième expulsion est vraiment intéressante. Une expulsion putride et grasse, rapide et teigneuse, lourde et efficace.
A fumer sans modération.




Rédigé par : ..::Ju::.. | 15/20 | Nb de lectures : 11319




Auteur
Commentaire
drum7777
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2014 à 08h00 - (113683)
decidement ils sont partout les mecs de municipal waste... a la base groupe fun dédié à la parodie et second couteau mais la ils prennent une autre dimension toujours avec des jeux de mots léchés. ca groove, ca mosh, ca bute, groupe de 1er plan, par contre je trouve le son de batterie faiblard, étouffé, pas assez claquant. Mais 15/20 aussi.



Deadloz
IP:92.90.17.1
Invité
Posté le: 19/09/2014 à 11h11 - (113687)
Amateur de cannibal et de cannabis, ceci est pour vous. Bougrement efficace. Cannabis Corpse nous souffle un sentiment de bien être certain.

Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2014 à 15h28 - (113689)
3e ou 4e album ?

Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2014 à 17h26 - (113690)
Après écoute, encore un disque du groupe à recommander. Peut-être que la formule s'épuise un peu, mais il y a un réel plaisir dans ce qu'ils font. Un album de Cannabis Corpse, c'est comme se louer une VHS d'une bonne série B.



regression
IP:85.168.193.143
Invité
Posté le: 19/09/2014 à 21h30 - (113695)
J'aurais plutot dis que c'est comme retrouver un death metal qui n'existe plus !

Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 22/09/2014 à 19h19 - (113724)
Je trouve ca tres bon!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker