CANDLEMASS - Psalms for the Dead (Napalm/Season of Mist) - 19/09/2012 @ 08h36
Et voilà, le dernier album des maîtres du doom épique, CANDLEMASS, est sorti. Et quand je dis dernier, c’est dans tous les sens du terme. Dernier en date, et dernier car il n’y en aura plus d’autre. Ca fait d’ailleurs bizarre de se dire que je tiens ce qui sera le dernier album de ce groupe mythique (bon OK, jusqu’à ce que Nuclear Blast allonge le chéquier, mais chut). Personne n’ose y croire d’ailleurs, malgré les annonces répétées du groupe. Et, c’est d’autant moins crédible quand on sait que Robert Lowe (Solitude Aeturnus) s’est fait dégager du groupe récemment, remplacé par l’ami de longue date et mercenaire Mats Levén (l’excellent chanteur de KRUX, avec Leif Eidling, mais également ex-Therion, ex-Yngwie Malmsteen entre autres). En 2004, après 11 ans de silence, le groupe se reformait avec Messiah Marcolin, le moine/chanteur culte pour un album. Un succès énorme, mais rapidement, les tensions entre Messiah et le reste du groupe amenèrent ce dernier à changer de chanteur. L’heureux élu est Robert Lowe, le génial chanteur de Solitude Aeturnus. Résultat, le génial "King of the Grey Islands" en 2007. Suit deux ans plus tard le très bon, mais moins génial "Death Magic Doom". Je vais en énerver certains, mais pour moi, DMD est une compil’ des chutes de KotGI. Malgré quelques perles, cet album a du mal à s’élever au niveau de son prédécesseur, et ce n’est clairement pas la prestation de Robert Lowe qui est en cause. Des redites, des morceaux moins inspirés, on s’éloigne un peu du chef-d’œuvre. Quelques lives et singles plus tard, et nous voici à celui qui est censé terminer en apothéose une discographie commencée 26 ans plus tôt, avec l’intemporel "Epicus Doomicus Metallicus".

"Psalms for the Dead" a donc cette lourde tâche. Et ce n’est pas une mince affaire. En bon fan du groupe, j’attendais énormément (c’est un euphémisme) cet album. J’ai été un peu refroidi à l’écoute des deux premiers singles sortis juste avant. Mais j’avais la foi ! Foi en Leif Eidling, Créateur du riff doom (inspiré par Sabbath, faut pas déconner) par excellence. Foi en Rob Lowe, qui, malgré un statut de Gérard Jugnot du Doom, est un des tous meilleurs chanteurs de doom/heavy actuels. Et malgré de nombreuses écoutes… Pfuiit. Rien. Que dalle. Ah si, une frustration, un énervement. Bordel de couille tordue, c’est quoi cet album ? Au lieu d’une épitaphe majestueuse, sur la pierre tombale est écrit « ayé, c’est fini, a pu du doom ». Putain de pétard mouillé… Bon, je reprends mes esprits, et j’argumente.

"Psalms for the Dead", c’est une machine à doomer en panne. Il n’y a pas de mauvais morceaux en soi, chacun pris séparément. Mais l’ensemble sonne plat, fade. On dirait que Leif Eidling a perdu son mojo. Les riffs sont soit déjà entendus, soit peu inspirés. Ca ne décolle jamais, ou si rarement. Et souvent, grâce au chant toujours impeccable de Robert. Car s’il y en a un qui tire son épingle du jeu, c’est bien lui. Prouvant pour le troisième album de suite qu’il était capable d’incarner la sensibilité la plus intense à la colère la plus noire, en passant par le désespoir irréversible, Lowe montre encore une fois l’étendue de son talent. Sur album en tout cas, mais on y reviendra. Autre membre qui s’illustre, Carl Westholm. Son nom ne vous dit peut-être rien, car il s’agit du claviériste, officiellement pas dans le groupe, mais il l’accompagne en studio depuis 1998. Sur cet album, on l’entend beaucoup plus qu’auparavant, jouant de l’orgue Hammond sur quasiment tous les morceaux. Et en tout cas, beaucoup plus que sur les précédents albums. Cette place grandissante de l’orgue dans les compos est certainement à l’origine de l’invitation de Per Wiberg, ex-Opeth, pour jouer sur "Siren Song". D’ailleurs, aux dernières nouvelles, ce dernier accompagnera le groupe sur ses prochaines dates.

Beaucoup plus de clavier donc, et des riffs assez bateau. Leif Eidling, qui écrit quasiment tous les morceaux du groupe depuis le début, semble avoir perdu son inspiration, car aucun morceau ne reste vraiment dans la tête à la fin de l’écoute. Les riffs semblent déjà avoir été entendus sur un des deux précédents albums, sans pour autant arriver à un résultat similaire. Alors certes, certains morceaux sont plutôt bons, comme "Prophet", le titre d’ouverture qui intègre à la fois des parties heavy as fuck et une fin pachydermique. Ou encore le "Dancing in the Temple (of the Mad Queen Bee)", assez heavy et rock, avec une légère touche épique. La première partie du CD est d’ailleurs un chouilla au-dessus de la seconde partie (après "Waterwitch"), qui est elle trop molle du genou. Les titres "Psalms for the Dead" ou "The Killing of the Sun" sentent le manque d’inspiration et le réchauffé. Ils auraient fait de parfaites B-Side sur les deux albums précédents. Je ne serais pas étonné s’ils étaient effectivement de ce type de morceau. Seul le dernier titre sort son épingle du lot de cette deuxième partie, plus épique et original avec cette narration de Mark Robertson.

La version limitée, sous forme d’un digibook assez élégant, abrite également un DVD bonus composé de deux pistes, le making of de l’album et le livre de bord du concert que le groupe a donné au 70,000 tons of Metal 2012. Le fait marquant de ces deux documentaires, mis à part les chaussons du groupe pour la session photo de cet album, est la performance de Rob Lowe hors scène et enregistrement. On voit un chanteur clairement dépassé, qui visiblement arrive à bosser quand il est avec le groupe, mais avec la distance (il habite aux US, quand le reste est en Suède), il doit se remettre au niveau à chaque fois. On comprend mieux l’éviction du vocaliste, même si la raison officielle avancée reste les performances live. Sauf qu’à l’écoute des derniers live officiels, Rob est loin d’être aux fraises.

Au final, "Psalms for the Dead" a une empreinte 70’s, qui tranche avec le gros heavy/doom des deux albums précédents. Cette influence n’est pas mauvaise, au contraire, mais elle ne compense pas le manque d’inspiration des riffs et du song writing. Sans être un mauvais album de doom, c’est pourtant un album très moyen de CANDLEMASS. Pas forcément leur moins bon, mais très très loin de chefs-d’œuvre comme "King of the Grey Island", "Nightfall" ou "Ancient Dreams" ("Epicus" est hors catégorie, voyons). CANDLEMASS signe ici son épitaphe, et malgré toute ma bonne volonté et mon statut de fan-boy, la note finale n’est pas élevée. Vivement les futures (?) dates du groupe pour se venger sur les classiques indémodables. Mais est-ce que ce n’est pas ça qu’on attend d’un tel groupe ?


Rédigé par : Skay | 12/20 | Nb de lectures : 12762




Auteur
Commentaire
Dittohead
IP:90.32.39.215
Invité
Posté le: 19/09/2012 à 08h55 - (103816)
Je suis sur que le groupe sortira un autre album un jour, nouveau chanteur, dernier album moyen blabla... en tout cas celui-ci est vraiment médiocre, je suis d'accord avec la chronique

grozeil
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2012 à 08h56 - (103817)
Ouais, fan du groupe devant l'Eternel, cet album ne m'a fait ni chaud ni froid, et ne parlons pas de la partie DVD qui m'a clairement ennuyé. Effectivement, le chanteur n'est pas à la traine, et ne l'a d'ailleurs jamais été, mais j'ai perdu tout intérêt en ce groupe depuis un bon bout de temps en fait. Personnellement, ça fait 15 ans que j'attends une reformation de Memento Mori avec Messiah, Snowy Shaw et Mike Wead, mais je pense qu'elle aura lieu quand je serai en train de sucer les poireaux par la racine. Pfff, chienne de vie.



pilgrimdoom
IP:90.47.65.86
Invité
Posté le: 19/09/2012 à 14h37 - (103823)
Comme quoi les goûts et les couleurs : je possède tous les albums du groupe sauf ceux sortis à la fin des années 90 et je trouve ce dernier excellent, peut-être même mon préféré de l'ère Robert Lowe.

metatron
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2012 à 14h54 - (103824)
Pas du tout d'accord.
je pense que la mauvaise note du disque tient au fait que le chroniqueur s'attendait à un album avec 100 % de titres cultes, alors qu'il n'y en a finalement que... 6 sur 9 :
Prophet, the sound of dying demons, Dancing in the temple (of the mad bee queen), waterwitch et son côté mélancolique, The Lights of Thebes et l'ultime Black as Time avec son intro qui donne des frissons.
ok, The Killing of the Sun est un peu bateau avec son gros riff en boucle, et j'avoue ne pas être grand fan des solos de Hammond sur Siren Song.
Mais quand même, on a 6 chansons sur 9 qui tuent.
On ne peut pas nier que Leif Eidling est un pur génie du riff : un groupe lambda aurait pu vivre toute un carrière avec tous les riffs de ce cd.
Et à nouveau, mention très bien pour les solos.
Pour ma part, je trouve que ce Psalm... est un très bon cru.



Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2012 à 16h03 - (103826)
De mémoire ils avaient joués pas mal de morceaux de ce dernier album la dernière fois que je les aient vu au Debaser à Stockholm et franchement ils envoyaient du lourd (je précise que je connais seulement les albums "Death Magic Doom" et "King of the Grey Islands", tout deux excellents), donc je ne comprend pas vraiment la note ici.



ManOfShadows
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2012 à 20h10 - (103828)
Je suis d'accord avec la chronique, malheureusement. J'ai eu beau écouté et réécouté ce disque, il est vraiment peu inspiré et sens vraiment le réchauffé. Pour ma part Candlemass a fait un sans faute discographique... jusqu'ici.

Je trouve que certaines compos sont mal écrite, on a affaire à une succession de plans différents qui ne s’imbriquent pas du tout ensembles ("Prophet" et son refrain qui arrive comme un cheveu sur la soupe et grandement exagéré; "The Sound Od Dying Demons", Psalms For The Dead...). En fait, seuls "Dancing", "The Killing Of The Sun", "The Lights Of Thebe", "Black as Time" et "Siren Song" sont géniales; les autres, ben il y a à boire et à manger dans chacune d'elles.

Et ça m'attriste de dire ça mais je comprend pourquoi ils ont viré Lowe. Il est complètement "absent", son interprétation est sans saveur, sans âme or, sur les précédents albums, il était juste parfait.

Pour finir, comme l'a dit le chroniqueur, c'est une machine à doomer en panne: quand j'écoutait "Embracing The Styx", "Destroyer" ou "Solitude", je ressentai ce sentiment funèbre, désespéré. Là, c'est doom, oui, mais il n'y a plus aucune noirceure.

Pas plus de 12/20. Paroles d'un fan hardcore.



Skay
Membre enregistré
Posté le: 20/09/2012 à 00h08 - (103832)
Leif est vraiment en panne d'inspiration. C'est du réchauffé. Et je préfèrerais écrire le contraire, surtout quand on sait de quoi est capable le bonhomme... De toute façon, un groupe comme Candlemass, les fans en attendent surtout les classiques. Et avec Mats Leven au chant, les live risquent d'envoyer s'ils se sentent concernés.

Blashyrkh
Membre enregistré
Posté le: 20/09/2012 à 18h51 - (103843)
Ca me rassure qu'il n'y ait pas que moi qui trouve cet album complètement médiocre. Je ne sais mm plus si j'ai réussi à tenir jusqu'à la fin... c'est peu dire...



Blashyrkh
Membre enregistré
Posté le: 20/09/2012 à 20h52 - (103846)
ils étaient pas censés faire une tournée d'"adieux" ?


Skay
Membre enregistré
Posté le: 21/09/2012 à 00h11 - (103848)
Non, cet album est le dernier, mais le groupe va continuer à tourner jusqu'à ce qu'ils en aient marre (ou qu'ils ne trouvent pas de date parce qu'ils sont trop chers...)

like a candle in the wind
IP:109.210.236.123
Invité
Posté le: 30/09/2012 à 17h22 - (103981)
Vu en live hier soir à Barcelone, Mats donne véritablement un coup de boost au groupe sur scène, présence plus virile avec headbanguing et moins theatrale qu'avec robert. Ok, il n'ont pas pour autant l'air de jeunes premiers mais il se défendent bien les vieux! Mats assure autant sur les classiques du moine fou que sur les morceaux récents. Trop d'extraits du dernier album au détriment des grands classiques et des deux autres albums de l'ère Lowe. Le groupe avait l'air uni et les membres contents d'être la. En Bref Candlemass a encore pas mal de leçons à donner aux plus jeunes.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker