CANDIRIA - Kiss The Lie (Trendkill) - 18/04/2012 @ 08h09
Ne vous y méprenez pas, cet album n’est pas un nouvel album de CANDIRIA. Non, ce que nous tenons entre nos petites mimines n’est rien d’autres que la suite de « What Doesn’t Kill You… » et ça date de 2009 déjà. Un album qui eu pas mal de galère il semblerait. A l’époque, il ne sortit que sous format digital, puis, plus tard, en vinyl, mais pas de format CD à l'horizon pour « Kiss The Lie ». Pourquoi ? Une sombre histoire de droit. Mais aujourd’hui tout cela est fini, et grâce à Trendkill cet album a enfin droit à sa sortie en compact disc, agrémenté d’un tout nouvel artwork en plus de ça. Alors merci qui ?

Parlons du contenue désormais. Je ne cacherais pas que ma découverte de CANDIRIA s’est effectué avec « What Doesn’t Kill You… », album peu apprécié des fans de la première heure mais aussi des médias. Pour moi, c’est un excellent album, et « Kiss The Lie » en est la suite directe. Alors les plus anciens fans du groupe seront un peu déçu, si ils n’ont pas apprécié son prédécesseur, mais que voulez vous, c’est comme ça, CANDIRIA à choisi sa voie. La voie de la mélodie, des ambiances et de l’expérimentation.

La fougue est toujours là, n’ayez craintes, mais « Kiss The Lie » tape beaucoup plus dans un registre mélodique. On sent que le groupe souhaite plus se concentrer sur le coté prog’ de sa musique, laissant de coté sa touche hardcore et métal, mais pour un rendu vraiment bandant si on se donne la peine d’ouvrir ses oreilles.

En premier lieu, on sent que Carley Coma ne veut plus trop gueuler. Son chant est principalement axé sur les lignes mélodiques, et utilise son timbre si particulier à bon escient pour apporter une certaine intensité aux compositions. On sait que le bougre a du talent, et le prouve une fois de plus sur cet album, soit en posant une vraie vibe mélodique et groovy, soit en tapant des refrains excellentissime et catchy à souhait. Le style est là, et le bonhomme n’hésite pas à montrer les crocs quand il le faut.

Musicalement, « Kiss The Lie » s’inscrit comme un excellent mélange de hardcore/métal/rock/jazz/prog'. Le groupe insiste sur ce coté prog’, ça ne fait aucun doute, il s’entend, il est bien là. Les guitares restent lourdes, jouant sur des parties alambiqués, déstructuré par moments, et viennent s'immiscer dans la cour du rock à de nombreuses occasions, comme pour adoucir encore un peu plus le ton. On ressent quelques touches TOOLiennes par instants, comme le démontre le titre d’ouverture « Icarius Syndrome » et cela surprend assez. C’est bien fait, et ça colle parfaitement au style de CANDIRIA. Les ambiances se font tour à tour lourdes, oppressante, puis, deviennent lumineuse et aériennes, pour un rendu extra et fort en impact. CANDIRIA surprend encore, vient greffer quelques expérimentations éléctro, incorpore des parties classiques à son style déjà bien vaste. Le ton est moins dur, c’est sûr, mais l’atmosphère du disque est beaucoup plus recherchée. Petit bémol tout de même, leur coté hip-hop à lui complètement disparu, ce qui est un peu dommage, tant il s’intégrait bien à leur style et apportait un plus indéniable. Mais il a laissé place à une autre facette du groupe, une facette plus méconnu. Il faut attendre les derniers instant de « Kiss The Lie » pour voir réapparaître les parties jazz, talentueuse vu le line-up du groupe, qui termine cet album dans un ambiance sereine et reposante.

Il serait bien dommage de passer à coté de cet album, tant il est riche et varié. Le style de CANDIRIA est toujours là, mais sous un autre aspect désormais. Assez difficile d’accès en premier lieu, « Kiss The Lie » mérite beaucoup d’écoutes avant de dévoiler tout son fabuleu contenu. Les fans pre-« What Doesn’t Kill You… » détesterons sûrement, les autres lui donnerons probablement plus de chance.

En bref, cette nouvelle sortie permet de (re)découvre un excellent album, d’un excellent groupe, qui, espérons le, servira de fil conducteur pour ses prochaines réalisations.

https://www.facebook.com/candiria - 346 visite(s)

CANDIRIAspace - 93 téléchargements


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 16.5/20 | Nb de lectures : 12600




Auteur
Commentaire
outrecuistre
IP:82.226.195.189
Invité
Posté le: 18/04/2012 à 09h28 - (101612)
Bien loin de 300% density qui reste un chef d'oeuvre méconnu comme Process of self development d'ailleurs, mais d'excellente facture tout de même.

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2012 à 10h35 - (101614)
Cette chronique tombe à pic, après avoir toujours été un peu réservé sur Candiria (un peu trop spé et mental pour moi, à la manière d'un Meshuggah), je me suis finalement mis à écouter le "what doesn't kill you..." en boucle ces derniers temps, et je m'apprêtais à redonner une chance aux autres albums, et j'ignorais l'existence de cette "suite.

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2012 à 10h37 - (101615)
Oh oui, 'Process Of Self-Development' et '300 Percent Density' sont énormes! J'ai plus trop suivi après...

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2012 à 10h45 - (101616)
Cf WIKIPEDIA :

"Adding good friend Eddie Ortiz (Cattlepress, The Dying Light) onto second guitar, the band headed into the studio in 2006 to complete their upcoming record Kiss the Lie. However, upon finishing the sessions, Ken Schalk left the band, citing that it was time to pursue a different path. Mike MacIvor also left the band due to Schalk's departure. He stated "I will not try and pull the wool over anyone's eyes, including my own. There is no Candiria without Ken Schalk, as far as I am concerned." Without a rhythm section to tour with in support of the new album, Type A Records refused to release Kiss the Lie and the album languished for close to two years, held "hostage" by the president of Type A, David Bendeth. However, Bendeth released the unmastered mix of the record onto eMusic, Napster, and iTunes in November 2008, without the band's permission or knowledge. Guitarist John LaMacchia has since properly released the record on March 4, 2009 (fully mastered) on his own Rising Pulse Records, in vinyl format only. The vinyl comes with a CD-R containing a download link to a Digital Pack with liner notes, the record in v0 MP3 format, band photos, lyrics, and other content."

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2012 à 10h46 - (101617)
Cf WIKIPEDIA :

"As of December 2010, Candiria were in the studio tracking new material. Guitarist John LaMacchia had the following to say: "Candiria is in the studio and in the process of putting together music for what will be their next full length release. At this point there is no official release date or working title but the band is considering an early 2012 release. The band is optimistic and very excited to be working together again on new music. We’re touching upon all different styles with this one but we want it to be really aggressive. We feel Candiria fans will be thrilled to hear where we’re taking it. The music thus far has been recorded and engineered by Steve and Ken Schalk at Jupiter 4 studios in Rockaway, NY. Musicians Adrián Terrazas-González of The Mars Volta and Trevor Dunn of Mr. Bungle/Fantomas are also slated to take part and create some magic on the record as well. The band is also planning to play 2 headlining dates in NYC next year to support the release. "

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker