BY THE PATIENT - Servants (Ultimhate/Season Of Mist) - 14/05/2012 @ 08h30
Et voilà, je me suis encore fait avoir comme un bleu... C’est pas faute d’être méfiant pourtant.
BY THE PATIENTS, groupe danois formé en 2008, affiche ses ambitions avec son premier album : une pochette ‘old-school’ évoquant MORBID ANGEL, des titres de morceaux belliqueux, et une fiche promo dithyrambique propulsant le groupe comme étant la nouvelle révélation musicale pour tous les fans de CADAVRE CANNIBALE, ANGE MORBIDE et HYPOCRISIE.
L’atterrissage n’en n’est que plus difficile. La réalité acerbe et implacable m’a fait brutalement revenir sur terre.

Si la base musicale est bien d’obédience Death Metal (à tendance moderne), le résultat, pompeux, tape lui autant dans le DeathCore générique que dans le Blackened Death inoffensif. Melting pot standard, plombé en grande partie par un chant laid et répulsif, dont les hurlements aigus typés DeathCore desservent totalement le reste du groupe. Heureusement, le gaillard a eu la bonne idée d’opter pour une association avec des growls caverneux, standard mais nettement moins abjects.

Pour le côté belliqueux, excepté le réflexe légitime à l’égard du chanteur, il faudra repasser. Quant au potentiel attractif de l’album, il ne faudra pas être trop exigeant.
C’est d’autant plus dommage que musicalement, le groupe propose une musique intéressante par moment. Utilisant avec un certain talent les gimmicks du Death, le quartet de zicos met à profit sa faible expérience discographique, sa hargne et ses inspirations diversifiées, pour créer un magma sonore parfois séduisant.
Sous couvert d’une brutalité assez bien maitrisée et diversifiée, de fréquentes variations rythmiques permettent de diversifier la structure des morceaux. Sans sombrer dans la ‘blastbeatite aigue’, mais sans non manifester de réelle rage guerrière.

De fréquents soli et riffs apportent un peu de variété à cette tambouille gentiment extrême, qui manque pourtant franchement d’agressivité. Un comble, pour du Death.
Car non, désolé, ce ne sont pas les 4 accélérations (convaincantes) ou les 2-3 passages blastbeatés qui vont permettre à "Servant" de décoller. Et les morceaux se contentent de rythmes dodus et Mid-tempos, tous justes accélérés, pour essayer de dynamiser l’ensemble. Tentative ratée.

Dans l’absolu, la pénurie de brutalité n’est pas répulsive. Malheureusement pour les fans de Death Suédois, on en reste à l’étape des préliminaires, et le bel étalon s’essouffle trop rapidement pour permettre à la vierge effarouchée que nous sommes de monter ne serait-ce qu’au 3ème ciel. Autant dire que l’extase est encore loin.

En faisant abstraction des horripilants cris aigus, le reste de l’album s’écoute tranquillement, sans répulsion, mais sans vraiment susciter d’émois. "Servant" est trop plat, ne manifeste aucune émotion, n’instaure aucune ambiance, ce qui a pour conséquence d’occulter toute accroche. Pourtant marqué par un réel professionnalisme et une envie de bien faire, cet album dévoile un groupe au potentiel réel, qui reste enclavé dans un Death Moderne trop banal.

Le fait que le groupe ait remporté un tremplin "Wacken" aurait dû me mettre la puce à l’oreille, ce révélateur d’absence de talent est une valeur sure en matière de canular. Qu’importe. Même si "Servant" pèche par une impression de vouloir en mettre plein la vue, au détriment des émotions et de l’efficacité véhiculées, il s’avèrera être un défouloir agréable pour DeathMetalleux peu exigeant et avide de découverte.


Rédigé par : ..::Ju::.. | 10.5/20 | Nb de lectures : 11370




Auteur
Commentaire
Bernardus Pivotus
IP:62.201.135.246
Invité
Posté le: 14/05/2012 à 10h03 - (102021)
"L’atterrissage n’en n’est que plus difficile"

Ju m'a tuer...

AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 14/05/2012 à 10h19 - (102022)
en effet, ça pique les yeux...

Zebrowsky
Membre enregistré
Posté le: 14/05/2012 à 11h55 - (102023)
Ahahah!

..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 14/05/2012 à 22h12 - (102028)
Mouah, bandes de moqueurs...
C'est la double négation involontaire, vous ne connaissez pas ? c'est pour montrer à quel point la réalité fait mal, même mon inconscient ajoute des n'...


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker