BULLET TRAIN BLAST - Nothing Remains (Target) - 14/06/2012 @ 08h05
Avec un tel nom de groupe et un logo autant mis en avant sur la cover, on pourrait rapidement penser que Bullet Train Blast est un groupe de metalcore ou deathcore. Pourtant, une fois le disque inséré et une fois la touche 'play' actionnée, ce n'est pas vraiment ces styles qui nous parviennent. En effet, ce groupe en provenance du Danemark propose un hard rock moderne, qui pour un peu comparer, me rappelle à des degrés divers, nos Headcharger nationaux. C'est du hard assez propre, avec quelques bonnes mélodies parfois gentilles, mais qui ne passent pas la barrière du mielleux ou du niais.

Il n'y a pas de tonnes de chose à dire sur cet album, la production, très solide, est signée Jacob Hansen et donne tout son sens à l'approche moderne voulue par le groupe. Malgré sa courte durée (moins de 40 minutes pour 10 titres), cet album n'a pas réussi à me séduire. Le chanteur, M. Larsen est la bonne représentation de la sensation que dégage «Nothing Remains». Son timbre de voix est à la fois mélodieux et hargneux, ce qui lui permet en particulier d'insister sur les mots avec un maximum de clarté. Cependant ce procédé est parfois forcé et répétitif, ce qui à l'écoute revient à gonfler l'auditeur. Sa voix est bonne et s'équilibre entre montées 'rageuses' et accroches mélodiques, ce qui parfois me fait penser à un Sebastian Bach (ex-Skid Row) en moins talentueux tout de même.

Dans ce courant heavy/rock ou hard mélodique (les différences entre les 2 sont minimes), Bullet Train Blast dégage une assurance et une maîtrise de ses instruments ; mais si ceci se révèle être un atout pour le groupe, cela ne suffit pas à rendre cet album excellent. Les compos sont souvent banales, et peut-être seules les pistes délivrant une facette plus énergique nous font prendre un peu notre pied. Tel est le cas du titre d'ouverture, «I'm Insane» bien ajusté ou le très classique «Bang Bang Bang» qui fait le métier, en proposant une recette musicale usée jusqu'à la moelle, combinée à un son clinquant et contemporain. Le morceau éponyme et sa petite décharge de groove (avec des guitares dans une approche plus psychédélique) ou «Queen of the Night» et ses touches funky viennent un peu colorer un album pour le reste assez terne où les refrains sont souvent moyens et les riffs zéro prise de risque.

Bullet Train Blast déballe proprement son style et ne prend aucun risque, ce qui a pour conséquence de rendre sa musique aussi sympathique que banale. Quelques bons moments ne permettent toutefois pas à considérer ce «Nothing Remains» comme un album à écouter de toute urgence, mais qui est conseillé aux personnes en recherche d'un hard rock moderne, propre et bien calibré.




Rédigé par : gardian666 | 11/20 | Nb de lectures : 11688




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker