BRUTAL REBIRTH - From Despotism to Chaos (Trendkill/Season of Mist) - 10/04/2014 @ 07h31
Là encore en ce début d’année voilà un autre disque très attendu par les amateurs de death-metal, et il s’est bien fait désirer car mine de rien quatre années sont passés depuis « Death Row » leur excellent dernier album. On sait que les marseillais ne sont pas du genre hyper productifs car ils nous livrent seulement leur 3ème galette depuis 2007, mais il faut aussi préciser que les membres sont pas mal occupés par leur différents projets respectifs (HATRED SUPERSTAR, CHARNIER…), et par les concerts puisqu’ils ont joué ces dernières années aux côtés d’IMMOLATION, ENTOMBED ou bien encore NAPALM DEATH.

Cependant l’ex trio (devenu quatuor depuis) a pour fâcheuse habitude de changer régulièrement de personnel et une nouvelle fois c’est ce qui s’est passé car Darkhyrys à la guitare lead est parti avant l’enregistrement de ce nouvel album et a été remplacé par Thibaud Monflier, celui-ci ayant quitté le navire une fois le disque en boîte, mais heureusement Pierre « Rotpiet » Girard a réussi déjà à trouver son nouveau soliste en la personne de Jean-Pierre Battesti (qu’on retrouve aussi dans MONUMENT OF MISANTHROPY), et tout cela sans compter le nouveau venu à la basse Florian Delort, en remplacement de Indria, bref tout cela finit par ressembler à DEATH ou ABORTED. D’ailleurs il est à noter que sur les photos promos de ce nouvel opus c’est le line-up actuel qui figure et non pas celui qui a enregistré ce « From despotism to chaos ».

En revanche ce qui ne change pas c’est cette grosse production bien puissante et équilibrée qui sonne aussi fort que sur « Death Row », normal car là-aussi elle provient du studio Drudenhaus où est passé le groupe en 2010, cependant la nouveauté est que l’album a été enregistré en analogique (normal en même temps pour des mecs qui vénèrent le death des 80’s et 90’s) même si à l’écoute je n’ai pas vu de grosse différence.

Comme d’habitude le quatuor nous a ressorti ses riffs pachydermiques, simples et efficaces, il suffit d’entendre « Despotism Prevails » et « Revelation » où l’on reconnait le style et le son du groupe pour voir qu’ils n’ont pas perdus la main pour ceux qui pouvaient en douter. « Closed in fear » rapide et court avec ses 3,10 minutes arrache tout, et enfin « Old demons » qui va démonter sur scène avec son solo d’entrée joué à l’arrache, sa vitesse et son groove indéniable et qui va sûrement devenir incontournable de leurs setlists futures.

Cependant le groupe aime bien ralentir les tempos et poser certaines ambiances presque doom à la Black Sabbath, on l’avait vu par le passé et c’est plus présent encore cette fois-ci. Il suffit d’écouter l’excellent instrumental « Into abyssal dephts » où l’ombre du gang d’Ozzy flotte, tout comme pour le titre de clôture « From chaos disapears the earth » qui entre sa durée (7 minutes) et son ambiance ravira les amateurs, le tout ponctué de quelques accélérations sur la fin.

Mais néanmoins le disque n’est pas exempt de quelques reproches, car je l’ai trouvé beaucoup plus linéaire que les précédents, ça n’est pas que les morceaux soient moins bons, mais j’ai surtout trouvé que la batterie était beaucoup plus répétitive que par le passé et les changements de structures, breaks et variations y sont bien moindres que sur « Death Row », du coup on a une sensation par moments de morceaux interchangeables et cela gâche un peu l’écoute.

Toutefois ça reste du très bon niveau et fort agréable à écouter car les sudistes, à l’instar de GRAVE ou DERANGED, jouent des titres pas techniques pour deux sous mais hyper groovy et brise-nuques, donc pour les amateurs de groupes ultra-techniques et barrés passez votre chemin car vous allez vite vous ennuyer.

Aucune surprise à attendre donc au niveau de ce nouvel album, on a un copier/coller des deux premiers opus mais le résultat est toujours aussi efficace donc pourquoi se plaindre ? d'autant plus que ça va toujours autant cartonner en live. Un très bon album de death old-school, joué avec envie, sincérité et plaisir ce qui ne gâche rien.




Rédigé par : GabinEastwood | 15/20 | Nb de lectures : 12243




Auteur
Commentaire
T R E N D K I L L
Membre enregistré
Posté le: 10/04/2014 à 09h32 - (111716)
Le line-up sur la photo du disque est bien celui qui a enregistré l'album.

Chara
Membre enregistré
Posté le: 10/04/2014 à 10h52 - (111717)
Bien bonne découverte, c'est bien gras comme il faut!



RBD
Membre enregistré
Posté le: 12/04/2014 à 19h27 - (111751)
On y retrouve tout à fait ses petits, en live effectivement c'est bien... Brutal Rebirth continue sa route avec assurance.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker