BROKEN HOPE - Omen Of Disease (Century Media) - 09/12/2013 @ 07h50
BROKEN HOPE : Le grand retour…

Quand on aborde l’écoute d’un album pareil, avec ce contexte, cette histoire, il est toujours délicat de se positionner, au sein de son propre référentiel...
Doit-on faire abstraction du passé du groupe, et se concentrer exclusivement sur ce nouvel album ? Ou bien doit-on au contraire prendre en considération le passé discographique du groupe, pour mieux appréhender cette nouvelle offrande ?

Considérons les deux options...

En se concentrant uniquement sur "Omen Of Disease", la violence immédiate se profile.
Brut de décoffrage, avec un son légèrement rugueux mais bien puissant, "Omen Of Disease" est un album frontal. Immédiat. Des titres qui semblent avant tout portés par la volonté de faire parler la poudre, reléguant légèrement au second plan la subtilité technique.

La richesse rythmique est au centre des hostilités, et chaque morceau possède son identité, fondue dans une logique globale d’anéantissement. Sans appliquer bêtement un schéma musical connu d’avance et redondant, BROKEN HOPE a réussi à (re?)trouver de minces espaces musicaux pour affirmer son style. Si la violence du Brutal Death est présente, elle n’étouffe pas l’auditeur, et s’apparente plus à un ornement supplémentaire qu’à un véritable but.

Car oui, richesse rythmique est un terme adapté à l’écoute de "Omen Of Disease" : chaque titre est indépendant par rapport à l’autre, certains sont plus courts, d’autres plus expéditifs, d’autres plus ouverts et pesants. Tous portés par des changements de tempos intelligemment dosés.
La violence est omniprésente, mais s’exprime de différentes façons, souvent via des passages ‘semi-blastés’ et rapides. Les accélérations œuvrent pour réguler les explosions colériques, tandis que les mid-tempos fracassants apportent lourdeur et groove (comme sur ‘The Flesh Mecanic’ ou ‘Chocked Out and Castrated’).

Peu décelables à l’écoute d’un titre, cela prend tout son sens à l’écoute complète de l’album. Car aucune forme de lassitude ne s’installe franchement, BROKEN HOPE ayant réussi à rester concis et attractif durant les 36 minutes de "Omen Of Disease". Pas mal, pour du Death brutal.
Tout en pertinence et en rapidité, les riffs rendent l’accroche aisée. Assez simple dans leur construction, ils permettent de s’approprier assez rapidement l’album. Pour aboutir à un album compact, varié et brutal, qui séduit par son identité et sa force.


En prenant en considération, désormais, le passé du groupe, on s’aperçoit, en premier lieu, que l’évolution n’est pas si flagrante que ça... Et que c’est sans doute là que réside la réussite du groupe, car l’écoute de "Omen Of Disease" fait remonter à la surface quelques souvenirs discographiques forts sympathiques.

La connotation technique est présente, mais sans étouffer l’auditeur. L’expérience "Grotesque Blessings" est bel et bien enterrée, et Wagner a eu la bonne idée de revenir à des riffs moins chiadés, mais travaillés. Rappelant par moments "The Bowels Of Repugnance".
Cette technicité fait partie de l’univers de BROKEN HOPE depuis longtemps, mais est exploitée ici comme un moyen, plutôt qu’une fin en soi, ce qui est un atout indéniable. Aucun mal de crâne, uniquement quelques passages de basses monstrueux, des roulements jouissifs et quelques riffs chiadés. Juste ce qu’il faut.

Les rythmes ont globalement gagné en vitesse, mais sans œuvrer une seule seconde dans le Brutal Blastbeaté. Rapides, mais toujours aussi groovy, ils apportent violence et puissance, en demeurant aérés et variés. Comme sur les irrésistibles albums "Loathing" ou "Repulsive Conception".
Ce regain de violence est totalement maîtrisé, et rend "Omen Of Disease" particulièrement savoureux.

Car le parallèle avec "Loathing" est difficilement évitable. Plus percutant et hargneux, "Omen Of Disease" n’en demeure pas moins proche de l’avant-dernier opus du groupe. En 1997, le groupe était, à mes yeux, au top de sa créativité. Et ce p'tit dernier s’en rapproche grandement, et puise dans la même richesse, notamment en jouant sur les variations de rythmes, d’intensité et de riffs.

On ne peut évidemment aborder ce nouveau BROKEN HOPE sans avoir une pensée pour Joe Ptacek. Depuis la disparition du guttural chanteur, le groupe a du s’obstiner pour trouver un remplaçant à la hauteur.
Si les beuglements typiques, ultra rauques et gutturaux de Joe manquent à l’appel, il faut tout de même signaler le super boulot de Damian "Tom" Leski (chanteur de GORGASM) : sans faire oublier son prédécesseur, mais sans non plus essayer à tout prix de l’imiter, Leski s’est fondu dans l’univers de BROKEN HOPE, avec simplicité et efficacité, et tout en perpétuant son propre style.
On retrouve ainsi des beuglements d’ours, graves et puissants, majoritairement gutturaux, mais différents de ce que Damien effectue habituellement avec Gorgasm. Son chant ici a une profondeur et un côté caverneux qui colle parfaitement à l’identité de BROKEN HOPE, et cela opère une transition fluide avec le chant de Joe.


Le groupe a eu l’intelligence d’évoluer sensiblement, notamment dans l’aspect frontal de son style, mais tout en réutilisant les gimmicks qui ont participé à bâtir sa réputation. Le résultat décevra ceux qui attendaient un retour au côté pesant du groupe, ou à la lourdeur de ‘Swamped in Gore’, et comblera tous les autres.
Sans être exceptionnel, et sans doute terni par des riffs globalement simplistes, "Omen Of Disease" est un bon album de Death Metal, à la fois accrocheur et véloce. Un retour réussi.


Rédigé par : ..::Ju::.. | 15/20 | Nb de lectures : 12751




Auteur
Commentaire
AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2013 à 09h01 - (110327)
C'est bien le premier avis positif que je lis sur ce disque..

T R E N D K I L L
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2013 à 10h13 - (110328)
Plus que fan de BH... mais la grosse déception de l'année, le chant ne sert a rien sur ce disque, et n'arrive pas a la cheville de Joe... Puis le côté riff tech qui a disparu, c'est pas vraiment un choix artistique de la part de Wagner, c'est surtout que le bon gratteux du groupe n'est plus la, a savoir Brian Griffin, car les compos de Wagner sur les deux derniers disques étaient bien en dessous... L'artwork est cool sinon...

zozo
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2013 à 10h42 - (110329)
Difficile à dire pour moi. Pochette démente, grosse technicité affichée, bon line-up... Mais je reste bloqué sur le deuxième album du groupe, qui savait mélanger brutalité, plans tordus et ambiances mortuaires... Là, c'est une débauche de moyens mais cela reste un peu stérile...

Bou
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2013 à 11h29 - (110332)
Difficile de pondre un disque de Death Metal moins inspiré, une musique sans relief... Encore un retour raté.



Cobra Commander
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2013 à 13h14 - (110333)
Retour raté...retour raté...
C'était déjà bancal avant qu'ils partent.

Keyser
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2013 à 13h47 - (110334)
Insignifiant comme le reste de leur discographie.

Bou
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2013 à 17h31 - (110335)
@Cobra Commander :
Tu dis vrai. Les seconds couteaux d'hier ne vont pas sortir les chefs d'oeuvre d'aujourd'hui.

Darkmorue
IP:78.115.166.189
Invité
Posté le: 09/12/2013 à 19h02 - (110337)
Moi je l'ai trouvé cool cet album. On met un moment à remarquer que c'est du BROKEN HOPE pur jus quoi. Pas de trahison, bel hommage à Ptacek, après c'est pas non plus l'album du siècle mais tout fan de Brutal Death devrait s'y reconnaître au moins un peu.
@Keyser: juste non. Y'a ptet du mauvais mais The Bowels of Repugnance et Loathing, ça reste des beaux pavés qui ont bien aidé à établir l'édifice Brutal Death tel qu'il est maintenant.

Keyser
Membre enregistré
Posté le: 09/12/2013 à 19h21 - (110338)
Je ne nie pas leur côté pionnier mais ça a toujours été un groupe de seconde zone (voire plus bas) pour moi.

Yavor
IP:62.141.32.45
Invité
Posté le: 09/12/2013 à 20h03 - (110339)
Il est des groupes de seconde division qui furent un temps considérés comme suiveurs et médiocres et sont aujourd'hui portés aux nues. Celui-ci en fait partie mais également Pungent Stench et Asphyx pour n'en citer que quelques uns.

Blind
Membre enregistré
Posté le: 10/12/2013 à 08h00 - (110340)
Juste un avis sur le "culte" relatif que certains vouent à ce groupe, c'est vrai que les artworks de "Swamped in Gore" et "The Bowels of Repugnance" ont du faire leur petit effet il y a une vingtaine d'années et j'ai souvent lu que ce groupe fut l'un des premiers à officier dans le genre "gros brutal death qui tâche" mais qu'est-ce que cette musique manque de finesse! C'est sympa à écouter une fois de temps en temps et à la grande époque du peer 2 peer c'était cool de galérer à récupérer un "obscure" album de brutal death (oui je n'étais pas en âge d'écouter ce style de musique au tout début des années 90 donc pour moi c'était inconnu en 2004) mais maintenant à l'heure des réseaux sociaux vouloir en faire un groupe culte et plebiscité par tout le petit monde du metal (extrême), je trouve ça un peu exagéré. Qui attendait ce groupe avant qu'il ne profite de la vague des reformations de tous ces groupes des 90's commencée il y a déjà bientôt 10 ans avec Obituary? Pas grand monde à mon avis. M'enfin à l'occase j'essaierai quand même d'écouter ce nouvel album.

Moula à sperme
IP:37.130.224.21
Invité
Posté le: 10/12/2013 à 11h34 - (110341)
Cette chronique, c'est la gouute d'eau qui fait déborder le vase. Comment accorder du crédit à ce chroniqueur incapable de balancer autre chose qu'un 15 ou un 18 dans la plupart de ses articles? Comment expliquer qu'une merde comme Broken Hope récolte 15 sur VS alors que l'album est unanimement critiqué? Et pendant qu'un incapable rédige des tirades dithyrambiques sur la 3ème division du death metal, nous, lecteurs, attendons toujours une critique du dernier Black Sabbath.

Cobra Commander
Membre enregistré
Posté le: 10/12/2013 à 12h14 - (110342)
Le plus croustillant avec le retour de Broken Hope restera leur guéguerre de cours de récré avec Deicide! :D

Gorge à diarrhée
IP:37.130.224.22
Invité
Posté le: 10/12/2013 à 13h40 - (110344)
@cobra commander : des has-been contre des never-been, ça devait voler aussi haut qu'un car de supporters de foot.

//
IP:78.230.80.17
Invité
Posté le: 10/12/2013 à 13h51 - (110345)
quand leur premier album est sorti , la plupart d'entre vous n'était pas née alors c'est forcément compliqué de situer ce groupe parfois.

A l'époque , c était du très bon
et les voir revenir aujourd'hui avec un album cohérent ça se salue

mais ici .... tout se critique . c est ça qui est chiant sur VS

Meridian
Membre enregistré
Posté le: 10/12/2013 à 14h26 - (110347)
Je découvre ce groupe avec cet album et du coup je n'ai pas vraiment de matière concrète pour juger. Toujours est-il qu'en l'occurrence je trouve ça très, très chiant. Mention spéciale à la voix et à la batterie sans âme.

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 10/12/2013 à 17h25 - (110349)
Si on pouvait s'en tenir à parler du disque sans s'en prendre au chroniqueur ce serait bien.

..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 10/12/2013 à 21h17 - (110350)
Haha.
Ben ouais, désolé, faut faire comme tout le monde, j'avais oublié... J'aurai du critiquer, et dire que c'est nul, désolé.

Mais en fait, je m'en tape des autres chroniques. Je les respecte, mais j'ai encore le droit (je crois) d'aimer des trucs. Et de le dire.
Je préfère un bon groupe de seconde zone qu'un premier de la classe trop propre sur lui.
"Omen Of Disease" est cool, je l'écoute régulièrement, il n'apporte rien au schmilblick - mais ce n'est pas ce que je recherche en priorité de toute façons.

BROKEN HOPE n'a jamais fait dans l'originalité. Là, c'est pareil. Mais j'aime bien.

Par rapport à la note, franchement, qu'est-ce qu'on s'en tape ? Les notes c'est pour les hommes pressés qui n'ont jamais le temps de lire une chronique. A quoi bon venir ici, si c'est juste pour lire une note..?
Je préciserai la prochaine fois que c'est une chronique subjective, avec une note aléatoirement positive, qui n'engage que son auteur et qui ne fait que refléter son propre avis personnel.

Ennemie
IP:46.218.45.157
Invité
Posté le: 11/12/2013 à 09h45 - (110353)
Exellent groupe, ça fait plaisir de voir cette reformation.

Meridian
Membre enregistré
Posté le: 11/12/2013 à 10h30 - (110354)
Sérieusement je ne comprends pas ces types qui s'en prennent au chroniqueur, c'est pas la première fois ! Ju et les autres prennent du temps pour nous offrir de la lecture (très certainement en plus de leur job), ils se déchirent pour écrire des tas de paragraphes de qualité, bien écrits et argumentés en expliquant pourquoi ils ont aimé (ou pas) et le connard du coin vient en deux seconds poster un message à la con, probablement sans avoir lu le contenu. A force je vais penser que c'est typiquement français d'être une sous-merde...

MrGuitoune
IP:86.66.218.36
Invité
Posté le: 11/12/2013 à 19h26 - (110361)
@Ju +1 pour ta chro et ton commentaire
Moi je prendrai la première option de ta kro pour la simple et bonne raison que avant cet album je n'avais jamais entendu Broken Hope, ormis par une reprise de Dying Fetus. Je me suis dis, je vais tenter ! et j'ai bien accrocher! vraiment un bon album.

hasmodees
IP:78.234.92.153
Invité
Posté le: 25/01/2014 à 22h01 - (110818)
Heu.. ça fait bizarre!
J'avais acheté l'album swamped in gore les yeux fermés a l'époque car il y avait marqué grindcore sur la pochette. En fait c'était le label (jeune et naïf à l'époque).
A part "goblin the guts" j'avais trouvé cet album chiant et insipde.. Je l'ai revendu. Je viens de découvrir avec la sortie de cet album, a quel point ils ont été productifs. Je n'aurais pas parié deux sous sur leur réussite a l'époque!
Je vais jeter une oreille sur leur discographie...
A vrai dire, les quelques morceauxque j'ai écouté de la galette présente ici ne m'emballent pas plus que ça.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker