BRIMSTONE COVEN - Black Magic (Metal Blade) - 12/04/2016 @ 07h26
Un an et demi après la réédition de son premier disque par Metal Blade, Brimstone Coven remet le couvert et le moins que l'on puisse dire, c'est que le groupe reste solidement ancré dans son style complètement rétro, un doom/rock occulte à situer entre la fin des années 1960 et les débuts des 70's.

Il est ici, sans surprise, question de magie noire et tempos lents, de vocaux mélodiques, de riffs tantôt d'inspiration Black Sabbath/Pentagram ('Upon the Mountain', le gros final envoûtant 'The Eldest Tree', limite stoner), tantôt dans un esprit rock psychédélique (l'hypnotique 'Black Magic', l'approche douce et éthérée de 'The Plague'), le tout de manière dépouillée et vidée d'arrangements secondaires (la section rythmique sonnant hyper organique).

Capté entre janvier et mars 2015, le disque a entièrement été géré par les membres de la formation, particulièrement sous la houlette du bassiste Andrew D'Cagna qui a assuré enregistrement, mixage et mastering. Autant dire que le quatuor traite tout en interne et a son idée bien précise sur la manière dont il veut sonner.

Le résultat n'est pas entièrement homogène et monotone bien que le disque s'essouffle quelque peu dans son dernier tiers (à l'image d'un 'Forsaken' un peu lourdaud) en reprenant des plans entendus plus tôt. Brimstone Coven affiche parfois un visage davantage (hard) rock que doom à l'image des entraînants 'Black Unicorn', 'Slow Death' (au jeu de basse sautillant et aux soli foutrement bons) ou encore du très bon break accéléré et purement heavy parcourant 'Beyond the Astral'.

La principale originalité, et donc force du groupe, réside au niveau du travail vocal, puisque 3 des 4 musiciens assurent le chant et possèdent des timbres distinctifs. Le ton mélancolique de 'As We Fall', bonne pièce d'occult rock accompagnée de notes acoustiques, le cérémonial 'Beyond the Astral' (où la voix est légèrement placée en retrait) mais aussi un 'Black Unicorn' plus lyrique et chantant, il arrive même que les trois voix soient en harmonies pour un résultat grandiloquent et théâtral ('Upon the Mountain').

En définitive, « Black Magic » n'est pas le disque de doom/rock de l'année, plutôt un honnête disque rétro auquel il manque parfois un grain de 'folie' et créativité qui le rendrait vraiment mémorable.



Facebook Brimstone Coven - 57 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 14/20 | Nb de lectures : 6034




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker