BORROWED TIME - Borrowed Time (High Roller) - 10/04/2014 @ 07h30
Dans la série “je suis formé dans les années 201* et je fais du heavy metal comme dans les 80’s”, je demande les ricains de BORROWED TIME. Bonne pioche ! Le groupe, formé à Detroit, Michigan en 2010 est composé de 4 gus dont certains ont joué dans d’obscurs combos de diverses chapelles metalliques (le batteur joue dans 2 groupes de black metal). Après s’être aiguisé les guitares sur une démo, un EP (tous deux réunis sur une compilation sortie en 2012), ainsi qu’avec un split avec WYTCH HAZEL (dont la pochette est fantastique), BORROWED TIME passe à la vitesse supérieure en fin d’année dernière. Et forcément, qui dit heavy metal nouvelle génération dit le label teuton High Roller.

L’album commence fort avec un titre entraînant, "Wallow in the Mire". On a affaire à du heavy typique des années 2010’s, avec voix haut perchée, riffs galopants et batterie à la rythmique implacable. Tous les poncifs du genre sont passés au crible dans ce premier album. Plutôt mélodique, BORROWED TIME se rapproche de CAULDRON/ENFORCER, nappé de NWOBHM, notamment au niveau du rythme. Les ricains ne sont pas souvent très rapides comme le peuvent être les suédois. On pense furtivement à ANGEL WITCH dans l’esprit. D’ailleurs, il y a un peu de l’approximation typique des groupes de la NWOBHM. Sauf que quand c’est culte pour ceux-là, c’est un peu plus touchant ou maladroit pour BORROWED TIME, tout en évitant le honteux. Pourtant il y a des bonnes idées et de sacrés riffs. Le groupe sait faire dans l’excellence ("Dawn for the Glory Rider", "Pygmalion"), mais aussi dans le médiocre déjà-entendu ("Libertine", "The Thaumaturgist", "Of Nymph and Nihil").

En gros, BORROWED TIME a des putains de riffs qui côtoient du moyen voire de l’inutile. Heureusement, très rare se fait le mauvais. Le chant approximatif devient une force, tant il est old school. D’ailleurs, ce premier album est un hommage au « vrai » heavy metal, une preuve de respect envers les Anciens, où comment perpétuer le devoir de mémoire du heavy metal. Pour ça, BORROWED TIME tire son épingle. Par contre, il faudra montrer un peu plus à l’avenir pour pouvoir sortir d’un troupeau déjà très conséquent et dense. Ce n’est pas une mince affaire, mais les ricains ont l’air d’en avoir encore sous la pédale.




Rédigé par : Skay | 14/20 | Nb de lectures : 11319




Auteur
Commentaire
zozo
Membre enregistré
Posté le: 10/04/2014 à 12h39 - (111721)
Super groupe, dont les petits 'défauts' se révèlent en fait être leurs qualités. Après j'ai une légère pour la prod' très roots de leur premier EP mais bon, je chipote...

Borderline
Membre enregistré
Posté le: 20/04/2014 à 21h54 - (111833)
ça sonne très old school c'est plutôt sympa à écouter ;)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker