BORKNAGAR - Winter Thrice (Century Media) - 15/04/2016 @ 07h32
Quand un groupe de 20 ans d’âge nous annonce en grande pompe un album « anniversaire » histoire de célébrer sa carrière en invitant ses 4 chanteurs présents et passés, on trouvera quand même que ça sent, comme on dit dans notre jargon, le « pétard mouillé », cette délicate odeur de poudre mélangée à l’odeur de la pluie sur un sol sec. Mais si chaque odeur prise à part peut se révéler agréable, les deux en même temps, c’est pas terrible. Et quand ça vient de BORKNAGAR qui a quand même connu quelques ratés pendant ses 20 ans de carrière (l’intégration mal embouchée de Vintersorg en 2001, l’album acoustique Origin, le médiocre Universal (2010)), l’odeur fétide commence à tâter nos narines rien qu’à la vue de l’emballage. Bon ok, je suis mauvaise langue. Je déteste cordialement le BORKNAGAR 2001-2010 (de Empiricism à Universal) surtout parce qu’il rabaissait la splendide ascension de la formation norvégienne qui avait atteint sa quintessence avec Quintessence (2000). Mais Urd (2012), leur dernier opus en date, était quand même plutôt cool, avec quelques morceaux somptueux comme "Frostrite". Et puis d’ailleurs, il y avait déjà le trio Vintersorg-Vortex-Lazare derrière les micros (d’ailleurs les deux derniers avaient eu le droit à quelques lignes vocales sur Universal) et la seule plus-value annoncée par Winter Thrice est la présence de Garm, tout premier chanteur de BORKNAGAR qui n’était plus réapparu avec Øystein Garnes Brun et ses camarades depuis 1997. Certes.

Premier pétard mouillé, Garm ne chante que sur deux morceaux, "Winter Thrice" et "Terminus". C’est bien maigre et la présence du barbu ne sonne que comme du guesting de luxe et pas un réel apport du fait de son statut d’ex-chanteur resté ami (on l’espère bien ?!) de la formation. Bon après il faut bien évidemment avouer que de par sa qualité vocale toujours assez unique, ses interventions sont tout à fait remarquables. Pour le reste, nous avons donc encore le droit d’entendre les 3 voix de Vintersorg, Vortex et Lazare, avec leurs identités propres. Mais alors que sur Urd les interventions étaient équilibrées, ici c’est à nouveau Vintersorg qui tire bien la couverture. Bon, cela m’aurait fait très peur il y a encore quelques années mais depuis Urd justement, il s’est tiré les doigts du derrière et son chant est tout de même très bien maîtrisé, car toujours plus posé que par le passé, et ça fonctionne. Ça ne sera jamais mon chanteur clair préféré du BM norvégien mais ça passe et c’est (hélas ?) devenu une partie de l’identité de BORKNAGAR, y compris pour le chant Black dont il reste le seul dépositaire. Mais bon, c’est dommage qu’en plus de Garm qui ne fait que passer, il relègue ses camarades derrière lui, les interventions de Vortex se comptent sur les doigts d’une main, et étrangement c’est Lazare qui lui dame un peu le pion car il a même le droit à un morceau pour lui tout seul ("Panorama") ! Bref, les 4 chanteurs à l’unisson, c’est un peu de la poudre aux yeux, les participations étant franchement inégales, surtout après le plutôt réussi Urd.

Urd était réussi, BORKNAGAR l’a bien compris et va capitaliser là-dessus. Winter Thrice va se poser dans la lignée, plus épique, de son prédécesseur. Pas de surprise donc, et ce pseudo-album anniversaire ne va pas se présenter ni se revendiquer comme retour aux sources. On attend donc un BORKNAGAR en forme et cela se présente bien avec le classique mais très bon "The Rhymes of the Mountain" en ouverture. Le morceau-titre lui succède avec classe, digne du meilleur de Urd, et c’est ici que l’alchimie entre les différents chanteurs prend bien, avec en point d’orgue une intervention magique de Garm. "Cold Runs the River" fait bien son office également (avec de beaux synthés futuristes), et c’est à mon avis une des meilleures performances de Vintersorg en chant clair depuis longt… depuis toujours. Le bougre illuminera aussi le refrain de "Erodent" plus tard dans l’album. On se dit alors que BORKNAGAR va faire un Urd bis assez classieux mais… voilà que l’odeur du pétard mouillé se fait à nouveau sentir. Pourquoi ? Car après un Urd varié qui réservait des moments sensationnels, Winter Thrice va lui s’enliser dans une certaine linéarité et un manque d’idées. BORKNAGAR reste épique mais ça ne fonctionne plus, l’album avance sans qu’on sourcille, on ne retient plus rien. "Panorama" navigue entre kitscherie à la Universal et ARCTURUS bas de gamme - triste pour Lazare qui est le seul à chanter pour le coup ! Le plus atmosphérique "When Chaos Falls" est assez vide. "Erodent" est mou et anecdotique. "Noctilucent" très gnangan avec encore des relents d’Universal, malgré le bon chant de Vintersorg, toujours (diantre). "Terminus" tente de refaire "Winter Thrice" (donc avec Garm, moins en vue malgré ses montées inattendues) en moins bien, où l’on remarque d’ailleurs que les parties Black chez BORKNAGAR sont toujours aussi stériles. Bref, il n’est pas très byzance, ce méga album des norvégiens…

Le final/bonus "Dominant Winds" demeure correct mais il est clair que BORKNAGAR a déjà fait mieux. D’ailleurs les 3 premiers morceaux de l’album le prouvent, mais hélas la suite est plate, linéaire et anecdotique. Inégal dans les chants et inégal en qualité, Winter Thrice fait un peu « plouf ». C’est plus dommage qu’autre chose, car au final cet album ne fait que rater la transformation de l’essai de Urd sans être une catastrophe absolue. Et ça passe un peu mal quand on sait que BORKNAGAR est un groupe tout sauf « sans prétention »… Album ultime avec tous les chanteurs du groupe ? C’est là que ça coince et c’est bien là qu’est le pétard mouillé, surtout quand on met en avant le morceau le plus complet ("Winter Thrice") en guise de single pas éminemment représentatif voire mensonger. Si l’on reste terre à terre, Winter Thrice est surtout un « nouvel album » de BORKNAGAR sans grand panache car très proche de son prédécesseur sans le dépasser à aucun moment. Et heureusement que nous ne sommes pas en présence de la pire période de BORKNAGAR malgré les quelques défauts restants (les passages Black stériles et la frontière de la niaiserie) et que quoi qu’il arrive, Winter Thrice sera toujours largement supérieur au trident maudit Empiricism-Epic-Universal, mais voilà, il y a une petite déception au bout. Entre un Urd en moins bien (et moins varié) et un Epic/Universal en mieux (notamment Vintersorg), Winter Thrice est donc surtout moyen, plaisant dans l’absolu, mais si les quelques fulgurances avaient été diluées dans les 57 minutes du disque et pas retranchées au début, il aurait pu passer un peu plus facilement, car là on baille vite. Les indécrottables le trouveront peut-être à leur goût du début à la fin, aussi ce n’est que mon avis mais je fais avec mes goûts immuables sur la discographie des norvégiens (et soyez indulgents, je dis du bien de Vintersorg !). Un album très et finalement trop prometteur, inabouti car pas assez convaincant sur ses choix et sur la musique proposée. On a connu pire comme pétard mouillé certes, mais par rapport à ce qui avait été annoncé, Winter Thrice fait quand même un beau ppffuitt !



http://borknagar.com - 106 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | 13/20 | Nb de lectures : 7421




Auteur
Commentaire
grozeil
Membre enregistré
Posté le: 15/04/2016 à 07h49 - (119841)
T'as une dent contre Vintersorg, c'est ça? Bon, on a la même ;-)

Je n'ai jamais été trop fan de son chant (c'est un euphémisme), à part sur ses premiers albums solos.

Comme quasiment tout album du groupe, le style est terriblement ampoulé et progressif, dans le mauvais sens du terme. Je l'ai acheté et écouté plusieurs fois, et pour l'instant, impossible de retenir un titre en particulier (sauf éventuellement ceux avec Garm).

Bref, c'est encore pas cette fois que le groupe arrivera à se hisser à la hauteur de The Olden Domain ou Quintessence.



Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 15/04/2016 à 14h27 - (119845)
Je vous trouve très durs, mais en même temps je peux comprendre que cet album puisse saouler. La critique sur la linéarité de l'album n'est pas infondé, c'est vrai que ça manque de dynamisme et de diversité.

Ceci étant dit, j'adore cet album, je le trouve même assez magnifique dans ses ambiances et ses mélodies, l'inspiration est bien là. On s'en lasse peut-être plus vite que Urd, mais c'est quand même la très grande classe !



grozeil
Membre enregistré
Posté le: 15/04/2016 à 20h15 - (119850)
En fait, ce que je n'aime pas avec ce groupe, c'est ce que c'est trop riche niveau arrangements. Du coup, ça perd en efficacité, alors que les deux albums que je tiens comme référentiels sont autrement plus directs. mais ne faites pas dire ce que je n'ai pas dit, la qualité d'écriture et de jeu est là. C'est juste que c'est encore un peu trop too much pour le simplet que je suis.



onenagros
IP:78.198.76.15
Invité
Posté le: 15/04/2016 à 20h17 - (119851)
album sublime !!!

noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 15/04/2016 à 21h07 - (119852)
Mais il est très bien cet album ! Qualité assez égale du début à la fin, compos assez "fines", tout en subtilité et nuances... Assez linéaire, peut être oui, je dirais surtout que les principales différences d'un morceau à l'autre sont simplement des idées ici et là, mais toujours de très bonnes idées (l'utilisation du clavier souvent) qui donnent à chaque fois son identité propre à chaque titre.
Du tout bon pour moi ! Un des meilleurs album du groupe même (même si les albums avec Garm restent indétrônables)



noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 15/04/2016 à 21h09 - (119853)
Voilà en fait, bon résumé par Grozeil aussi : les raisons pour lesquelles tu n'aime pas sont celles pour lesquelles moi j'adore !!



grozeil
Membre enregistré
Posté le: 15/04/2016 à 23h55 - (119854)
Bon, allez, vous me faites tous chier, je vais le réécouter et l'aimer, ce putain d'album! Bravo, vous avez gagné (enfin, peut-être)

alex666i
Membre enregistré
Posté le: 17/04/2016 à 11h17 - (119860)
Bel album, très riche et finement composé !!



alex666i
Membre enregistré
Posté le: 17/04/2016 à 11h21 - (119861)
Et n'y a-t-il personne d'autre pour chroniqueur ce groupe? Tu n'aimes pas, pourquoi s'accrocher... Ce groupe mérite mieux...

MetaliDeth
Membre enregistré
Posté le: 17/04/2016 à 13h50 - (119862)
Oui album majestueusement bien composé et très addictif ! Un très bon skeud

Yolo
IP:88.163.100.110
Invité
Posté le: 17/04/2016 à 18h43 - (119863)
Grand admirateur de la période Vintersorg du groupe, je pense que cet album va beaucoup me plaire. Merci quand même pour la chro :)

death_to_false_metal
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2016 à 00h41 - (119871)
Excellent Disque.
A savourer sans modération.



mydrin
Membre enregistré
Posté le: 24/04/2016 à 10h30 - (119906)
la chronique est un peu "dure", cet album n'est pas si mauvais que çà, peut être pas le meilleur de leur discographie, mais il vaut le coup quand même



King
IP:86.201.247.32
Invité
Posté le: 30/04/2016 à 11h12 - (119983)
Trop de Vintersorg tue le Vinteresorg!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker