BONE GNAWER - Cannibal Crematorium (Pulverized) - 30/10/2015 @ 07h22
On n’en fait plus des comme ça…
Des mecs pétris à l’ancienne, passionnés et passionnants, impliqués et appliqués. Non que la passion ait déserté l’Undeground, bien au contraire. Mais des types capables de vivre et transmettre leur passion avec autant de sauvagerie et de naturel, durant autant d’années, ne sont pas légion.

Le duo infernal ‘Kam Lee/Ronnie Bjornstrom’ a remis le couvert, 6 années après une première expérience appréciée et réussie. Kam et Ronnie composant ici 9 titres sur 11, assistés de l’indéboulonnable Rogga Johansson sur les 2 derniers titres. Alors certes, Rogga a depuis quitté le groupe, mais à l’écoute de ‘Cannibal Crematorium’, et au vu du résultat, je ne pense pas que cela soit préjudiciable…

BONE GNAWER : le projet de ces deux cadors de la scène extrême, leur exutoire, leur libre moyen d’expression et d’expulsion, qui se veut avant tout un festin cannibale et convivial, où chaque invité participe de façon active à l’orgie.

Car encore une fois, ‘Cannibal Crematorium’ présente une liste d’invités prestigieuse, sang pour sang puisée dans la couenne de la scène Death :
Dave Ingram (ex-Benediction, Down Among The Dead Men, etc), Mark Riddick (Fetid Zombie), Vincent Crowley (Acheron), Dany Dead (Dead), Patrick Bruss (Crypticus), Sly Goregnome (Fondlecorpse), Adam Scott & Tom Knizer (Cardiac Arrest), Noel Kemper (Gruesome Stuff Relish, Altar Of Giallo) et Matt Witchclan (Deadman’s Blood & Witchclan)

Le duo cannibale n’a pas changé ses ingrédients d’un iota, mais réussit à proposer encore une fois des mets sanglants et succulents, dotés d’une efficacité renforcée.
Tripes et cervelles à la mode de Kam, Ronnie-on sautés au Riesling : il y en a pour tous les goûts.

Le groove putride et sanguinolent est omniprésent, occasionnant redondance et jouissance. Car c’est indéniable, BONE GNAWER sait s’y prendre pour faire sonner son Death Metal comme si Massacre possédait la même paire de couilles qu’en 1992…
Simplement irrésistible, ‘Cannibal Crematorium’ est antichambre d’un festin pas comme les autres, un festin où NECROPHAGIA et PAGANIZER serviraient de ragoût aux invités, et où, repus, ces derniers auraient régurgité avec passion et application tout leur savoir-faire.

Exception faite d’un sentiment palpable de ‘déjà entendu’, BONE GNAWER réussit le tour de force de proposer un second album encore plus intéressant et appétissant, signe incontestable d’une inspiration retrouvée.
Plus ou moins rythmés et furieux, selon la rapidité du Mid-tempo et la tonalité des cris de l’invité, les 9 morceaux ont en commun ce pouvoir furieux de faire hocher la tête en rythme sans discontinuer.
Rien de neuf sous les éclaboussures, mais des morceaux addictifs, portés par des Mid-tempos bien lourds et gras, rebondis comme il faut, émaillés d’accélérations Old-School qui font toujours leur petit effet.

Ecoutez-moi donc les jouissifs ‘Carnivore Beneath’, ‘Chainsaw Carnage’ ou ‘Modern Day Cannibal’, des nectars comme on n’en fait plus, tellement simples mais tellement bons !
Kam Lee confirme au passage sa grande forme, et a eu le bon goût d’enfin mettre toute son énergie au service d’un projet musical qui a vraiment de la gueule. Et ça gueule, ça gueule, c’est gras, rauque, guttural et résolument putride.
Les invités se partagent les vocalises pour un résultat qui, certes, manque de variation, mais se révèle tout de même intéressant. Kam beugle avec passion, comme au premier jour, et ça fait vraiment plaisir d’entendre cette légende vivante se porter comme un charme.

Certes, ‘Cannibal Crematorium’ ne brille pas par son inventivité, mais même si l’interlude ‘Il Sesso Bizzarro Di Cannibali’ gâche le goût du sang dans la bouche, il faut lui reconnaître un talent fou pour proposer un Death à l’ancienne extrêmement réussit.
Massacre a bien fait de re-splitter, qu’on se le dise ; l’avenir du Death Old-School se nomme BONE GNAWER, et Kam Lee n’est pas prêt de beugler son dernier mot.





Rédigé par : ..::Ju::.. | 16,5/20 | Nb de lectures : 7669




Auteur
Commentaire
ManOfShadows
Membre enregistré
Posté le: 30/10/2015 à 14h10 - (118482)
Tout à fait d'accord, c'est du vu et revu, mais c'est tellement bien fait, inspiré et honnête que cet album est a mettre sur le dessus du panier des sorties Death old-school de 2015.



CyclisteMetôl
Membre enregistré
Posté le: 31/10/2015 à 11h41 - (118491)
Brillant ! Tous ces chouettes bruitages tout le long du disque en plus, miam !!!! que de morts que de morts !!!!



CyclisteMetôl
Membre enregistré
Posté le: 31/10/2015 à 23h49 - (118499)
Et je viens de me claquer massacre à la tronçonneuse, tous les hurlements y sont, youpi quelle horreur :D



pootre
IP:82.233.205.186
Invité
Posté le: 01/11/2015 à 01h20 - (118500)
Ya pas a chercher, les riffs sont bons donc ça bute !
Bonne découverte, merci VS !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker