BLOOD CEREMONY - Living With The Ancients (Rise Above/La Baleine) - 07/04/2011 @ 08h36
Dû au forfait tardif du archi-buzzé GHOST, qui a préféré assurer la première partie de la tournée PARADISE LOST consacré à la relecture intégrale de ‘Draconian Times’, voilà que les jusqu’à maintenant inconnus dans nos contrées BLOOD CEREMONY se retrouvent propulsés tête d’affiche d’un concert au mois d’avril au Glaz’Art sans que grand-monde ne sache vraiment qui ils sont. Sympa la pression...

Je vous rassure, bien que leur musique soit enracinée dans les années 70, voire la fin de la décennie précédente, on ne peut pas faire plus 2011 que BLOOD CEREMONY. Tout simplement parce qu’involontairement, ces Canadiens représentent parfaitement la dernière tendance en vogue dans la sphère retro-doom/psyché dont RISE ABOVE est devenu le sanctuaire inviolable, à savoir cet élusif métal/rock dit occulte où l’on a jeté en vrac WITCHCRAFT mais aussi THE DEVIL’S BLOOD ou donc GHOST. Comme eux, BLOOD CEREMONY est remonté aux racines du hard-rock et se prosterne tous les soirs devant son petit autel personnel érigé à la gloire de BLACK SABBATH, tout en trempant ses textes ou même ses visuels léchés dans un terreau d’occultisme et de paganisme volontairement toujours à deux doigts du kitsch mais sans jamais tomber dedans totalement avec ses multiples références à la magie noire ou à Aleister Crowley (« Oliver Haddo », soit l’un des nombreux pseudonymes utilisés par le Maître) sans pour autant être ouvertement d’obédience satanique comme l’est un GHOST par exemple. Allez, pour établir un parallèle cinématographique, on nage plus en plein ‘Rosemary’s Baby’ plutôt que dans ‘L’Exorciste’ si vous voyez ce que je veux dire.

Mais là où ces (gentils) adeptes de la Voie de la Main Gauche marquent leur différence, c’est par leur volonté de s’ancrer sur le plan musical dans une tradition prog’ traditionnel, voire carrément psyché 60’s ou folk. Il y a d'abord ces riffs sautillants où la guitare marche main dans la main avec un orgue que l'on imagine plein de poussière et avec deux bogies largement consumées se répandant dessus. Puis ce chant féminin, assuré par la belle Alia O’Brien, très rock qui n’aurait pas dérogé sur un disque de JEFFERSON AIRPLANE. Mais il y a surtout cette flûte virevoltante qui fait forcément penser à JETHRO TULL, référence inévitable. D’ailleurs, même si la patte de Tony Iommi est toujours présente (l’intro de « My Demon Brother » par exemple) et si après Billy Anderson (NEUROSIS, CATHEDRAL, etc.) c’est cette fois-ci l’actuellement très branché Sanford Parker (NACHTMYSTIUM, MINSK et la moitié du catalogue RELAPSE actuel) qui s’est chargé de leur peaufiner un son bien granuleux et analogue, cette influence n’a pas aussi encombrante que sur leur premier jet éponyme sorti en 2008.

Alors attention, si cette mise à plat de leur ADN vous rappelle quelque chose, c’est normal, tant cette définition semble convenir parfaitement à l’autre prêtresse du côté obscur venue, elle, de San Francisco, j’ai nommé JEX THOTH. Même si BLOOD CEREMONY fornique plus avec le prog de papa et donc semble plus à même de séduire un public à cheveux gris que de gros métalleux – allez, pour les plus érudits d’entre vous, on leur jettera même en pâture comme autre référence les autres précurseurs du ‘occult rock’, les maudits BLACK WIDOW, surtout sur le final et épique (10 minutes) « Daughter Of The Sun » – le fait est qu’ils n’ont tout simplement pour être cru pas son génie ou peut-être tout simplement son charme ensorceleur et véritablement démoniaque, sans pour autant totalement démériter. La malédiction de Poulidor a encore frappé...

Par contre, toi jeune fan plein de boutons d’acnée tout fier de ton premier t-shirt de DIMMU BORGIR offert pour tes quinze ans mais qui pourtant sans déjà frétiller au fond de tes (jeunes) entrailles le désir compulsif de remonter la trace ensanglantée qui part du doom contemporain et qui remonte jusqu’au côté obscur du ‘summer of love’, tu trouveras peut-être là une bonne première porte d’entrée sur ce petit monde caché loin des yeux du monde mais luxuriant. Parce que le tout a quand même un charme délicieusement rétro et assez enchanteur, à défaut d'être transcendant. Et puis le sataniste en herbe susnommé pourra même continuer de porter la croix renversée en plastique qu'il a acheté à Prisunic, youpi!


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 13/20 | Nb de lectures : 12756




Auteur
Commentaire
IkeA
Membre enregistré
Posté le: 07/04/2011 à 10h21 - (92889)
Je dirais que Blood Ceremony est plus connu par ici que la bande à Jex (suite à une tournée européenne avec Electric Wizard en 2009) mais il est clair que l'un ne vaut pas l'autre comme tu dis.

Par contre, en live, le charme fonctionne bien mieux que sur CD et cette flute si horripilante devient un atout de choix ! J'espère que malgré l'absence de Ghost, les gens auront la curiosité ou l'envie d'aller les voir !



V Redenvarg
Membre enregistré
Posté le: 07/04/2011 à 12h20 - (92897)
Etonnant ce revival doom rock psyché des 60's/70's. Et moi qui suis tombé en plein dedans...



Bras cassé
Invité
Posté le: 07/04/2011 à 20h12 - (92908)
Tres bonne kro. Une bonne première porte d’entrée, c'est tout a fait. Gentillet et pas desagreable.

Uekte
Membre enregistré
Posté le: 07/04/2011 à 20h12 - (92909)
Justement le même soir que le passage de BLOOD CEREMONY sur Paris, il y aura SABBATH ASSEMBLY en première partie d'EARTH. Coïncidence? Je ne crois pas ^^



Monceau
Membre enregistré
Posté le: 07/04/2011 à 23h34 - (92911)
Excellente kro en effet ou comment couvrir quelques lacunes bien gênantes en quelques paragraphes bien gribouillés.
Sinon pas mal du tout, même le chant à fille me gène pas... trop.




sludge jm
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2011 à 16h37 - (92938)
pour ma part je suis emballé !!! par contre dur à trouver, au fin fond du rayon hard_rock, dans les B divers, trés loin loin du rayon doom/psyché/sludge, qui est d'ailleurs relégué tout au fond de ce magasin parisien !!(on se demande pourquoi)



heddy
Membre enregistré
Posté le: 09/04/2011 à 20h38 - (92960)
déja vu 2fois en première partie d electric wizard et j'ai vraiment accroché!! je vais jeter un œil sur ce disque!!le premier m'ayant déjà bercer un bon nombre de fois!!!

heddy
Membre enregistré
Posté le: 10/04/2011 à 22h30 - (92971)
après écoute...mortel, le claier et la flute donne une ambiance satan




Monceau
Membre enregistré
Posté le: 20/04/2011 à 21h33 - (93231)
J'adore ce groupe à chanteuse ! (j'aurais jamais cru de pouvoir dire un jour cela). N'empêche que je reste un peu sur ma faim quand même.
C'est dommage car le potentiel est énorme. La voix lourde à la densité de plomb fout les chocottes toute seule sans même avoir besoin du soutient instrumental. Et de plus ici elle est posée sur les guitares d'autrefois tout aussi impressionnantes. J'adore ces riffs puants du vinyle à 1000 bornes !!! Et ce synthé qui parachève l'ambiance ! (la flute est très dispensable par contre)
Mais voila, je trouve que le groupe se lâche pas. ça manque de folie, ça manque d'improvisation. les élans sont tous timides et s'arrêtent au abord de la nirvana, comme s'ils se faisaient peur eux-mêmes par cette audace naissante.
Ou peut être je suis un peu trop gâtée par les sorties vraiment extrêmes, ou vraiment originales, ou vraiment barges, ou les trois à la fois pour pouvoir apprécier un bon album "classique" mais sacrement bien foutu.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker