BLOODTHIRST - Chalice of Contempt (Pagan) - 06/01/2015 @ 07h34
Qui peut se targuer aujourd’hui de défendre la cause black/thrash depuis plus de quinze ans ? Einh qui ? Okay, il y a bien sûr les leaders AURA NOIR et DESASTER mais derrière, cela ne se bouscule pas vraiment au portillon, comme si ce sous-genre de la grande famille metaaaaaaal n’arrivait pas à s’inscrire sur la durée, condamnant ces défenseurs à une vie courte. En même temps, à l’écoute de ce troisième album des Polonais de BLOODTHIRST, on comprend un peu mieux pourquoi…

Car une fois que vous avez régurgité pour la 675ème fois le riff principal de « Pleasure to Kill » et que vous vous êtes fendus de votre petite reprise de SLAYER ou de SODOM, que vous reste-t-il ? Bah pas grand chose justement, à part si vous voulez tenter l’impossible : faire évoluer le schmilblick. Et c’est là que cela se corse. Et même s’ils ont gardé leur logo toujours aussi typé 80’s et une attitude générale très ‘ivôl’, c’est justement à cette difficile croisée des chemins que l’on retrouve aujourd’hui le groupe.

Déjà, il y a ce mix curieux car complètement déséquilibré avec la voix vénéneuse de leur guitariste au pseudonyme le plus cool de sa génération (‘Rambo’, yes !) qui bouffe presque tout l’espace, ne laissant qu’un peu de place pour la six-cordes portée par un grain de transistor teutonique à la VOMITOR et donc, hélas, pas grand-chose pour le reste. Mais surtout, il transpire ici une bizarre impression d’entre deux, comme si BLOODTHIRST hésitait encore entre taper dans le créneau rétro à mort qu’il connaît comme sa poche et tenter d’en sortir, soit en accentuant son côté black, soit en dégainant des chorus de guitares ultra-expressifs (un peu à la DESASTER, justement) mettant en avant une sensibilité étonnamment plus mélodique. Et même si le côté très roots de chez roots quasi-obligatoire donne à l’ensemble toute son énergie primaire, elle les empêche aussi de laisser parler leur imagination, même si on n’est de toute façon pas sûr que ces thrashers de l’extrême (et fiers de l’être) en aient beaucoup.

En fait, plus on progresse le long de ces trente-huit minutes et plus on a l’impression qu’il manque ici une seconde guitare pour ouvrir l’espace sonore, ainsi qu’un certain doigté qui aurait permis d’aérer les arrangements et ainsi de faire mieux couler l’ensemble. Bref, un chouia de subtilité. Presque un gros mot dans le milieu du black/thrash ! En même temps, ce sont eux qui ont commencé en tentant (timidement) de faire avancer le débat non ? Alors autant assumer maintenant les mecs. Ou alors contentez-vous de ne sortir que des splits ou des 45 tours et basta…



http://bloodthirst.pl/ - 97 visite(s)

facebook - 56 téléchargements


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 11/20 | Nb de lectures : 9284




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 06/01/2015 à 18h45 - (115364)
Sympathique à défaut d'être marquant, un côté roots agréable au début mais fatiguant sur la durée.

Sans être mauvais un disque qui s'oublie dès l'écoute finie



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker