BLOODSTAINED GROUND - A Poem of Misery (Czar of Crickets) - 11/12/2014 @ 07h43
Clin d’œil appuyé à ses compatriotes folkmetalleux d’ELUVEITIE (le morceau éponyme sur "Slania") ou courageux patronyme vatenguerre, on s'en tape à vrai dire tant BLOODSTAINED GROUND semble décidé à faire parler la poudre avec ce deuxième album vengeur et inspiré. Le genre d'album qui bombe le torse et prend une inspiration profonde avant de se lancer à l'assaut de la forteresse melodeath, pourtant réputée imprenable. Et c'est au secteur le plus dangereux et hostile que nos amis suisses s'attaquent ! Secteur tenu d'une main de fer depuis de longues années par la confrérie teutonne d'HEAVEN SHALL BURN. Secteur où le cahier des charges réclame riffs puissants, grooves assassins, heavymélodies et vocalises hargneuses. Secteur où quelques formations téméraires telles NEAERA ou CALIBAN se sont déjà ruées avec plus ou moins de succès, surtout pour la seconde.

Inutile de tourner plus longtemps autour du pot, il est désormais délicat d'innover dans un style aussi rigide que le melodeath où tout a à peu près déjà été dit et fait. Les AT THE GATES, IN FLAMES et autres DARK TRANQUILITY en ont jeté les fondements il y a presque 20 piges, relayés depuis par une deuxième vague, UNEARTH et HEAVEN SHALL BURN en tête de gondole, qui lui ont injecté une texture plus "core". Le cadre est donc restrictif certes, mais c'est bien là le dernier des soucis de BLOODSTAINED GROUND.
Aucunement complexé, ce "Poem of misery" balaie l'inaction d'un revers de perfecto avec pour seule ambition de frapper juste et fort. Et ça fonctionne ! Même si l’on se prend de prime abord un pavé bien lourd en pleine tronche pendant 46 minutes, les structures des 8 morceaux sont suffisamment aérées et truffées de breaks audacieux pour faire passer la douloureuse comme une lettre à la poste. Ensuite, la section rythmique, certes encore convenue dans son exécution, se voit ici soutenue par des instruments plutôt surprenants : violon, sitar et violoncelle. Et le tour de force des helvètes est de les intégrer comme acteurs à part entière de chaque composition, intervenant avec pertinence et parcimonie, et non de les tartiner à tout va comme de vulgaires gimmicks cache-misère.
Quant à la prod’, elle est juste idéale pour le style. Le son est dense, massif mais parfaitement intelligible, à aucun moment, il ne se laisse berner par les sirènes de l’uber-compression testostéronée. Ca zlatane les enceintes en règle tout en s'affirmant 100% produit local : conçu, composé, enregistré et masterisé dans la région zurichoise : gut gemacht mein freund !
Le seul élément importé (dans le respect des restrictions douanières suisses bien entendu) est l'artwork. Conçu par le graphiste grec Anestis Goudas, celui-ci met l'accent sur une imagerie sombre et inquiétante que l'on croirait sortie des périodes les plus troubles du moyen-âge. Pas vraiment surprenant au demeurant puisque certains textes font directement référence aux fléaux ayant ravagé cette période ("Yersinia Pestis") ou évoquant les châtiments que l'on réservait aux gueux/gueuses qui avaient fauté ("Apega" ou "Abiuro"). Voilà ce que l'on appelle une adéquation entre textes et images pratiquée dans les règles de l'art !

Comme je l'évoquais précédemment, le seul (léger) travers qui empêche cet album de récolter un ou deux points supplémentaires est cette exécution encore un brin convenue. Oui, les violons, sitar et autres violoncelles apportent un véritable plus et une personnalité naissante à l'ensemble mais s'ils se frottaient à une section rythmique plus aventureuse, BLOODSTAINED GROUND y gagnerait forcément en force de frappe, pour sûr. Mais c'est là pinailler : n'attendez donc pas une minute de plus et ruez vous dès maintenant sur cette galette savoureuse qui ravira les fins gourmets les plus exigeants en matière de melodeath burné.




Rédigé par : TarGhost | 15.5/20 | Nb de lectures : 9404




Auteur
Commentaire
Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 11/12/2014 à 23h45 - (115146)
Mais ça m'a l'air très intéressant ! :)




tarnow
Membre enregistré
Posté le: 13/12/2014 à 11h40 - (115161)
Ca poutre sévère ! J'aime !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker