BLOODBATH - Grand Morbid Funeral (Peaceville) - 15/12/2014 @ 07h44
Attendu au tournant depuis presque 6 ans, le majestueux BLOODBATH n'a pas uniquement fait preuve de fainéantise en faisant patienter ses fans pendant aussi longtemps. Les emplois du temps respectifs des musiciens et le poste de chanteur vacant depuis le départ définitif d'Åkerfeldt n'ont pas aidé les bouchers à composer de manière efficace de nouveaux morceaux pour les amateurs toujours assoiffés de Death Metal Old School. Mais, les Metal heads le savent également, s'engager sur la voie du revival ne se fait pas toujours sans encombres... surtout quand les noms d'Åkerfeldt et Tägtgren apparaissent dans ton "tableau de chasse" vocal. Pour être tout à fait clair et explicite, ce "Grand Morbid funeral" n'est pas aussi bon que je ne l'ai cru au départ. Un classicisme un petit peu plus prégnant que sur les albums précédents, quelques facilités de composition et moins de hits que ce que on était habitué à trouver sur un album de BLOODBATH... tels sont les défauts les plus manifestes que je trouve à cet album. L'ensemble reste cependant d'un niveau très satisfaisant (on n'a pas non plus affaire à n'importe qui !), mais ce n'est pas la torgnole que j'espérais initialement.

Nick Holmes donc. Point besoin de présenter le blondinet britannique, son parcours est aussi connu de tous que sa présence ici à surpris tout le monde. N'ayant certainement plus pratiqué ce style de chant depuis plusieurs années, le chanteur s'est quand même plutôt bien démerdé puisque sa prestation est ici plus qu'honorable. Articulant avec habileté un growl indésiré, un flow et des paroles inscrites dans la plus pure tradition Old School et une interprétation assez théâtrale, Holmes convainc grâce à un travail habile et varié. Le chanteur sait créer des ambiances (il rejoint à ce niveau là les bons moments délicieusement malsains de "Resurrection through carnage"), rythmer son débit (la fin vocale de "Grand morbid funeral" est absolument grandiose) et accentuer avec plus ou moins d'intensité ses attaques pour éviter de se frotter aux soufflantes déflagrations de ses prédécesseurs.
Car évidement, il apparaît assez vite que Holmes n'a pas la puissance pour rivaliser "en force" avec le rugissant Tägtgren ou l'(ex-)enfant terrible Åkerfeldt. Du coup, même si cela n'impacte pas énormément sur la qualité finale, le groupe perd en dynamisme, en relief et en force de frappe par rapport aux classiques du groupe que peuvent être "Ways to the grave" ou "Cancer of the soul".
Cependant, et j'insiste, si Holmes ne fait pas oublier les précédents vocalistes, il s'en sort quand même VRAIMENT BIEN et propose des voix largement satisfaisantes. Il n'a pas à rougir, loin s'en faut !
Autre problématique qui plombe l’album (et qui du coup, n'est pas imputable à Holmes), c’est le classicisme qui s’en dégage ainsi que plusieurs automatismes de compostions un peu faciles. Je sais que c’est du suédois, mais plus que pour les autres albums, les guitares sonnent d’une manière hyper classique en se nourrissant de la fameuse pédale « Heavy Metal 2 » donnant ainsi un rendu scolaire et assez convenu.
Les riffs enfin et certaines structures ne sont pas toujours à la fête et plusieurs passages ne sont pas au top des meilleurs moments. Bon oui, on pourrait presque croire que je n’aime pas cet album tant je pointe de problématiques, la difficulté étant que ce « Grand Morbid Funeral » n’est pas toujours homogène et équilibré. Mais autant il y a des moments un peu décevant, autant de nombreuses minutes sont absolument grandioses et là, vraiment à la hauteur du GRAND Bloodbath.

Pour argumenter cela, difficile de ne pas s’arrêter sur l’incroyable « Grand Morbid Funeral » qui avec son ambiance Doom surprend l’auditoire en accélérant au final comme un bon vieux morceau Crust… le final brutal arrosé de Blast Beat et drivé par le chant récitatif complément halluciné de Holmes étant du meilleur effet. Des riffs parpaings en aller simple de l’introduction de « Unite in pain », aux harmoniques forcées de « Anne », la guitare est parfois à un tel niveau de puissance et de pertinence que cela en est hyper jouissif. Il est dommage d’ailleurs que le groupe ne se permette pas plus de fantaisie comme sur la ligne très Ac/dcienne du pont de "Total Death Exhumed" (Une sorte de Back in black version Blood') ou le final apocalyptique grandiloquent de « Famine of god’s word » absolument génial. Plusieurs sonorités BM aux forts relents diaboliques parsèment les ambiances de plusieurs chansons et apportent une vraie plus-value aux atmosphères générales qui deviennent par moments vraiment sombres et menaçantes.
"Grand Morbid Funeral loupe donc le podium et ne ressort vainqueur que grâce à l'incroyable classe des bons moments qui le composent.
Un peu trop scolaire par moments, pas assez débridé mais avec un savoir faire d'artisan de haute volée et des ingrédients à la saveur sure et marquée,"Grand Morbid funeral" n'amène pas à se rouler par terre dans ses propres déjections en hurlant blasphèmes sur blasphèmes... mais cela donne de franches envies de destruction et de voyage en enfer. C'est déjà bien non ?




Rédigé par : Pamalach | 15/20 | Nb de lectures : 12478




Auteur
Commentaire
RunForestRun
Membre enregistré
Posté le: 15/12/2014 à 10h12 - (115173)
Le Metal a aussi son lot de grosses productions "hollywoodiennes" avec des albums dont l'attente a est artificiellement poussée à son paroxysme à grand renfort d'attente savamment entretenue, de casting de luxe et de gros son (particulièrement énorme ici).
Hélas les deux meilleurs titres sont ceux qui ont été révélés en guise d'apéritif et rien ne décolle vraiment sur ce disque de Death Metal laborieux, peu original et poussif. Le son est une débauche de tout ce que la technique peut offrir aujourd'hui pour avoir le son le plus puissant possible, mais il lasse aussi rapidement qu'il impressionne lors des premières minutes.
Grand Morbid Funeral est un produit creux destiné à provoquer l'achat d'impulsion, mais il ne contient pas de musique suffisamment solide pour être réécouté plus d'une demi douzaine de fois.
Un bon point tout de même à Nick Holmes, dont j'aime le timbre très distinct des vocalistes de death actuels et qui est l'unique originalité de ce disque.



Alucaard
IP:194.8.148.9
Invité
Posté le: 15/12/2014 à 10h36 - (115175)
Les goûts et les couleurs... Je n'ai jamais trop aimé Bloodbath à vrai dire. Tout a changé avec cet album, à mon grand plaisir la diva de chez Opeth est remplacé par Sir Old Nick. Ce dernier est un choix audacieux qui m'a poussé à être attentif à cet album. Au final, un des albums de l'année (en ce qui me concerne!) et qui tourne en boucle! Malsain, puissant et Old School.


PS : Super packaging!

kane
IP:78.123.63.177
Invité
Posté le: 15/12/2014 à 11h45 - (115176)
Un Bloodbath différent mais un Bloodbath qui tue ! L'apport de Nick Holmes est fantastique, rend la musique bien plus crasse et malsaine. Old school à mort, me fait parfois penser aux vieux Autopsy.



cava76
Membre enregistré
Posté le: 15/12/2014 à 13h16 - (115177)
Mot pour mot la même chose que Alucaard, à la différence que j'appréciais déja Bloodbath, mais clairement c'est leur meilleur album.

Nick Holmes m'a laissé sur le cul , chant beaucoup plus malsain (à la limite du black) que ses 2 prédécesseurs ( qui oui avaient plus de coffre).

Dans mon top 3 de l'année facile .



Yolo
IP:88.163.100.110
Invité
Posté le: 15/12/2014 à 14h50 - (115179)
Pour ma part : sans doute un des meilleurs albums de l'année. Il combine à merveille classicisme suédois old-school et finesse toute Katatonienne des guitares bien cachée sous le déluge de crasse malsaine. Nick Holmes est impérial.

Je trouve la chronique légèrement à côté de la plaque (mais bon les gouts et les couleurs...).

Walou
IP:195.171.36.105
Invité
Posté le: 15/12/2014 à 15h15 - (115180)
Comme Yolo, un des albums de l'année, et le meilleur Bloodbath sans aucun doute. Holmes est juste parfait.

canibool
IP:92.103.98.50
Invité
Posté le: 15/12/2014 à 16h40 - (115181)
p'tet pas le meilleur. surtout que je suis passé à côté de celui avec tatgren. mais excellent album, surement pas le plus efficace mais de loin le plus réussi niveau son et ambiance.

holmes est pas technique mais il a une voix flippante. Il me fait penser au chanteur de deathspell omega.

Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 15/12/2014 à 19h47 - (115182)
Je te rejoins Pamalach sur chaque détail de ta kro.
Moins impressionné que d’habitude, je le trouve plus scolaire, moins ambiancé, moins glauque, moins ébouriffant finalement, même si tout reste de grande qualité. Et Holmes est très bon, mais passer après Åkerfeldt est un challenge délicat, son chant est moins marquant.
Bon album mais qui n’a pas l’impact que j’attendais.


grozeil
Membre enregistré
Posté le: 15/12/2014 à 20h06 - (115183)
Tout pareil que mes petits camarades, putain d'album et pas forcément surproduit comme le dit le premier intervenant (les exemples de Hollywood metal ne manquent pas).

Par contre, je joue ma couille gauche que l'explosion vocale finale sur Grand Morbid Funeral n'est pas signée Holmes mais Chris Reifert (rendons à Cesar ce qui lui appartient, quand même)



ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 15/12/2014 à 22h05 - (115184)
je suis en phase avec Pamalach. un bon album qui vaut son 15 mais j'ai quand même pas l'impression d'avoir affaire à du Bloodbath, à quelque chose qui est dans le haut du panier du death suédois certes, mais pas vraiment du Bloodbath. avec Holmes ça change et ça marche, dommage que le chant soit un peu linéaire je trouve. après j'ai du mal avec le début de l'album, les 3 premiers titres sont poussifs, à partir du Vasistas c'est nickel. ça aurait pu être mieux, c'est tout de même un bon album mais moi je reste sur "The Fathomless Mastery".

OreLion
Membre enregistré
Posté le: 16/12/2014 à 14h00 - (115189)
Une belle réussite cet album! J'adhère totalement. Une ambiance glauque, poisseuse et occulte comme il faut. Cet album me parle bien plus que "The Fanthomless Mastery". Cependant je me demande si le père Holmes arrivera à tenir la route sur les anciennes compositions du groupes. Certaines chansons comme Cancer of the soul, Brave New Hell nécessitent un sacré coffre, mais l'exercice est intéressant.



borknagar
Membre enregistré
Posté le: 16/12/2014 à 14h03 - (115190)
J'adore cet album, il tourne en boucle et je ne suis pas d'accord avec ZeSnake : il y a des riffs qui sont typiques de Bloodbath, l'ambiance et l'atmosphère de l'album après... chacun ressentira l'album à sa façon et son humeur.



CyclisteMetôl
Membre enregistré
Posté le: 16/12/2014 à 20h02 - (115193)
La voix m'a totalement convaincu, la musique moins. question baffe 2014 en suédois, je reste de très (mais vraiment très !) loin sur vallenfyre.



alex666i
Membre enregistré
Posté le: 16/12/2014 à 22h51 - (115194)
Excellent album! Le chant est bien malsain, merci old Nick holmes !
Un bon 18!
Compos qui envoient, prod excellente etc...



Fab666
IP:90.23.245.15
Invité
Posté le: 18/12/2014 à 21h38 - (115222)
I luv' !!!! Super son !!! du gros Death !!!

Arioch91
Membre enregistré
Posté le: 24/12/2014 à 08h48 - (115285)
Premier album que j'écoute de Bloodbath, je manque donc forcément de jugement objectif.

J'aime bien l'album qui me rappelle la bonne époque du Death suédois.

Le chant de Nick Holmes, j'adore ! Adhésion complète ! Il me rappelle beaucoup Lars Petrov sur Left Hand Path d'Entombed.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker