BLEED THE MAN - Ashes From The Past (Coroner/Season of Mist) - 10/06/2013 @ 08h21
Après RISE TO FALL, Coroner Records poursuit sa prospection de la scène Metal espagnole avec BLEED THE MAN. Et pour le coup les italiens ont dû prendre le bateau ou ne pas se gourer d’avion car BLEED THE MAN est basé aux Îles Baléares. Pas pour faire du David-Guetta-Core ou du Metal pour public allemand, mais du mélodeath moderne (comme d’habitude avec Coroner…). Formé en 2007 par des musiciens ayant déjà évolué dans d’autres formations (je ne vais pas vous les citer vu qu’elles sont inconnues au bataillon…), le groupe signe un premier album intitulé Behind The Walls Of Reality en 2010 chez… les autrichiens de Noisehead Records dont je suis également un habitué des promos. Ces labels s’échangent les formations mélodeath, et semblent limite s’arracher des groupes qui n’ont pourtant pas grand intérêt musical.

BLEED THE MAN évolue dans un mélodeath moderne sans clavier avec beaucoup de chant clair, leur premier album comportait même de nombreuses incursions de Rock alternatif. Rien de bien extrême ici, pourtant Ashes From The Past va opérer un revirage vers un mélodeath plus couillu et donc plus intéressant. N’espérez pas du mélodeath années 90, les espagnols se placent plutôt dans la lignée des deux derniers IN FLAMES et du décrié Sworn To A Great Divide de SOILWORK, mais en plus assumé donc en plus convaincant. BLEED THE MAN n’est donc pas avare en rythmiques incisives, alternées avec des mélodies hélas très convenues. Chose étonnante pour du mélodeath moderne et alternatif donc forcément un peu « mainstream », le groupe n’hésite pas à envoyer la sauce, ce qui nous donne des morceaux comme "Another Human Fault" ou "Mind Prison" qui frôlent le ARCH ENEMY, ou encore les très modernes "Face to Face" ou "Confront the Truth" où l’on croise des riffs syncopés. Dommage que sur ces parties plus rentre-dedans, le groupe montre ses limites en termes de production, avec un son de batterie qui en pâtit et qui devient bien vilain sur les « blasts ».

BLEED THE MAN aligne alors les « hits » mélodeath tout au long de Ashes From The Past, toujours avec une structure couplet-refrain classique et sans chichis. Le trio d’entrée de l’album est bon, ensuite ça se tasse forcément et les pistes se ressemblent, hormis les plus percutantes citées précédemment ainsi que la semi-acoustique "Walk Through My End". L’excellent "Automatic Thoughts" se fait remarquer, mais Ashes From The Past est vite lassant surtout du fait de la répétition des schémas de chant, surtout les refrains. Chant qui est moyen, correct mais moyen, hurlé et parfois plus rauque dans le registre « extrême », parfois filtré dans le registre clair. Quoi qu’il en soit et dans l’ensemble on a vu bien pire, et BLEED THE MAN est un groupe tout à fait honnête dans le genre mélodeath moderne légèrement alternatif. Ashes From The Past pourra trouver grâce aux oreilles de ceux qui apprécient les derniers IN FLAMES, et qui aiment aussi quand ça envoie un minimum. Bref, à ne pas mettre entre toutes les oreilles des amateurs de mélodeath (surtout les puristes), mais un album bien ficelé, bien équilibré et sincère dans l’absolu, dont je ne raffole pas mais ça tient la route.

http://www.bleedtheman.com - 158 visite(s)

Human Nature - 90 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 14/20 | Nb de lectures : 11170




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker