BLACK SHEEP WALL - I'm Going To Kill Myself (Season of Mist) - 29/09/2015 @ 07h07
”I’m going to Kill Myself” c’est ce que j’me suis dit à la fin de cette très longue heure de musique fournie par BLACK SHEEP WALL. BLACK SHEEP WALL c’est le groupe qui avait lancé un parpaing dans la mare avec le tonitruant « I Am God Songs » et qui, un changement de line-up et un départ de son hurleur d'origine plus tard, galère à sortir quelque chose de convaincant. Ce n’est pas ce troisième album, sorti en 2015, qui va remettre le groupe en selle. Certainement pas. S’il fallait le définir en un seul mot, je choisirais : « Ennui ». L’ennui. C’est intéressant l’ennui, ça peut être bénéfique de s’ennuyer, ça permet de se recentrer sur soi-même, il y a un côté mélancolique, triste, plein de spleen dans l’ennui, on pourrait disserter des heures sur l’ennui, certain l’ont fait d’ailleurs, prenez ce chef d’œuvre de la littérature qu'est "Oblomov", mais pas ici, parce qu’ici on est face à un ennui ennuyeux. Vraiment ennuyeux. L’ennui dans ce qu’il a de plus déplaisant, l’ennui qui fait qu’on a envie de tout arrêter, de ranger le disque et de passer à autre chose.

Quand on doit tenir tout un album avec huit riffs, il y a intérêt à ce que ceux si soient percutants. Or, ici, ils ne le sont pas du tout. Rien ne l’est dans ce disque aussi inoffensif que sa pochette. On tape dans le sludge, le doom, le parpaing-core, l'abstract beatdown, mais avec une fâcheuse tendance à toujours taper à côté. Riffs ultra bateau, rythmique inexistante, aucune ambiance, pas d’atmosphères, pas d’agressivité, pas de haine, pas de malaise, pas de folie, rien si ce n’est le vide ou l’ennui absolu. Je me suis moins ennuyé en regardant la version intégrale de « Satantango » de Bela Tarr ou en lisant « La Critique de la Raison Pure » de Kant qui, pourtant, sont deux Everest de l’ennui personnifié (mais ce sont aussi des œuvres importantes, fondamentales, que tout le monde doit essayer de lire ou voir) ce que n’est pas « I’m going to Kill Myself ». Seul le chanteur semble y croire un minimum, c’est peu. Les mecs se permettent de terminer leur album par un long titre de 35 minutes intitulé « Metallica ». 35 minutes. 35 putain de minutes. Moi je ne suis pas contre mais là j’ai envie de dire « non », je suis parvenu une fois à l’écouter en entier, avec peine et douleur, un vrai sacerdoce. Un titre entrecoupé de sonorités noisy électro, de voix trafiquées et de riffs ultra lourdauds répétés en boucle encore et encore et encore et encore.

C’est triste de voir un groupe se vautrer de la sorte. C’est dommage et on se dit que BLACK SHEEP WALL restera le groupe d’un seul album « I Am God Songs ». « I’m Going to Kill Myself » nous fait penser à une démo, un album composé des compositions brutes, sorties du local de repet’. Des compos qui n’ont pas été retravaillées, qui n’ont pas été coupées, qui n’ont pas été nettoyées du superflu. Pour le groupe c’est peut-être très sympa mais pour l’auditeur c’est un calvaire, un chemin de croix. C’est toujours difficile de définir l’ennui alors je vais me servir d’un exemple en citant un court passage de La Critique de la Raison Pure :

« Comme, de toutes les idées de la raison pure spéculative, le concept de la liberté est proprement le seul qui donne à la connaissance, même si ce n’est qu’à la connaissance pratique, une si grande extension dans le champ du suprasensible, je me demande d’où vient qu’il possède exclusivement une si grande fécondité, tandis que les autres désignent sans doute une place vide pour des êtres d’entendement purement possibles, mais n’en peuvent déterminer le concept par rien. Je vois aussitôt que, comme je ne puis rien penser sans catégorie, il faut que je cherche d’abord, même pour l’idée rationnelle de la liberté, dont je m’occupe, une catégorie, laquelle est ici la catégorie de la causalité et que, bien qu’on ne puisse soumettre aucune intuition correspondante au concept rationnel de la liberté, en tant qu’il est un concept transcendant, il faut pourtant qu’au concept (de la causalité), que nous donne l’entendement, et pour la synthèse duquel le premier exige l’inconditionné, soit donnée une intuition sensible, qui en assure d’abord la réalité objective. Or, toutes les catégories se partagent en deux classes : les catégories mathématiques, lesquelles se rapportent uniquement à l’unité de la synthèse dans la représentation des objets, et les catégories dynamiques, lesquelles se rapportent à l’unité de la synthèse dans la représentation de l’existence des objets. »

« I’m going to Kill Myself », c’est ça mais pendant une heure.



Ecoute intégrale - 100 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 06/20 | Nb de lectures : 8518




Auteur
Commentaire
Maxgrind
IP:78.122.6.150
Invité
Posté le: 29/09/2015 à 08h23 - (118052)
Je crois sur parole Seb.

Je me suis mis en fond ce morceau... Enfin ce machin de 33 minutes et ça a réussi à me gaver pendant ma lecture. Juste insipide !

Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 29/09/2015 à 08h54 - (118055)
Putain, c'que c'est chiant.

Vraiment dommage, "I Am God Songs" était génial.



GeneralMono
Membre enregistré
Posté le: 29/09/2015 à 10h04 - (118058)
"BLACK SHEEP WALL restera le groupe d’un seul album « I Am God Songs »."

Voilà, tout est dit.

Mais une belle kro bien sympa à lire (surtout à propos d'un tel album)

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 29/09/2015 à 11h13 - (118059)
Moi j'aime bien !

Non j'déconne, jamais entendu un truc aussi insupportable, le pire album de l'année sans aucun doute.



Trez
Membre enregistré
Posté le: 29/09/2015 à 11h57 - (118060)
Seb, je suis d'accord à 100% avec ta chro.
Vive "I Am God Songs" et vive Admiral Angry !



gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 29/09/2015 à 12h04 - (118061)
BSW restera le groupe de zéro album.



darkangel91
Membre enregistré
Posté le: 29/09/2015 à 16h42 - (118068)
il me faut cette pochette!



VS-papy
Membre enregistré
Posté le: 30/09/2015 à 14h50 - (118074)
La pochette est géniale !!!!

BassFrog
IP:176.108.194.36
Invité
Posté le: 03/10/2015 à 18h49 - (118150)
Incroyable de se dire que c'est le même groupe qui a sorti le monumental "I am God Songs".

Cet album est juste vide.
Rien n'est à récupérer.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker