BIRDS IN ROW - You, Me And The Violence (Deathwish) - 13/02/2013 @ 08h00
L’autre jour, en discutant musique avec un pote, il m’asséna cette vérité ontologique que j’ai depuis faite mienne: « Non mais j’te l’dis, tout les bons albums commencent par un larsen. » J’en déduis donc que ce premier album des mayennais, en plus d’avoir un titre d’une classe folle, est un bon disque. Un très bon disque même. On les savait bon mais perfectibles. Ils ont appris. Ils ont amélioré, peaufiné, enrichi leur son pour ne pas louper leur grand oral chez Deathwish. Car oui, après des débuts en fanfare chez Throatruiner, Jacob Bannon c’est dit que ce serait con de ne pas les ajouter à son rooster. C’est chose faite. Après une cure de Belgian violence (Rise&Fall et Oathbreaker), Deathwish s’offre un peu de french touch.

« Pilori » c’est fort, c’est bon, c’est du BIRDS IN ROW tout craché. Ca débute par un larsen donc avant de s’envoler, de partir dans un hardcore chaotique charbonneux et mâtiné de crust vicelard. Un titre d‘ouverture qui donne le ton : ce sera ce qu’ils faisaient avant mais en mieux.
Le groupe possède toujours cette rage et ce sentiment d’urgence qui se dégage de ses compos mais avec cette fois une petite touche de précision en plus, juste ce qu’il faut. La musique est tendue, toujours sur le fil, au bord de la rupture afin de conserver toute l’attention de ceux qui l’écouteront. On ne décroche pas, on reste à l’affût de la moindre note, du moindre grésillement, du moindre bruit. Le tout bien sur enregistré et gravé sur la bande par Amaury Sauvé qui sait, mieux que personne, faire sonner ce type de son.

BIRDS IN ROW sait aussi varier ses effets. Si la majeure partie de l’album se place dans la continuité de « Cottbus », c'est-à-dire dans un crust hardcore épileptique et mélancolique. Comme une version un poil plus métallisée de Modern Life Is War, Killing The Dream ou Ruiner. Plus noir et charbonneux aussi, une petite touche de Coalesce pour la basse bourdonnante. On trouve aussi des passages plus lourd, plus lent, sur « Grey Hair », des titres se plaçant dans une optique noise-rock sur le très beau « Last Last Chance » ou le très étrange « Cold War Everyday » qui, avec son riff de basse qui rappelle bizarrement le « Sabotage » des Beastie Boys, met en lumière l’inventivité et l’absence de barrière du groupe. Les lavallois semblent vraiment en pleine possession de leur moyens et savent où ils veulent emmener leur son. Les vingt-cinq minutes de « You, Me And The Violence » passent toutes seules et s’inscrive dans la continuité de « Cottbus », à savoir, ce qui se fait de mieux en la matière. BIRDS IN ROW sort un peu du classique Deathwishcore par une sensibilité exacerbée et une capacité de faire ressentir des choses au dessus de la moyenne.

L’album se termine par un long titre post-rock un peu attendu mais de qualité. C’est de bon temps de calmer les douleurs du combat par une plage finale reposante et relaxante. Comme les sportifs qui après la compétition passet sous la douche et au massage. Là c’est pareil, « Lover Have Their Say » vient panser les plaies et restaurer les oreilles après vingt-cinq minutes incandescentes. Avec ses réminiscences de Yndi Halda et son final électrique le titre est très réussi, un poil long mais parfaitement structuré et écrit. « You, Me And The Violence » prouve que le passage chez Deathwish n’a pas paralysé BIRDS IN ROW qui livre ici le meilleur de lui-même et, accessoirement, ses meilleurs morceaux. On appelle ça un transfert réussi.


http://birdsinrow.free.fr/ - 248 visite(s)

Pilori - 241 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 16/20 | Nb de lectures : 12965




Auteur
Commentaire
Chara
Membre enregistré
Posté le: 13/02/2013 à 10h02 - (105944)
L'extrait est vraiment bon.
Leur logo me fait penser a un pacman qui se fait pourchasser par 3 boules.



Maxgrind
IP:77.205.16.176
Invité
Posté le: 13/02/2013 à 10h12 - (105945)
Vais p'têt me pencher dessus, la chro a attisé ma curiosité...

Chara
Membre enregistré
Posté le: 13/02/2013 à 10h31 - (105946)
L'extrait est vraiment bon.
Leur logo me fait penser a un pacman qui se fait pourchasser par 3 boules.



Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 13/02/2013 à 10h35 - (105947)
Mmmm, comme un petit arrière goût de Modern Life Is War dans l'extrait... vais peut-être me remettre au HxC moi !

pedroabsinthe
Membre enregistré
Posté le: 13/02/2013 à 10h54 - (105948)
Amaury Sauvé ET Sylvain Biguet (ou l'inverse) à la prod.

Velvet Kevorkian
Membre enregistré
Posté le: 13/02/2013 à 11h46 - (105951)
Ma foi, cette kro donne envie. Je sent que ça va me plaire.



richard_colinson
Membre enregistré
Posté le: 13/02/2013 à 12h01 - (105953)
Rooster c'est un coq. Roster est plus approprié :)

Floyderz
Membre enregistré
Posté le: 13/02/2013 à 21h58 - (105959)
A froid comme ça, sans avoir lu la kro mais en ayant écouté le morceau, je pense direct à Imprint de Vision of Disorder, ou à Unfold...Du bon quoi!
Sinon, marrant la mode des amplis/baffle Orange dans le métal!

Worthless
Membre enregistré
Posté le: 14/02/2013 à 00h16 - (105963)
Un excellent album.

Bassfrog
IP:31.34.76.45
Invité
Posté le: 22/02/2013 à 18h17 - (106100)
Album très réussi, maîtrisé, et classe.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker