BEYOND TERROR BEYOND GRACE - Nadir (Willowtip) - 14/06/2012 @ 08h05
Les Australiens ne font décidément pas les choses comme les autres. Le nom de ce groupe formé en 2004 ne vous est peut-être pas inconnu, les amateurs auront reconnu en BEYOND TERROR BEYOND GRACE un groupe auteur de deux albums de Deathgrind, Extinction|Salvation (2007) et Our Ashes Built Mountains (2010, chroniqué en ces pages par ..::Ju::..), disques pas très originaux mais honorables. Le groupe n’a donc peut-être pas eu le succès qu’il escomptait, ou avait peut-être envie de changer 2-3 choses, c’est pour ça qu’il a décidé de prendre un gros virage et changer de style. Désormais signé sur un label à la mode, Willowtip Records (au roster pourtant orienté Brutal, mais avec quelques groupes plus expérimentaux), BTBG pratique également un style à la mode, à savoir un Metal tendant vers le Sludge et vers l’atmo à trémolos, avec néanmoins des racines death omniprésentes. Le groupe va donc tenter de s’offrir une seconde jeunesse avec Nadir, son inattendu 3ème album qui va surprendre son monde.

Citant désormais comme influences NEUROSIS, ULCERATE, ANAAL NATHRAKH, AMENRA et AETERNUS, BEYOND TERROR BEYOND GRACE a surtout choppé le côté Death occulte débridé des seconds, qui utilisent des éléments atmosphériques et torturés des premiers, en le mariant à un peu de furie évoquant les troisièmes et aux atmosphères sombres et éthérées que peuvent utiliser les quatrièmes (vous suivez ?). A cette belle brochette j’ajouterai les noms de MITOCHONDRION pour l’aspect death chaotique mais contrôlé (et les vocaux d’outre-tombe), DEATHSPELL OMEGA pour l’aspect étouffant capable de s’aérer parfois, et WOLVES IN THE THRONE ROOM & consorts pour l’aspect trémolos-post-casquettes-et-chemises. Pourtant Nadir est un album qui sait tromper son monde et va se très vite se révéler, avec une progression particulièrement bluffante à l’appui.

L’album démarre par "Dusk" qui est un morceau tout simplement sensationnel. Assauts frénétiques avec chants possédés, batteur qui déménage sec, gros riffs d’une efficacité rare, breaks plus intimistes, final salvateur… si tout l’album avait été de la même trempe on aurait pu tenir un pur chef-d’œuvre, mais BTBG a d’autres choses à proposer. "Requiem for the Grey" reste dans cette lignée, toujours dans ce Death/Black monolithique furieux mais contrôlé et aux tempos variés. Avec ces 2 fois 8 minutes BTBG a déjà de quoi convaincre mais la suite de Nadir va se plonger dans un travail sur les atmosphères assez réussi, bien que peu original au final. "Throatless Sirens" abaisse le tempo et les rythmiques sont plus pesantes, presque Sludge, accompagnées de ce chant toujours aussi prenant, avant quelques accélérations maintenant un aspect sombre et brutal. Dès l’instrumental épique "Nadir", on quitte les abysses pour se diriger progressivement vers la lumière, avec des arpèges mélodiques inattendus après les trois premiers morceaux très noirs, arpèges laissant place à un déluge de trémolos épiques très « post-quelque-chose ». La seconde partie de Nadir va donc plus pencher du côté atmosphérique de la force, avec une certaine emphase sur les guitares mélodies, sans pour autant verser dans le pur shoegaze ou je-ne-sais-quoi qui fait frémir les gars à casquettes et Dark Rabbit. La fin de l’album est donc peut-être un peu plus « pépère » mais ne perd pas en intérêt pour autant. Un morceau comme "Embracing Null" est quand même bien torché avec ses parties épiques et ses variations de tempo très entraînantes, et un chant plus hurlé très convaincant, entrecoupé d’accélérations particulièrement salvatrices. Et "The Blood of Time" verse carrément dans le Post-Black, avec pas mal de réussite vu que ce morceau est ma foi très bon en son genre, morceau prolongé par l’outro "Pathea" en forme de libération apocalyptique.

BEYOND TERROR BEYOND GRACE étrenne donc son nouveau style avec pas mal de réussite, bien que le groupe est encore assez influencé et fait pas mal de passages « à la manière de ». Mais le groupe australien a de sérieux arguments pour pouvoir rivaliser avec ULCERATE, MITOCHONDRION et consorts, en témoigne cette première partie d’album tout simplement gigantesque. BTBG doit encore trouver son équilibre entre les différents aspects de son art dévoilés ici (Death chaotique, Sludge atmosphérique, Post-Black), se trouver un vrai fond, surtout que la forme est irréprochable (chants parfaits, batterie explosive, riffs incisifs et mélodies de premier choix). Nadir est un très bon album, qui pèche juste un peu par un manque d’originalité dans un style tout de même assez « hype », mais tient parfaitement la route pour tous les amateurs des genres et groupes précités. En attendant la suite qui s’annonce prometteuse…

http://www.facebook.com/beyondterrorbeyondgrace - 173 visite(s)

Bandcamp - 115 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 15/20 | Nb de lectures : 12022




Auteur
Commentaire
BlackMass
Membre enregistré
Posté le: 14/06/2012 à 08h10 - (102526)
magique cette galette



Peporc
IP:90.35.232.145
Invité
Posté le: 14/06/2012 à 13h15 - (102529)
Superbe oeuvre.

XXuK
Membre enregistré
Posté le: 15/06/2012 à 19h01 - (102553)
Album sombre à souhait et très réussi!!!




away.alive
Membre enregistré
Posté le: 16/06/2012 à 11h54 - (102562)
Excellente découverte ! a priori, l'album devrait sortir en vinyle, pour ceux que ça intéresserait (info sur la page FB du groupe)



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker