BETWEEN THE BURIED AND ME – The silent circus (Victory records/Tripsichord) - 05/12/2003 @ 10h26
S’il fallait que je choisisse un titre pour ce deuxième album de BETWEEN THE BURIED AND ME, j’en serais pour mes frais puisque ce groupe américain a misé sur une musique hétéroclite. Si certains groupes, ces dernières années, n’ont pas hésité à mélanger des influences diverses, au prime abord antagonistes, pour faire des percées en territoires inconnus, ce n’est pas exactement le cas pour B.T.B.A.M.
A l’instar de son patronyme peu conventionnel (qu’on pourrait traduire par « entre l’enterré et moi ») le combos US a joué la carte d’un certain pluralisme musical. Chant beuglé ou voix claire, riffs assassins ou mélodiques, blast beat ou tempo tranquille, tel est le lot d’une écoute de « The silent circus »
Et c’est vrai que lorsque le premier titre de l’album débute, on se pose la question de savoir pourquoi un label de HxC pur et dur comme Victory a décidé de signer un groupe de brutal death/thrash. Ça continue avec les second et troisième titres tout aussi violents mais tempérés par des touches mélodiques de bon goût qui font bien prendre la mayonnaise. C’est au milieu du quatrième titre que les choses prennent une tournure pour le moins inattendue puisque d’un seul coup B.T.B.A.M. se métamorphose en clone de RADIOHEAD. Ce qui semblait n’être qu’un break apaisant persistera et durera jusqu’à la fin du morceau en question. Alors que l’on s’attend à un retour en force percutant pour le titre suivant, on découvre un titre encore plus planant voire presque sirupeux qui s’immisce sournoisement entre les oreilles sans qu’on en ressente un déplaisir quelconque. Vient ensuite un retour inopiné au death/thrash qui sera de courte durée puisqu’il cédera la place à une nouvelle plage de pop mièvre. Et cette ligne conductrice musicale discontinue, qui surprend plus qu’elle ne passionne, durera jusqu’à la fin de l’album. Ces passages à la RADIOHEAD sont gênants dans le sens où l’on a l’impression que le groupe se ménage une trappe de secours au cas où son style agressif teinté d’influences à la DILLINGER ESCAPE PLAN ne susciterait aucun engouement. Si les enchaînements sont parfaitement amenés, sans que les parties pop ne déboulent comme un chien dans un jeu de quille, l’ensemble manque un peu de cohérence. J’aime bien RADIOHEAD et D.E.P. mais je ne crois pas qu’un split album avec ces deux groupes serait une bonne idée. Visiblement les membres de B.T.B.A.M. ont cru le contraire…
http://www.betweentheburiedandme.com


Rédigé par : Tonton | 13/20 | Nb de lectures : 8335




Auteur
Commentaire
el grindo
Invité
Posté le: 01/08/2004 à 23h12 - (9763)
sauf vôtre respect between the buried and me est une pure merveille de retenue et de virtuosité...bourré de clin d'oeuil pour les nostalgiques d'une époque révolue. stay true !

_Alexis_
Membre enregistré
Posté le: 02/09/2005 à 20h18 - (18578)
En tout cas, le nouveau est une merveille !

Another-Perfect-Circle
Membre enregistré
Posté le: 21/02/2006 à 17h23 - (24917)
Un super album, ça tabasse sévère, mais trop bordelique certes, certains riffs ravagent vraiment !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker