BENEATH - The Barren Throne (Unique Leader/Season of Mist) - 30/05/2014 @ 07h02
L’Islande est depuis longtemps une terre d’artistes et de musiciens à cause de l’isolement du pays et du besoin de préservation de sa culture, ce qui a eu pour effet de développer chez ses habitants une inspiration artistique à l’extrême, et a fait de cette petite île de 320.000 habitants une terre culturelle absolument incroyable. Musicalement il y’a un foisonnement exceptionnel tous styles confondus, et depuis plusieurs décennies ses artistes sont reconnus au niveau international tel les SUGARCUBES qui ont vraiment ouvert la voie et contenaient dans ses rangs une certaine Björk, puis se sont succédés Emiliana Torrini, SIGUR ROS, ou bien récemment le jeune Asgeir qui a sorti un album magnifique et unanimement salué par le public et la critique.

C’est dans ce contexte favorable, et après un premier album très bien reçu, que BENEATH (les chouchous de mon collègue Zoltar) nous revient avec un second opus très attendu, d’autant plus que l’excellent vocaliste Gisli a quitté la formation et a été remplacé par le tout jeune (22 ans à peine) Benedikt Natanael avec pour mission de faire aussi bien voire même mieux que son prédécesseur.

Si « Enslaved by fear » avait eu droit à un mixage signé Daniel Bergstrand, ce coup-ci les insulaires ont carrément enregistré leur nouveau bébé aux Hertz Studios avec les frères Wieslawski, en tout cas ils savent s’entourer et leur deal avec Unique Leader le leur permet de manière évidente, mais vu leur potentiel et leur qualité il aurait été dommage pour le label de ne pas mettre le paquet sur eux. Car malgré que 2014 ne soit même pas encore arrivé à la moitié, je pense pouvoir dire sans trop me tromper que nous tenons certainement un des albums de death les plus aboutis de cette année, et qu’il figurera certainement en bonne place dans tous les référendums de décembre. Après la tornade du dernier NEAR DEATH CONDITION, le label américain continue de nous balancer des rafales et missiles blastistiques en pleine poire pour notre plus grand bonheur auditif.

En 52 minutes le quintet scandinave nous balance 11 bombes qui font très très mal, certaines inspirées par la scène américaine, d’autres plus harmoniques où la patte du groupe est désormais reconnaissable. S’ils ne nous ont pas concocté d’intro, il reste que les deux premières minutes de « Depleted Kingdom » surprennent avec ces arpèges tout en mélodie avant un déferlement de double et de riffs totalement death, le tout avec des solos incroyables et parfaitement exécutés, cette première œuvre de 7 minutes est plus qu’une mise en bouche et la suite sera du même niveau.

« Chalice » conjugue à merveille la brutalité extrême, les passages plus accessibles et aussi plus techniques, le tout soutenu par le growl puissant du nouveau venu, car il est temps d’en parler tant celui-ci a réalisé une performance aussi impressionnante que ses compères. Visiblement inspiré par Glen Benton et Erik Rutan il a une puissance vocale remarquable et surtout pas du tout monotone, tant il arrive à la moduler selon ce que chaque passage réclame. S’ensuit d’autres titres plus classiques, courts et brutaux avec « The barren throne », « Putrid seed of affection » et « Veil of Mercy » où on remarque aussi le travail des deux gratteux qui est juste énorme, et que dire du batteur ? Une véritable machine de guerre qui enchaîne des blasts de folie avec un jeu au pied digne de Tony Laureano ou Dave Culross, et qui sait ralentir son jeu et l’aérer quand il le faut.

Au milieu de cette déferlante il fallait bien calmer tout ça et offrir un peu de douceur à l’auditeur, c’est chose faite avec « Sky Burial » et ses 8 minutes totalement passionnantes, car s’il débute tout lentement avec du mid-tempo et de l’harmonie d’influence suédoise (principalement SOILWORK et IN FLAMES) mais en plus inspiré, il ajoute en plus des solos et passages mélodiques sublimes et une fin acoustique tout en douceur, c’est d'ailleurs un peu le petit-frère de « Monolith » présent sur la précédente galette du groupe. Dans le même style notons aussi le terrible « Iron Jaw » où le solo finement exécuté tranche avec les blasts dévastateurs ou bien avec « Sovereign Carnal Passion » qui est une magnifique boucle où le début et la fin lents et mélodiques sont identiques et au milieu les parties rapides et accélérations y ont toute leur place.

Enfin le quintet nous balance deux dernières roquettes pour terminer tout cela dignement : « Storm Drainer » qui va faire un carton en live par sa brutalité, son premier solo mené sur un train d’enfer et le deuxième totalement différent qui tranche mais qui s’intègre parfaitement à l’ensemble, et « Unearthed » qui débute par un solo de batterie puis ensuite le morceau nous déroule toute sa brutalité sans temps-mort.

Vous l’aurez compris ce disque est une petite pépite, plus bourrin et moins racé que son grand-frère, plus « américain » sur les parties brutales, il arrive à faire ressortir quand même le style caractéristique du combo qui s'accorde parfaitement à tout cela. Il surpasse en tous points le précédent et nous prouve (s’il le fallait encore) qu’on a un groupe à part et hyper talentueux, et qui va certainement se faire une plus grosse notoriété grâce à cette sortie où rien n’est à jeter.




Rédigé par : GabinEastwood | 16,5/20 | Nb de lectures : 11708




Auteur
Commentaire
Keyser
Membre enregistré
Posté le: 30/05/2014 à 08h57 - (112318)
Les Islandais confirment avec ce très bon 2ème album, plus ambitieux que le 1er. C'est inspiré, varié, brutal, bien composé...comme ça que devraient sonner tous les groupes de brutal death moderne.



zozo
Membre enregistré
Posté le: 30/05/2014 à 09h31 - (112319)
Tout comme Kayser. J'avais peur avec ce changement de chanteur, j'ai eu tort.

ennemi juré
IP:93.14.83.48
Invité
Posté le: 30/05/2014 à 10h38 - (112321)
Effectivement, un très bon album.

Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 30/05/2014 à 11h26 - (112323)
Ca donne envie...

Keyser
Membre enregistré
Posté le: 30/05/2014 à 11h37 - (112324)
Je suis content du changement de chanteur. Je trouvais l'ancien (un ex-Sororicide) par super convaincant. Celui-ci dégage davantage de puissance et colle mieux au groupe.

Maxgrind
IP:2.8.10.109
Invité
Posté le: 30/05/2014 à 13h42 - (112327)
Un putain d'album, ouais! Avec The Killing Gods de Misery Index, The Barren Throne est l'album que j'écoute le plus en ce moment.

Ne connaissant pas du tout ce groupe, j'avais été emballé par le single Chalice mais j'avais vu certains commentaires négatifs, qui préféraient ce qui avait été fait sur le premier album.
Par curiosité, je suis allé l'écouter et je n'ai pas accroché pour plusieurs raisons dont le chant, critique que l'on retrouve dans les commentaires précédents. Tiens donc...

M'enfin bref, avec le single Chalice, j'étais déjà très enthousiaste/charmé et en conséquence, mes oreilles avaient de très fortes attentes envers les islandais de Beneath. Attentes comblées, et sans encombre!

Du death metal inspiré, brutal et mélodique, en veux-tu en voilà, avec, en guise, quelques légères notes de black. The Barren Throne s'écoute d'une traite, l'ensemble est très cohérent/homogène.

Grosse surprise donc que cette petite pépite de nos amis islandais. Je mise une pièce sur The Barren Throne, qui sera sûrement Top3 des albums DEATH de l'année 2K14. That's all, folks!

oursdemerde
IP:91.151.76.50
Invité
Posté le: 30/05/2014 à 15h31 - (112328)
J'aime pas trop le chant, vu les coms j'ai peur d'entendre ce que ça donnait avant : P
Sinon musicalement une bonne baffe c'est clair

bof
IP:78.192.38.132
Invité
Posté le: 31/05/2014 à 06h09 - (112330)
bof et le côté mélodique n'arrange pas les choses

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker