BENEATH - Enslaved By Fear (Unique Leader/Trendkill) - Selection VS du 01/08/2012 @ 08h33
Deux ans. Oui deux ans qu’en gros, cet album est prêt et mixé, n’attendant plus qu’un label pour le sortir de l’obscurité et le balancer à la gueule du monde. Autant vous dire que j’étais donc dans les starting-blocks, surtout qu’après avoir eu la chance de les voir live chez eux en Islande et d’avoir écouté leur premier MCD (qui, pourtant avec le recul, ne représente qu’une fraction de ce dont ils sont vraiment capables) je savais que ‘Enslaved By Fear’ n’attendait que ça. Et boudiou, je ne suis pas déçu.

Alors comme prévu, cela va vite. Très vite. TRÈS vite, avec donc comme prévu des pointes à plus de 300 BPM. Sauf que comme le groupe a eu l’intelligence de confier le mixage au Suédois Daniel Bergstrand (IN FLAMES, STRAPPING YOUNG LAD, tout ça) et que lorgnant aussi du côté du techno-death ses guitaristes s’autorisent parfois des petits chorus en son clair qui permettent de reprendre son souffle entre deux blitzkriegs sauvages, on n’étouffe pas. Surtout que les musiciens qui participent à cette boucherie sont d’une précision chirurgicale. Alors certes, il faut aimer les trucs qui vont à toute berzingue à la MYRKSOG et un peu froid par exemple et ne pas rechigner sur les trucs qui en foutent plein la vue pour vraiment apprécier le tout.

Car voilà, dans ce genre pourtant a priori plutôt balisé maintenant – une pointe de BEHEMOTH avec ces fameuses harmoniques artificielles à la MORBID ANGEL qui font ‘iiiiiiiiiiii’ et des riffs à contretemps à la GOJIRA – jamais on a trop l’impression d’entendre un clone de plus. Surtout que lorsque le groupe balance un riff étincelant et mélodieux sur fonds de blastbeats furieux comme sur le morceau-titre, j'ai comme une furieuse envie de partir à la conquête du premier pays qui me tombe sous la main...

Il semble pourtant difficile de mettre le doigt sur ce qui rend BENEATH unique. Et ce ne sont pas les vocaux quelque peu uniformes de Gisli Sigdmundsson de SORORICIDE (le plus vieux groupe du death du pays) qui nous poussent à penser le contraire… Mais je ne sais pas, sa façon de mélanger ainsi vélocité, brutal death et black moderne on va dire est juste terriblement efficace. Surtout que bien qu’assez compliquée, leur musique garde une vraie fluidité, offre de vraies solos mélodiques et évite d’être démonstrative. Le pire est qu’avec les neuf minutes de « Monolith », BENEATH prouve qu’il peut être aussi assez redoutable en mode quasi-doom mélodique et épique ! Et puis avec une pochette pareille, réalisée par Raymond Swanland qui avait déjà bossé pour DEEDS OF FLESH ou PSYCROPTIC, comment voulez-vous résister merde ???

Bref, voilà un vrai coup de cœur, qui plus est venant d’un pays on va dire exotique et réalisé par des inconnus qui pourtant pourraient foutre la pâtée à quantité d’autres groupes établis. Et encore, je ne vous ai pas encore parlé du premier skeud d’OPHIDIAN I, crée justement par l’un des guitaristes de BENEATH avec le chanteur de SEVERED CROTCH… Mais qu’est-ce qui se passe en Islande nom de Zeus ???

http://www.beneath.is/ - 250 visite(s)

facebook - 180 téléchargements


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 17/20 | Nb de lectures : 12934




Auteur
Commentaire
carnioxus
Membre enregistré
Posté le: 01/08/2012 à 13h16 - (103201)
A peu de chose près, sentiments partagés, un album qui démonte à grande vitesse, certainement dans mon top de l'année, classe, intelligement composé, avec de grands moments épiques, donnant une belle envergure aux morceaux, le pied!!!



Keyser
Membre enregistré
Posté le: 01/08/2012 à 17h17 - (103206)
Pas encore acheté mais ça ne serait tarder, les extraits démontent!

Keyser
Membre enregistré
Posté le: 01/08/2012 à 17h18 - (103207)
*saurait*

johnsonlehomard
IP:81.252.163.17
Invité
Posté le: 02/08/2012 à 15h42 - (103228)
La pochette déboîte grave.


Zebrowsky
Membre enregistré
Posté le: 10/09/2012 à 19h37 - (103638)
Pffouu!!! Il déboite grave sa maman celui-là. Le parfait croisement entre Morbid Angel et Behemoth. Hyper rapide, technique, mais surtout efficace. Seul bémol à mon sens, la voix un peu trop passe partout.



Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 26/09/2013 à 03h42 - (109256)
La voix a peu de relief c'est vrai, mais superbe album, qui demonte comme il faut, mais pas que! Il y a un je-ne-sais-quoi que je n'arrive pas a definir.
Merci Zoltar, decouvert grace a toi!

pamalach
Membre enregistré
Posté le: 04/03/2015 à 23h42 - (115977)
Un album que je découvre sur le tard mais que je trouve absolument génial. En général moins fan de ce type de Death (je lui préfère le death Gras et baveux) je ne résiste pas aux multiples torgnoles de cet album...en particulier le morceau "No one above" dont les deux premières minutes sont d'une violence et d'un dynamisme absolument inouï !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker