BEFORE THE FALL - Antibody (Noisehead/Season of Mist) - 13/05/2013 @ 08h20
Après le vivier italien, voici le vivier autrichien. Et bien évidemment, il n’y a guère qu’un label autrichien (Noisehead en l’occurrence) pour le faire parvenir jusqu’à nous. Après DEVASTATING ENEMY qui se débrouille plutôt bien dans son Death-Metalcore, voici BEFORE THE FALL dans un style légèrement différent. Le groupe viennois est formé en 2005 et a signé un premier album en 2007 chez Twilight Zone (From Mutism To Riddance), puis un second opus intitulé Antibody chez Twilight Vertrieb en 2011. C’est ce même Antibody qui a apparemment été ressorti en 2012 par Noisehead avec une autre pochette et une tracklist différente, en tout cas c’est cette édition dont je dispose… et que je vais chroniquer dès à présent.

Si on ne veut pas s’embarrasser d’étiquettes, BEFORE THE FALL se définit comme faisant du « Pure Fucking Metal ». C’est clair, concis et explicite. En creusant un peu, on note que le groupe autrichien pratique un mix entre du bon gros Power-Thrash à la MACHINE HEAD et SEPULTURA, avec quelques touches de Death moderne et un petit peu de Metalcore style HEAVEN SHALL BURN, mais surtout beaucoup de FEAR FACTORY avec des petits plans syncopés à l’occasion. Avec un mix & mastering signé Tue Madsen, BEFORE THE FALL joue donc à 100% la carte de l’efficacité, au détriment de l’originalité. Le refrain est connu et l’on va encore avoir affaire à un groupe ayant bien peu de personnalité. Il n’empêche qu’en tant que groupe de seconde division, BEFORE THE FALL s’en sort plutôt bien. Si l’on met de côté la prod (faite maison) un peu sèche (avec un son de batterie synthétique au possible), les compositions coup-de-poing sont suffisamment percutantes pour retenir l’attention, de même que le chant classique mais plutôt bon. Le groupe s’autorise également un travail sur les ambiances, faisant intervenir ici et là quelques passages cybernétiques, toujours marqués du sceau de FEAR FACTORY.

Ainsi, si Antibody frôle parfois le déjà-entendu ("Fucked Up World", "On Your Kness"), il se montre souvent puissant et rentre-dedans ("Destroy" avec des passages en rouleau-compresseur, "Becoming the Enemy", "Never Been Born") et n’est pas loin de créer du vrai tube ("Crucified Perdition", l’épique "Warcry"), laissant également entrevoir des choses plus personnelles (l’atmosphère apocalyptique de "Burden of the Past"). 50 minutes, cela fait tout de même un peu beaucoup et BEFORE THE FALL tourne légèrement en rond même si la tension ne baisse jamais. Au final, Antibody est plutôt une bonne surprise dans un Power-Thrash très FEAR FACTORien possédant quelques autres influences palpables. Rien d’époustouflant mais ce groupe autrichien a des arguments pour être un groupe en devenir, à la manière d’un NOCTIFERIA dans un style comparable. Mine de rien, contrairement aux italiens et leur kyrielle de formations inintéressantes, les autrichiens savent faire le boulot (même s’ils ont quelques tares dans leur besace aussi). BEFORE THE FALL est donc un groupe à suivre de plus près qu’il n’y paraît, et Antibody est un disque fort sympathique à recommander à tous les fans de FEAR FACTORY, de Power-Thrash et de Metal moderne qui file des mandales.


Rédigé par : ZeSnake | 14.5/20 | Nb de lectures : 11307




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker