BEAR BRAWLER - Tales of a Deadly Addictions (Autoproduction) - 03/09/2012 @ 09h15
Quand on choisit de s'appeler « Ours Bagarreur » et qu'on agrémente la pochette de son album avec le dessin d'un Grizzly fumé comme un saumon qui semble chercher l'embrouille... eh ben, il faut que la musique suive... et il ne s'agit pas alors de jouer de la petite note de fillette anémique.

BEAR BRAWLER est un groupe de Stoner influencé par toute la scène du sud des États unis et qui sort avec « Tales of Deadly Addictions » son deuxième E.P.
Autoproduction lourde et assumée, cet E.P prend la juste succession du précédent en n'oubliant pas la virulence du propos, l'épaisseur du son et le gras de la bidoche.
Aimant créer des atmosphère lourdes et écrasantes le groupe joue majoritairement en mid tempo mais n'hésite pas à créer des contrastes intéressants en tapant dans un Punk/hardcore avec groove et justesse. Comme chez les tontons des USA, le blues est le daron de la maisonnée et lorsqu'il se décide à culbuter bobonne, il le fait sur une paillasse métallique où quelques vieux draps rock n'roll ont laissé une odeur de stupre dans les airs.

Ça parle de caniveau, de whiskey, de beuh et de soleil qui décline... bref le propos est viril, ça sent dessous les bras, l'humidité et le baume du tigre.
Et quand on veut chanter des lyrics d'hommes, il faut avoir une voix d'homme. La gorge du chanteur semble être remplie de clous et de bière et lorsque le hurleur pousse la note, c'est un amas de gravier qui arrive dans la face des pauvres auditeurs. Pas de souci, le gars a pas peur de se faire mal.
Groovy, les instruments sont très en place et les riffs de guitares sont efficaces... bien qu'assez classiques.
C'est plus au niveau du son que le guitariste fait preuve d'une belle personnalité. Le six-cordiste a un son énorme mais ne semble pas utiliser beaucoup de saturation. En ressort du coup une atmosphère presque bluesy qui est malmenée par une débauche de palm muting et de power chords. Personnellement j'aurais préféré un poil plus de grain dans le son, mais puisque le gars a fait son choix (qui s'avère gagnant), grand bien lui fasse !

La section rythmique est très en phase et le bassiste possède un son vraiment au poil pour accompagner le jeu ultra plombé du batteur.
Pas besoin de dix plombes du coup pour vous dire que ce groupe ravira les amateurs de DOWN ou d'ORANGE GOBLIN. Un air maléfique à la Black Sab' plane aussi par moments sur les tritons du groupe et finit par rendre l'écoute générale très agréable. On passe un bon moment, on tape du pied donc à quand l'album ?


Rédigé par : Pamalach | 13/20 | Nb de lectures : 11620




Auteur
Commentaire
Gabby
IP:88.161.204.158
Invité
Posté le: 03/09/2012 à 20h27 - (103525)
C'est du très bon son!! Du lourd!! A écouter absolument!

Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 28/09/2012 à 21h48 - (103972)
Musique interessante qui ne me laisse pas indifferent. Du lourd en effet, a voir sur un album complet. Et jolie cover!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker