BATTLEAXE - Heavy Metal Sanctuary (SPV/Season of Mist) - 05/05/2014 @ 07h42
Battleaxe fait partie de cette vague d'innombrables groupes de heavy metal venus d'Angleterre et formés à la fin des années 70. Certains de ces combos ont connu un immense succès, d'autres en sont restés au stade des démos, tandis que de nombreux ont splitté au cours de la décennie des 80's. Battleaxe appartient à cette dernière catégorie, après la publication de 2 albums en 1983 et 1984 (et un live en 1985), le groupe splitta en 1987, pour se reformer près de 25 ans plus tard.

Le line-up n'est plus tout à fait le même, mais Brian Smith (Basse) et surtout Dave King (Chant) sont toujours de la partie, accompagnés par Mick Percy aux guitares et Paul Atkinson (ex-Skyclad) à la batterie. Soutenu par le label Steamhammer, voilà que le quatuor a publié il y' a quelques semaines un 3ème album, au nom éloquent « Heavy Metal Sanctuary » : le doute est vite dissipé à l'écoute de cet opus, Battleaxe reste fidèle à un heavy traditionnel et british, qui emprunte quelque peu à la rugosité allemande (élément confirmé par la voix nasillarde et particulière de Dave, parfait intermédiaire entre un Biff Byford et un Udo Dirkschneider).

« Heavy Metal Sanctuary » est convenablement garni avec 12 véritables titres, pour une durée de 47 minutes ; pas de titres longs et le plus court reste le morceau final « Romeo » (2'45). Les titres entrent généralement vite dans les mémoires, portés par des refrains parfois (trop) basiques, à l'image de ce « Rebel with a Cause » vite expédié et fort conventionnel ou « Revolution » qui me laisse de marbre malgré une sacrée gnaque dans les lignes vocales. A côté de ça, avec des chœurs bien harmonisés et toujours cet entrain, Battleaxe nous pond quelques moments bien entêtants, à l'instar du tubesque « Too Hot for Hell », le solide « Hail to the King » (parcouru d'un solo excellent) ou le plus long « The Legions Unite », un mid-tempo à la limite guerrier qui s'incruste vite dans les têtes. Les plans de guitare sont rarement mémorables, parfois même un peu faibles à mon goût, toutefois certains riffs et soli se démarquent et donnent de la 'couleur' à l'ensemble.

Battleaxe aime à varier les tempos à défaut de proposer des titres excellents, et sait appuyer sur l'accélérateur, tel les directs « Spirits of the Fallen » et « Romeo », sortes d'uppercuts qui ne laisseront pas pour autant un souvenir impérissable, les anglais ont encore de l'énergie et savent la transmettre, mais la recette paraît un peu usée et il manque un 'ingrédient' pour la rendre pleinement efficace. « Devil Calls » un autre titre au tempo 'moyen' se laisse écoute sans ronchonner, un bon petit refrain, l'esprit y est clairement mais il manque là encore ce petit truc qui le rendrait vraiment bon. La ballade « Kingdom Come » ne tombe pas dans les travers de la pièce mélodique-pleurnicharde pas crédible, Dave délivre une prestation correcte quoique pas trop différente des autres titres, le ton est plus mélancolique sans pour autant que les guitares soient mises en retrait.

Voilà un retour correct pour Battleaxe, qui ne se vautre pas mais n'offre pas non plus un album à mon goût mémorable ; « Heavy Metal Sanctuary » s'écoute sans difficulté, le revers de la médaille est qu'il risque d'être assez vite oublié parmi les sorties heavy de cette année.




Rédigé par : gardian666 | 12,5/20 | Nb de lectures : 11345




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker