BARUS - Barús (Emanations/Les Acteurs de l'Ombre) - 18/04/2016 @ 07h55
Au sein de la prolifique scène française nul doute que le quintet grenoblois y trouvera rapidement sa place, en effet on a affaire à des musiciens de grand talent tant ce premier EP va leur servir de rampe de lancement pour l’avenir. Formé l’an dernier sur les cendres de PROJECT JIM (et comprenant deux membres des excellents MAÏEUTISTE), le combo nous offre quatre titres d’une grande densité et aux influences multiples, car bien qu’évoluant dans le Death ce dernier y joint des ambiances Progressives et un souffle de Black ici et là pour obtenir un résultat à la fois triste, barré, technique et lourd, où se retrouvent pêle-mêle un peu de MESHUGGAH, BORKNAGAR ou encore ENSLAVED de sa période actuelle.

Le côté planant des norvégiens s’entend sur l’excellent « Tarot » où après un début tout en blast la musique choisit de s’alourdir et de se faire plus écrasante, avant que l’ensemble ne se calme et laisse place à la mélancolie et à la tristesse, le tout avec quelques nappes de claviers bien senties. Après cette mise en bouche réussie place à « Disillusions » qui débute de manière très lourde et remuante avant qu’ensuite une fois encore tout s’apaise grâce à la guitare tout en mélodie qui se retrouve seule en piste, le tout conjugué à une voix toute douce et apaisante, avant que le groupe ne revienne à son côté primal pour terminer en beauté et montrer sa technique. Avec « Chalice » on monte d’un cran et ça devient encore plus ambitieux car au départ on se retrouve plongé comme dans un étau tant la lourdeur et la lenteur y sont prononcés, tout en faisant une boucle musicale le chant lui continue de se moduler à l’envie et se fait là très discret et presque parlé. Cependant l’intensité monte progressivement et le ton se fait plus angoissant avant une partie centrale toute calme et mélodieuse qui sert de tremplin avant la fin à nouveau massive et incantatoire. Pour terminer en beauté l’ensemble « Cherub » nous propose une moitié de ses textes en français, conjugué à une rythmique brise-nuques où se mêle un début très Doom et des blasts distillés avec parcimonie, l’ensemble est plus direct dans son approche musicale et fait tout aussi mal que le reste.

Du coup pendant vingt-trois minutes on se retrouve plongé dans un univers assez singulier et unique, tant l’assimilation et les ambiances se fondent entre elles avec une facilité déconcertante grâce notamment à l’idée de ne pas en faire trop techniquement afin d’éviter le trop-plein ennuyeux et stérile, d’autant plus que la production naturelle et sans effets superflus se révèle totalement adaptée et agréable. Bref une excellente surprise et un combo très prometteur pour l’avenir à la grande maturité artistique qui nous offre en guise d’apéritif une galette d’une très grande richesse et qui va demander de nombreuses écoutes pour bien l’assimiler et rentrer dans son univers étouffant, hypnotique et hyper créatif.




Rédigé par : GabinEastwood | 8/10 | Nb de lectures : 6193




Auteur
Commentaire
JTDP
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2016 à 12h26 - (119868)
Ouais il va falloir compter sur ce groupe désormais. Cet EP n'en fait jamais trop et on sent bien que chaque riff, note et silence n'est placé là par hasard. Et il y a une vrai ambiance étouffante qui ressort de ce disque. Bref encore une (très) bonne pioche pour LADLO ;-)

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 22/04/2016 à 11h13 - (119893)
Bon EP qui tourne bien dans ma platine depuis quelques semaines. Groupe à surveiller!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker