BARREN EARTH - The Devil's Resolve (Peaceville/Wagram) - 17/04/2012 @ 08h05
Il y a deux ans, #Guillaume# se demandait dans la conclusion de sa chronique de Curse Of The Red River si BARREN EARTH allait demeurer un one-shot ou devenir une formation pérenne, dû à son line-up de all-star band (à son niveau, c’est-à-dire dans la crème du Metal mélancolique finlandais) et à sa musique certes plaisante mais classique. Eh bien presque deux ans jour pour jour après la sortie de Curse Of The Red River, BARREN EARTH est déjà de retour. Et avec le même line-up ! Et encore, la sortie de The Devil’s Resolve a été repoussée plusieurs fois, le deuxième opus de ces 6 Finlandais devant initialement débouler dans les bacs en octobre 2011. Bien que le groupe ne génère pas un grand frémissement parmi les Métalleux avides de mélancolie scandinave, l’impatience s’était fait un peu sentir, ou plutôt le soupçon de voir un album fait à la va-vite sorti discrètement à cause d’une mauvaise qualité assumée…

Rien à craindre, BARREN EARTH fait toujours la même chose, à savoir un savant dosage d’OPETH, d’AMORPHIS et de SWALLOW THE SUN, dans un mélange Death/Doom, progressif et Metal mélodico-mélancolique typiquement finlandais, porté par les vocaux toujours aussi maîtrisés de Mikko Kotamäki et les claviers un peu vintage. Sans surprise, The Devil’s Resolve est dans la lignée directe de Curse Of The Red River, sans baisse de qualité mais avec un penchant plus prononcé vers l’apparat mélodique, délaissant les quelques passages assez lourds du premier album ("Flicker", "The Leer", "Earth Chamber"…), pour placer un peu plus de vocaux clairs dans l’ensemble. Certes, l’aspect Doom/Death finlandais bien pesant est toujours présent, en témoignent le départ parsemé de riffs bien tranchants avec "Passing of the Crimson Shadows", ou l’écrasant "The Dead Exiles" qui laisse quand même une bonne part de mélodies. Mais ces mélodies sont donc particulièrement marquées sur The Devil’s Resolve (cf. les très cool "The Rains Begin", très AMORPHISien, et "As It Is Written"), et elles sont bien évidemment sublimées par les nombreux breaks acoustiques et surtout par le chant clair étincelant de Kotamäki. Et ses growls sont toujours aussi savoureux, contrairement au dernier SWALLOW THE SUN où le frontman semblait un peu plus faible que d’habitude dans ce domaine. Du reste, si le groupe ne replace pas un tube immédiat comme "The Leer", il nous offre quelques pistes de premier choix comme "Passing of the Crimson Shadows" et ses claviers épiques, le puissant "The Dead Exiles", le plus dynamique "Oriental Pyre" ou encore l’excellent final "Where All Stories End".

Le principal défaut de BARREN EARTH est toujours le même, à savoir une musique sans nouveauté (surtout au sein de la scène dans laquelle le groupe s’inscrit), même s’il est ici un peu moins taxable de « OPETH finlandais » que sur les précédent opus, et que son Metal mélancolique reste très plaisant malgré tout. Curse Of The Red River et The Devil’s Resolve sont pour ainsi dire équivalents en qualité, même si j’ai une préférence pour le premier sachant que ce nouvel album est à mon sens un poil trop sucré par moments, bien que le travail sur les claviers et autres sonorités soit à saluer (notamment "As It Is Written", avec sa… cornemuse en guise d’intro). Sans rien révolutionner, BARREN EARTH continue donc à nous livrer un finnish-Metal classique mais bien ficelé, qui plaira aux amateurs de ce genre mélancolique et mélodique à l’envi.

La version limitée de l’album dispose de deux bonus, "Martyrs of Devotion" et "World in Haze", qui sont bien mais pas indispensables.

http://www.barrenearth.com - 164 visite(s)

As It Is Written - 126 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 14.5/20 | Nb de lectures : 12874




Auteur
Commentaire
cyril_glaume
Membre enregistré
Posté le: 17/04/2012 à 10h32 - (101602)
Très bon album du genre. Pas de révolution, mais des putains de pépites accrocheuses !!



Balin qui a la flemme de se co
IP:195.221.41.108
Invité
Posté le: 17/04/2012 à 10h51 - (101603)
Album pédant et hautain qui père plus haut que son cul.



Balin encore
IP:195.221.41.108
Invité
Posté le: 17/04/2012 à 10h51 - (101604)
pète*

Eazy-Ni
Membre enregistré
Posté le: 17/04/2012 à 18h27 - (101607)
mmh. Mouais. Pas mal decus. Curse of the red river etait bien plus facile a s'envoye. La, ils essaient de pousse la sauce pour forcer l'aspect epique/sinueux....et on obtient un album moins frais qu'on a plus trop envie d'ecouter au bout de la 5e fois...

Ouais , les bonus tracks sont vraiment des faces B de faces B. 2 merdes quoi.



Eazy-Ni
Membre enregistré
Posté le: 17/04/2012 à 18h55 - (101608)
Sinon, petite parenthese:
Qu'Amorphis ne veuillent pas/ne puisse pas revenir en arriere bon, ok..... mais alors, ne pourrait-il pas y 'avoir un groupe scandinave qui se devoue pour nous faire du Tales From The Thousand Lakes a repetition et point barre ?? Ca detendrait tout le monde!


Sheol
Membre enregistré
Posté le: 17/04/2012 à 19h10 - (101609)
Eazy-Ni, écoute Searing Meadow notamment la démo "Enduring Enchantment" et l'album "Corroding From Inside". Ce qui ne signifie pas que c'est du Amorphis époque Tales... mais tu y retrouveras tout de même un certain esprit. Garanti !

Eazy-Ni
Membre enregistré
Posté le: 18/04/2012 à 11h08 - (101618)
Merci pour la suggestion Sheol. J'vais checker ca, connais pas...

Jeje29
IP:62.35.31.200
Invité
Posté le: 22/04/2012 à 22h07 - (101680)
Moins réussi que le 1er qui était, à mon goût, une vraie pépite. Cependant, ça reste un très bon album de death mélodique.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker