BAKTERIA - Defecate! Suffocate! Mutilate! Masturbate! (Anstalt/Pias) - 21/12/2009 @ 08h49
Olivier 'Zoltar' Badin : Je sais que je vais passer pour un éternel paranoïaque mais désolé, voir papa NUCLEAR ‘World Company’ BLAST donner naissance en 2009 à un sous-label (ANSTALT RECORDS, soit ‘les disques de l’institution’) pour soi-disant rester en phase avec l’underground ‘le vrai’ ressemble trop à une opération marketing à moindres frais pour redorer son blason auprès d’un certain public. Certes, sans dire qu’il y a le feu au lac, bien qu’il soit devenu l’un des plus gros labels metal indé de la galaxie, paradoxalement l’image de ce qui avait démarré comme une modeste VPC à la fin des années 80 est limite aujourd'hui assez désastreuse. Le problème est que NB semble être devenu tout ce contre quoi ses dirigeants semblaient se battre il y a quinze ans. Souvenez-vous : alors que son rival numéro un, Roadrunner, se servait du succès phénoménal de SEPULTURA pour élargir son horizon musical et progressivement devenir une sorte de mini-major, NB, eux, continuaient de signer essentiellement du death-metal (BENEDICTION, PUNGENT STENCH, DISMEMBER, etc.) tout en restant fidèle à son éthique initiale. Un peu comme encore aujourd’hui RELAPSE par exemple ou des labels plus UG comme NUCLEAR WAR NOW !, être signé sur NB sous-entendait alors une certaine approche de la musique et une certaine volonté de ne pas rentrer dans le rang.

Sauf qu’aujourd’hui, quel est le lien entre NIGHTWISH, BEHEMOTH ou EDGUY, si ce n’est que dans leur style réciproque ils tiennent le haut du pavé et qu’ils ont fini par signer sur le label contre un gros chèque et après avoir fait leurs années d’apprentissage ailleurs ?!

Tout ça pour dire que je reste très dubitatif face à l’opération ANSTALT comme on pourrait l’appeler, du moins tant que lorsque ses dirigeants auront prouvé qu’ils comptent bien s’installer dans la durée et non pas pour ‘faire un coup’ sans lendemain. Or justement, s'il y a un truc que l’on espère sans lendemain, c’est bien BAKTERIA. Autant le dire d’entrée, des trois premières sorties, c’est de loin la plus pourrie. Autant MILKING THE GOATMACHINE et PITTBULLS TERRORIST, à défaut d’être innovants, en ont un minimum dans le caleçon, autant ‘Defecate ! Suffocate ! Mutilate ! Masturbate !’ ressemble à une mauvaise blague qui ne fera même pas rire un docile auditeur de ‘Rires & Chansons’.

La ‘légende’ (hum) veut que ces Mexicains existent depuis 1992, et que leur chanteur soit recherché par la police de son pays après avoir flingué un spectateur en plein concert et que, par conséquent, le groupe ne peut tourner… Monsieur BRUJIERIA est donc prié de venir chercher son petit cancre de neveu à la garderie, surtout que ce dernier essaye, sans gros succès, de nous refourguer les mêmes arnaques de provoc’ gratuite ! Il faut dire qu’il n’y a pas de grands risques de se tromper : contrairement à son Tonton, BAKTERIA fait dans une espèce de punk moisi où l’attitude et les plans scato essayent désespérément de remplir le vide intersidéral laissé par l’absence totale de talent ou même d’un moindre riff digne de ce nom. Le seul micro-gramme à sauver dans cette bouse est la profonde bizarrerie de l’ensemble, de sa pochette entre psychédélique et vomi de 4h du matin à la sortie des bars à la production et notamment ce choix de laisser la basse bouffer tout l’espace. Mais sinon, BAKTERIA est laid, grossier, pas drôle et surtout inutile. Et que l’on ne me fasse pas le coup du ‘mais attends, c’est le concept’, ‘tu ne comprends’ bla bla bla. Lorsque l’on met le nez dans la merde, même saupoudré d’une bouteille de Chanel N°5, cela reste de la merde et cela pue tellement qu’on ne peut pas se tromper.

03/20


.:Ju:. : Derrière ce nom d’album délirant, et une pochette humoristique, se cache un groupe mexicain formé en ... 1992, et dont ce ‘Defecate! Suffocate! Mutilate! Masturbate!’ est ni plus ni moins que leur premier album, réédité par Nuclear Blast (via sa structure ‘Anstalt Records’)... Incongru, tout comme le style pratiqué par le groupe, qui prétend jouer du ‘Filth Metal’... Aucun lien avec le lilliputien aphone de Cradle, le terme Filth (saleté, ordure) est ici à prendre au sens premier du terme.
Et, effectivement, cet album est assimilable à une accumulation d’immondices sonores ...

Comment résumer cet opus sans être vindicatif ... Tout respire la médiocrité, même si, je dois être honnête, un réel effort de démarcation et de personnalisation a été réalisé (peut être au détriment de l’inspiration).
Concrètement, BAKTERIA joue un Metal cradingue, primaire et basique, évoluant entre Death, Punk, Rock, Thrash et Grind. Sans la qualité associée, cela va de soit. Majoritairement Mid-Tempos, voir plus lent encore, avec quelques accélérations sporadiques. Les beuglements, presque parlés mais légèrement hurlés, sont passés dans une sorte de filtre de saturation, aboutissant là aussi à un résultat original, mais acrimonieux.

Les mexicains ne se prennent pas au sérieux, et veulent avant tout laisser libre court à leur imaginaire délirant et fortement imprégné d’humour, à l’image du nom de l’album ou de la plupart des titres. Mais se réfugier derrière une barrière comique ne doit pas être un prétexte pour sortir une bouse musicale. Or BAKTERIA se vautre totalement dans les bas-fonds de l’inspiration, ce qui se traduit entre autre par des riffs basiques mais peu inspirés, des rythmes trop souvent mous et pas assez dynamiques, ou via également les hurlements relativement rébarbatifs.

Le son est tout simplement effrayant, car très ‘cheap’, voir kitsh. Pas de puissance, instruments sous-mixés, caisse claire horripilante, mais avec un relative équilibre entre chaque membre. Sans savoir si cela est fait exprès, il faut avouer que ça colle plutôt bien à l’esprit ‘Old-OldSchool’ des compos. Associé à une basse bien présente et parfois groovy, cela apporte un côté un peu ‘funk’ et léger. Mais l’absence de réelles guitares, au profit des riffs joués par le synthé, est à mon sens plutôt préjudiciable à la cohésion et à l’attrait des compos, même si là encore les BAKTERIA restent logiques avec leur propre vision de leur propre style musical.

L’album peut être simplement divisé en deux, avec d’un côté les titres légèrement plaisants ou approximativement headbanguants, tels que ‘Sea Corpse’ ou ‘Chromosomes in the Toilet’, et de l’autre ... tous les autres titres malheureusement...
Car l’ensemble est globalement bien trop répétitif et poussif, et l’association du son purulent des ‘guitares’ et de la production crasseuse avec l’humour basique sous-jacent ne permet pas de faire oublier que la lassitude prend le pas sur la surprise après seulement quelques titres.

Je suis tout de même méchant, car tout n’est pas si nul que ça ; les titres se laissent écouter, quelques rythmiques donnent envie de taper du pied en buvant une binouze, et le côté ultra kitsh plaira sans doute à nombre d’aficionados. Mais je ne fais pas partie de ce cercle d’amateurs, et j’ai eu vraiment du mal à accrocher, même en faisant abstraction des différentes approximations.
BAKTERIA évolue dans un registre qui lui est propre, dans un mélange de style unique mais peu attirant ; et si la qualité et le talent avaient été fournis avec ce ‘Defecate! Suffocate! Mutilate! Masturbate!’, il est indéniable que ce maelstrom aurait pu être fort plaisant.
Mais, objectivement, cet album ne vole pas haut .... A découvrir néanmoins, ne serait-ce que pour l’expérimentation stylistique et l’originalité du contenu musical, ça vaut le détour.

08/20

MySpace Bakteria - 176 téléchargements


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin et ..::Ju::.. | 05.5/20 | Nb de lectures : 10770




Auteur
Commentaire
booboo29
IP:77.203.46.17
Invité
Posté le: 21/12/2009 à 11h09 - (78942)
Cher Zoltar, je voudrais prendre des nouvelles de ton fidèle compagnon Emasculator le Hamster. Est-ce qu'il va bien? A t'il suffisamment de matière à se mettre dans les esgourdes ?
Question subsidiaire (qui fâche): le retour de HARDNHEAVY c'est pour le prochain millénaire ?!

Merci d'avance de ta réponse et grosse papouille sur le groin du petit rongeur.

CIAO A+

zozo
Membre enregistré
Posté le: 21/12/2009 à 11h41 - (78944)
Bonjour booboo29... Donne-moi ton mail et je me ferai un plaisir de te répondre...

booboo29
IP:77.203.46.17
Invité
Posté le: 21/12/2009 à 12h54 - (78949)
booboo29 @ bigstring.com

Destroyer
IP:195.93.102.8
Invité
Posté le: 21/12/2009 à 19h59 - (78967)
+1 Booboo29 Hard'n'Heavy Ruleeessss

juj
Membre enregistré
Posté le: 21/12/2009 à 23h36 - (78972)
putain, je m'en doutais à lecture des chroniques : c'est excellent

Fred / INHUMATE
Membre enregistré
Posté le: 23/12/2009 à 17h25 - (79035)
Purée !!!!!

Omega-Etron 1er
IP:90.16.94.203
Invité
Posté le: 31/12/2009 à 14h24 - (79184)
...c'est une blague, ce truc n'a pas 18 ans, ont dirait que la guitare est une programmation MIDI, genre mauvais VSTi gratuit trouver dans le sampler d'un magazine spécialisé!!! C'est une farce c'est ca? J'ai du mal a y croire...

juj
Membre enregistré
Posté le: 03/02/2010 à 23h33 - (80497)
bon, quelqu'un l'a vu quelque part, ce disque ? gibert a les deux autres saloperies anstalt, mais pas celle que je veux, amazon a annulé ma commande, nuclear blast le vend même pas, anstalt a toujours pas de site opé ...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker