BAD TRIPES - Splendeurs et visceres (Autoproduction) - 27/11/2013 @ 08h01
Si vous lisez Vs régulièrement, vous vous rappelez peut être de BAD TRIPES et de leur premier album "Phase Terminale". A l'époque encore "vert" dans la rédaction, j'avais été assez étonné du nombre de commentaires qu'avait reçue la chronique et l’interview du groupe. Le moins qu'on puisse dire, c'est que BAD TRIPES ne vous avait pas laissé indifférents ! En soufflant le feu et la glace BAD TRIPES avait, avec sa mixture metal/punk/grand guignol, généré beaucoup de sentiments très divers... et foutu un beau bordel ! Au moins, ils ne laissaient pas l'ambiance se tiédir... et visiblement ils n'ont toujours pas changé leur fusil d'épaule.
Fort à présent d'une expérience significative, revoilà donc Hikiko Mori et ses ouailles de retour avec un deuxième et nouvel album, "splendeurs et viscères". Si vous êtes un habitués du combo, vous pouvez sortir de votre mallette les instruments de torture habituels... les autres peuvent affûter les couteaux et nouer le tablier : La bidoche arrive sur l'étal.

"Phase terminale", le premier album, se caractérisait par un curieux mélange de metal lourd et de sonorités "excentriques" empruntant autant au metal dégénéré qu'au rock alternatif. On trouvait aussi bien des mélodies empruntant à la musette que de bizarres ambiances industrielles, le tout drivé par la voix arrachée d'Hikiko Mori qui déclamait avec furie des textes glauques et dérangeants.
Animé d'une énergie presque juvénile, le groupe sauvait les meubles grâce à son enthousiasme débordant et son envie de proposer un metal "décalé".

Il n'est donc pas surprenant de retrouver aujourd'hui avec "Splendeurs et viscères" un BAD TRIPES différent de celui que nous connaissions jusqu'alors. Dès le premier titre "Chair de canon", on voit que le son à considérablement évolué et que le groupe semble avoir laissé de coté ses vibes punk/Cyco/musette pour un metal beaucoup plus compact, carré et méchant. Sur un titre comme "La mauvaise éducation", BAD TRIPES envoie la sauce comme jamais et donne dans la double pédale furieuse en enchaînant des breaks meurtriers.
Accompagnés par de sombres nappes de Synthé, les riffs sont beaucoup plus hachés et précis que dans le passé et sont désormais le ciment de ce "Splendeurs et viscères".
En choisissant de s'axer sur cette partie de leur personnalité musicale, BAD TRIPES se retrouve désormais dans un univers musical plus balisé que dans le passé, plusieurs moments me faisant penser à RAMMSTEIN tant dans les sonorités que dans la construction des chansons. Je regrette par contre que certaines chansons un peu moins inspirées se cristallisent dans cette formule "métalisée" et participent à une certaine redondance qui gagne les morceaux les moins forts.
Ceci étant dit, si la majorité des morceaux sont typés metal, il y a aussi des titres parfaitement en lien avec l'identité passée de BAD TRIPES. Une chanson comme "Les noces de sang" fait le lien parfait entre les deux albums et en plus de ses lyrics dérangeants possède une mélodie et un rythme auquel il est difficile de résister. Muni d'un texte percutant, il est avec "La mauvaise éducation" et "Sire queutard" parmi mes titres préférés de l'album. Tout aussi réussi "Foutre tombe" rappelle les origines créteuses du groupe et "Mr l'artiste" ce sens de l'ironie cinglante déjà présente sur le premier album.
Et puisqu'on en est aux paroles, on va s'attarder un peu sur Hikiko Mori, sa voix et ses paroles étant une grande part de l'identité et de l'originalité de BAD TRIPES.

Personnellement, je trouve ses textes plutôt bien écrits. Écrire en Français et dans un groupe de metal est beaucoup plus difficile qu'il n'y parait... et si il est toujours facile de dire "C'est de la merde", il est beaucoup plus complexe d'écrire un texte qui se tienne, exprime ses idées et émotions et soit cohérent avec le "style".
Sur plusieurs chansons, la chanteuse s'essaye à des sujets difficiles comme sur "La mauvaise éducation" (Qui traite des violences "ordinaires" et "banales" faites aux femmes), la dictature du beau avec "Chair de canon" ou encore les ravages de l'alcool sur "Le radeau Ivre" (hommage à Rimbaud ?).
Sur les treize titres, Hikiko Mori articule le sérieux, le gore, le sexe et les déviances de son verbe cru, nacré et pervers. C'est ce qu'on aime chez elle, et c'est ce qu'on est content de retrouver ! Nécrophilie avec "Foutre Tombe", cannibalisme avec "Les noces de sens"... les thématiques chères au groupe n'ont pas encore quitté leurs cahiers de composition.
Au niveau du chant, la demoiselle est désormais beaucoup plus consciente de ses capacités et semble du coup s'époumoner beaucoup moins que sur l'album précédent. Plus économe de ses effets, ses hurlements sont désormais plus efficaces et en refrénant un peu ses envies "d'en faire des caisses", elle donne plus de relief à ses textes. Je regrette juste qu'il faille parfois prêter l'oreille pour bien saisir tous ses textes, la production choisie œuvrant pour un partage démocratique entre tous les instruments... chant compris.

Plus homogène et plus carré, ce "Splendeurs et viscères" décevra peut être ceux qui aimaient le coté "chien fou" du premier album mais plaira aussi certainement à ceux qui aiment les déflagrations plus carrées et construites. En définitive, BAD TRIPES revient avec ses envies de meurtres et de sexes mais semble avoir changé de marque de couteaux et remplacé ses culottes par des strings. En ce qui me concerne, même si j'ai une petite préférence pour le précédent, je retrouve tout de même ici les éléments qui m'avait fait aimer BAD TRIPES. La route continue pour les bouchers de Marseille et elle, plus que jamais, toujours aussi sanglante.


Rédigé par : Pamalach | 14/20 | Nb de lectures : 12376




Auteur
Commentaire
gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 27/11/2013 à 15h39 - (110113)
Un peu de mal au début avec le côté effectivement plus gros metal un peu ringue, et avec les deux-trois chansons trop militantes, mais rapidement séduit. Assez macabre et grinçant, comme album, en fait.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker