BAD RELIGION - Christmas Songs (Epitaph) - 23/12/2013 @ 22h56
Il est vrai que lorsqu'on s'appelle BAD RELIGION et qu'on à sorti depuis plus de 30 ans une myriade de chansons contestataires, sortir un album de reprises de chansons de Noël peut surprendre quelque peu.
Passer en effet de "Suffer" et "Sinister rouge" à "God Rest Ye Merry Gentlemen" et "Oh come, oh come Emmamuel" c'est pas non plus évident évident comme transition logique. Mais quand on connait Greg et sa bande, on sait qu'il ne faut jamais en rester à la première impression et toujours essayer de creuser pour voir ce que le groupe essaye de faire passer comme idée ou message.
Du coup, dès lors qu'on s’intéresse au projet, on s’aperçoit qu'une partie des fonds récoltés par l'album (20%) ira au "Survivors Network of Those Abused by Priests" (Alias le SNAP), association militante fondée en 1989 et qui à pour but de venir soutenir ceux qui sont victimes d'abus de prêtres.
Du coup, ce "Christmas songs" prend une autre signification et c'est avec un brin de malice que le groupe vient destroyer ces quelques hymnes du Papa Noël pour quelque part les retourner vers ceux qui n'ont peut être pas saisi le sens véritable de la fête du petit Jésus.
Sales gosses et toujours subversifs les BAD RELIGION ? Ha ha, on dirait bien oui !
Mais au delà de la démarche, reste la musique et cet album composé donc uniquement de chant traditionnels religieux. Et bien que l'ensemble du propos musical soit (comme toujours) niquel chrome et largement "punkisé", reste qu'on a ici affaire aux versions anglophones de "Noël Blanc", "L'enfant au tambour", "Oh viens bientôt Emmanuel", "Les cloches du Hameau", "Minuit Chrétien"... j'en passe et des meilleures (eh oui, dès qu'elles sont traduites en Français, on réalise mieux à "quoi" on a affaire).

Si en ce qui me concerne, si les premières mesures de "Christmas Songs" m'ont laissé assez dubitatif, je n'ai pas mis longtemps à me laisser happer par cette succession d'hymnes intemporels. Si il était relativement casse gueule de se frotter à un exercice de la sorte, BAD RELIGION a eu l'intelligence de ne pas laisser l'album traîner en longueur et de savater sans ménagement toutes ses mélodies à grands coups de crêtes... avec tout le talent et le métier qui est désormais le leur. Judicieusement arrangées et impeccablement interprétées, les chansons passées aux scanners des Californiens passent tour à tour d'un paysage Hardcore, à un décor plus typé punk Britannique... le plus étonnant et le plus rigolo restant à mon gout "Little Drummer Boy" qui avec sa guitare et ses roulements de caisse claire sonne par moments comme un bon vieux titre de N.W.O.B.H.M !
Courtes, évidement ultra efficaces et incisives, les 9 chansons de ce "Christmas songs" réussissent parfaitement leur pari. Album "fun" qui fait sourire et pogoter "Christmas songs" dose à mon gout subtilement provocation et décontraction afin que les auditeurs passent un bon moment... car il est évident que lorsqu'on se dirige vers un album comme "ça" on sait pertinemment ce que l'on va y trouver...

Agrémenté au final par un mix d'Andy Wallace d'"American Jesus", cet album est une récréation amusante pour les fans de BR, les curieux, et tout ceux qui ne sont pas allergiques à Noël. Sympa.


Rédigé par : Pamalach | 14/20 | Nb de lectures : 12248




Auteur
Commentaire
Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 24/12/2013 à 09h18 - (110508)
Voila tout pareil, sympa et bien foutu mais anecdotique.

Blind
Membre enregistré
Posté le: 25/12/2013 à 18h17 - (110515)
Mon avis ne sera pas vraiment objectif car je suis fan de Bad Religion et toute sortie est bonne à prendre, d'autant que le groupe connait sa formule sur le bout des doigts et l'applique depuis une bonne trentaine d'années. Ce qui donne des chansons ultra mélodiques et imparables. Le fait de reprendre des chansons de noël par un groupe punk ne me surprend pas plus que ça quand on connait Bad Religion. Etant à l'origine du label Epitaph et pratiquant un punk rock mélodique on a souvent tendance à le mettre dans le même sac que tous les groupes pop punk qui ont émergé entre le milieu des 90's et le début des années 2000 alors que Greg Graffin et ses comparses ont un discours intelligent et une vision des choses beaucoup plus réfléchie. Bref en sortant ces reprises, je n'ai pas l'impression que Bad Religion s'est trahi, d'autant que l'initiative sert aussi une bonne cause.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker