BACKFIRE - My Broken World (GSR/Season Of Mist) - 19/04/2012 @ 08h02
2010, hiatus de BACKFIRE. 2012, retour de BACKFIRE. Finalement les Nollandais ne nous auront laissé orphelins que deux petites années et c’est tant mieux car à l’écoute de ce nouvel album, ils avaient encore pas mal de choses à cracher à la gueule de ce monde. Puis le hardcore européen a, en ce moment plus que jamais, besoin de tous ses fers de lance. Les Bataves ne reviennent pas tout à fait comme on les avait quittés puisqu’en chemin ils ont perdu Franck pour revenir à la formule à quatre membres des débuts. Wyb remplaçant juste Franck aux côtés du noyau dur Pat, Dave et Igor. « My Broken World » s’impose comme un retour aux sources du groupe après un « In Harm's Way » plus métallique et plus dur. Ici on nage en plein dans les sonorités de « Still Dedicated » mais pas que, car le groupe continue d’évoluer et ne se contente pas de faire ce qu’ils savent faire de mieux. Même si quelque part, ils le font aussi. Tout ça n’est pas très clair mais ça va le devenir à l’écoute d’un album qui a énormément de (bonnes) choses à proposer.

Le premier titre de l’album résume entièrement l’intégralité du bouzin. « Broke, Bruised and Bitter ». Le parfait état d’esprit de BACKFIRE, voilà pourquoi ils sont revenus plus énervés et plus désabusés que jamais. Les lyrics sont amers, violents et profondément négatifs. La musique l’est aussi. Le monde de BACKFIRE est tout gris à l’image de sa pochette et de son artwork. Artistiquement le groupe est au top et balance des riffs acérés, les gars sont venus pour en découdre à coups de guitares plus tranchantes et de rythmiques plus patates. Moins dur mais plus énervé que son prédécesseur, « My Broken World » est aussi paradoxalement, plus dansant avec énormément de partie two step donnant envie de faire du tricot avec les jambes en balançant ses bras partout. Des titres comme « Every Single Nights » ou « My Broken World » devraient devenir des incontournables du pit avec leur rythme endiablé et leurs refrains fédérateurs comme pas possible. Le gang de Maastricht diversifie ses attaques et est capable de ralentir le tempo pour passer plus en force et en lourdeur. Plusieurs titres virent sur le mid-tempo ou alternant partie rapides et parties plus lentes pour mieux réattaquer derrière. « Don’t Get Your Hopes Up » par exemple illustre tout ça avec des changements de rythmes, d’atmosphères, de vitesses, des breaks, des moshparts et des reprises à faire claquer les ligaments croisés. Puis Pat reste Pat, le seul maître à bord qui inonde la musique de son flow hyper voyou et de ses lyrics à rallonge. C’est aussi une des spécificités du groupe, qui ne se renie pas à ce niveau-là. Contrairement à certains de ses collègues qui se contentent de trois phrases de lyrics et de borborygmes inaudibles pour meubler (Frankie Palmieri si tu nous lis…) Pat lui, aime chanter et écrire, du coup il chante pratiquement tout le temps. Et il le fait hyper bien.

Pour bien comprendre l’orientation du disque il suffit de lire la liste des invités. Sur « In Harm’s Way », les Hollandais s’encanaillaient avec l’infâme Stephen Bessac. Ici, back to the roots puisque c’est Hein de Tech 9 et Dave de Right Direction qui s’y collent. Si le groupe voulait se donner une caution « street attitude » ils n’auraient pas pu mieux choisir. Ils sont fiers de leurs racines et tenaient à le faire savoir via leur musique. Du classique donc mais BACKFIRE est capable de surprendre comme avec cette reprise de Crowbar, « Existence is Punishment », tout en lourdeur mais qui gagne en hargne grâce aux vocaux de Pat. Une vraie réussite tout comme « I Don’t Want To Hear It » qui sonne comme du Terror pur jus. Les Hollandais varient les plaisirs, les ambiances mais en restant foncièrement ce qu’ils sont et ce qu’ils ont toujours été. Un des meilleurs groupes de hardcore européen. Avec une vraie attitude, un vrai respect du style et de ses racines qui sont pleinement ancrées dans le streetcore, le punk voire le old school par moments. Maintenant on trouve aussi quelques titres qui sentent le remplissage et une petite chute d’intérêt en fin de disque.

« My Broken World » synthétise toute la carrière d’un groupe qui n’avait plus rien à prouver, qui avait fermé le rideau mais qui a tenu à revenir parce qu’au fond de lui, il avait toujours cette bête qui demandait à sortir. Et parce qu’il avait encore des comptes à régler avec ce monde, avec cette musique avec cette scène qui part en couilles tous les jours un peu plus. BACKFIRE est peut-être « Broke, Bruised and Bitter » mais il est encore bien vivant, bien vert et est prêt à botter des culs par paquets de douze.

My Broken World - 127 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 16/20 | Nb de lectures : 12009




Auteur
Commentaire
HolocaustInMyHead
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2012 à 09h06 - (101630)
Ils ont toujours la patate, aucun de leurs disques ne m'a encore déçu, et ce n'est pas avec celui là que ça va commencer.

xmaxx TOOTH
IP:85.26.118.81
Invité
Posté le: 19/04/2012 à 12h18 - (101639)
Enorme concert avec NRSV ya une paire de semaines...

hainemijuré
Invité
Posté le: 19/04/2012 à 12h50 - (101640)
Du très bon comme d'hab.

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2012 à 13h42 - (101641)
La chro' fait envie ! Je vais m'écouter ça !

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2012 à 13h46 - (101642)
J'écoute "my broken world" (la chanson pas l'album) sur le bandcamp là, et c'est bien Danny DV8 qu'on entend sur les backings non ?

Vision Of Beuh
Membre enregistré
Posté le: 19/04/2012 à 17h58 - (101646)
Backfire ou comment tout déchirer sur la scène européenne depuis presque 15 ans. Indispensable.



Orgasmatron
Membre enregistré
Posté le: 20/04/2012 à 01h17 - (101653)
Très bon skud même si 'In Harm's Way' reste pour moi l'album ultime de Old School Européen.



HolocaustInMyHead
Membre enregistré
Posté le: 20/04/2012 à 08h23 - (101654)
J'ai pas tout compris c'est Wyb qui passe de la guitare à la basse et Dave est toujours là ?
j'avais lu dans une interview qu'ils avaient un nouveau bassiste (Harm) et donc que le guitariste Dave n'était plus là.

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 20/04/2012 à 08h36 - (101655)
Alors en fait dans les crédits de l'album ils étaient 4 comme je le décris dans la chro. Mais maintenant ils sont passé à 5 Pat(voix), Wyb et Dave(guitares), Igor(batterie), Sjarm(Bass).

Et pour répondre a Djab, j'ai pas de réponse précise concernant Danny sur les vocaux.

candiria-thon
IP:84.14.123.242
Invité
Posté le: 20/04/2012 à 15h45 - (101665)
ah pitin, je pensais qu'ils se reformaient juste pour les concerts...Cool je vais checker ça :p

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 20/04/2012 à 17h14 - (101666)
@seb : ok

j'attends ton retour sur le sujet lors de notre prochain meeting en semaine 27

candiria-thon
IP:89.159.52.242
Invité
Posté le: 22/04/2012 à 01h09 - (101676)
acheté directement, en fait, et je le trouve pas encore aussi énorme que In Harm's Way, mais ça fait tellement plaisir de les retrouver...

Et ça fait quasiment 20 ans, VoB, 1994 leur premier album :O

Worthless
Membre enregistré
Posté le: 15/05/2012 à 19h36 - (102044)
Pareil que candiria-thon. Plaisir énorme à retrouver Backfire!
Pat possède une des voix les plus originales du Hardcore, c'est clair.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker