A TEMPERED HEART - Loneliness And Mournful Lights (Art Gates) - 03/02/2015 @ 07h45
S’il est parfois considéré comme moribond, le metal gothique demeure aujourd’hui encore un style privilégié par bon nombre de jeunes formations, parmi lesquelles figurent les Catalans de A Tempered Heart. Loneliness And Mournful Lights, le deuxième album de ce quatuor formé en 2008 à Barcelone, fait irrémédiablement penser aux travaux les plus expérimentaux et électroniques de formations comme Paradise Lost (One Second, Host) ou Moonspell (Sin/Pecado, The Butterfly Effect). Des disques boudés en leur temps par les fans et certains critiques, mais auxquels le temps semble avoir donné raison. Cette réhabilitation est une évidence à l’écoute d’un groupe comme A Tempered Heart et de titres comme « Defiant » ou « An Old Brief Letter ».

Pour autant, assimiler l’electro/goth metal pratiqué par les espagnols à une simple resucée des albums précités n’est pas tout à fait exact puisque l’on retrouve sur Loneliness And Mournful Lights des éléments plus traditionnels du genre comme l’utilisation de voix caverneuses ou d’harmonies mineures à la guitare. Pas de vocaux féminins à l’horizon, en revanche. D’autres influences apparaissent également au grand jour, au fur et à mesure que l’on avance dans l’album. Les cassures rythmiques de « In Your Blackened Arms » sont par exemple typiques d’une formation comme Type O Negative. Plus surprenante est en revanche la reprise, en dernière plage, d’un titre du groupe espagnol d’electro/pop, OBK (« Nunca Volverás »). Pas renversant, mais sympathique.

La qualité de Loneliness And Mournful Lights est néanmoins altérée par deux gros points noirs qu’il convient de ne pas passer sous silence. D’une part, la production laisse clairement à désirer et confère parfois à l’ensemble un côté amateur peu agréable. D’autre part, il ne suffit pas de s’inspirer des plus grands pour écrire de bons morceaux. Et sur ce point, A Tempered Heart, à quelques exceptions près, ne donne pas non plus entière satisfaction… Bilan mitigé, donc.





Rédigé par : up the irons | 09.5/20 | Nb de lectures : 8819




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker