AZZIARD - Vésanie (Mortis Humanae) - 19/03/2014 @ 07h42
1914-2014, il y'a un siècle débutait la Grande Guerre dont personne à l'époque ne prévoyait la durée ni la boucherie qu'elle deviendrait. En cette année de célébrations, de diffusions de films mythiques (les versions restaurées des exceptionnels "La grande illusion" et "Les sentiers de la gloire", ainsi que de "Johnny s'en va-en-guerre" et "Les croix de bois") et d'expositions diverses sur le sort funeste des populations civiles et de nos vaillants poilus (notamment celle sur Charles Lansiaux que je vous conseille).

Curieusement si beaucoup de groupes ont raconté la seconde guerre mondiale dans leurs albums (notamment HAIL OF BULLETS) très peu se sont en revanche attaqués au premier conflit meurtrier du XXème siècle, probablement parce que c'est un sujet trop lointain et du coup moins parlant et intéressant historiquement, mais voilà que les parisiens d'AZZIARD apportent leur contribution et leur pierre à l'édifice.

Ils ont pris leur temps pour sortir ce nouvel album, cinq ans (soit un de plus que toute la première guerre mondiale) se sont en effet passés après la sortie de leur premier méfait intitulé "1916" et qui n'avait rien à voir avec le célèbre album du même nom signé MOTÖRHEAD. Ce premier opus qui se passait l'année de l'effroyable bataille de Verdun avait permis au groupe de se faire la main et de revenir plus fort que jamais en cette année du centenaire.

Vésanie, le titre de cet opus, est un désordre mental et un affaiblissement psychique, et c'est tout le sens des titres et des paroles des 8 morceaux qui le composent, ainsi que de celui de la pochette (signée Metastazis, célèbre pour ses travaux avec notamment Blut Aus Nord, Peste Noire et Morbid Angel) où l'on voit un pauvre soldat qui a complètement perdu la tête, le tout dans une ambiance de cauchemar où l’on aperçoit ses médailles militaires et les masques à gaz de ses compagnons d’infortune.

A noter que dans le digipack le quintet cite Paul Valéry : "L'histoire justifie ce que l'on veut. Elle n'enseigne rigoureusement rien car elle contient tout, et donne des exemples de tout." Une phrase lourde de sens et à méditer ...

Fort de deux nouveaux membres et avec désormais A.S.A qui s’occupe uniquement du chant (et qui œuvre aussi au micro sur l'excellent "Paths of Obedience" de THE NEGATION), en ayant depuis délaissé la guitare. Ce dernier livre une prestation sans faille avec une voix haineuse, puissante et écorchée, qui retranscrit parfaitement l'ambiance et la thématique de l'album. Il est à noter que toutes les paroles sont écrites en français ce qui amène une compréhension supplémentaire sur l’idée générale de l’album et qui est du coup bien plus parlant que l’anglais.

Celui-ci a été enregistré et mixé au Hybreed Studio où sont passés entre autre Glorior Belli et Temple of Baal, et sa production sonne totalement naturelle, même si le son est parfois un peu étouffé il a un côté live rafraîchissant et cela apporte un vrai plus à la noirceur et à l’ambiance apocalyptique du disque qui entraîne l’auditeur vers les tréfonds de la folie humaine. La basse est bien présente et audible, les guitares inspirées et le batteur précis et carré possède un vrai groove et n'en fait pas des tonnes.

Du côté des morceaux il y’à plusieurs styles bien distincts, d’abord les brutaux très directs et rentre-dedans avec « Disjonction » qui dure près de 6 minutes et est agrémenté d’un bon solo. « Sur la toile » qui est vraiment accrocheur, et où les riffs et le refrain font mouche tout au long des 6,30 minutes. Enfin on peut parler de « Ekphrasys » qui est pour moi le top de ce disque, le côté guerrier ressort au maximum avec cette partie de double massive, ces guitares écrasantes ainsi que ce soli de fin bien amené.

On a aussi des titres plus massifs avec « Allégorie » qui est très court et qui ouvre les hostilités, il débute de manière mélancolique et donne néanmoins l’idée que la mort rôde tout autour et l’on sent presque le feu, le sang et l’apocalypse générale. L’impression est confirmée avec « De lumière, d’obscurité » qui est le morceau le plus lourd car basé sur une rythmique et riffing très heavy, et où la sensation d'écrasement est vraiment présente. Le constat est identique pour « Dans ma chair », et enfin on conclut sur l’excellent « Digression » qui est séparé en deux parties bien distinctes, la première vraiment thrash, et la seconde très black metal pur et dur.

Les 40 minutes passent très vite et sous ses aspects simples et directs, il demandera néanmoins plusieurs écoutes pour s’immerger totalement dans l’univers sonore des parisiens, de plus il est vraiment addictif car plus on l’écoute et plus on l'adore.

Avec cette sortie AZZIARD frappe un gros coup sur la scène black-metal nationale et nul doute que l’on va entendre parler d’eux dans les mois qui viennent, après THE NEGATION la France tiens sans doute un futur nouveau grand du genre.


Le clip de "Disjonction" :




Rédigé par : GabinEastwood | 15,5/20 | Nb de lectures : 13438




Auteur
Commentaire
Tartampion
IP:41.130.205.81
Invité
Posté le: 19/03/2014 à 09h48 - (111425)
Bon morceau et le clip est pas mal aussi. A suivre pour sûr.

gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 19/03/2014 à 12h48 - (111431)
Elle est pas plutôt de Maxime Taccardi, la pochette ?

ASA
Membre enregistré
Posté le: 19/03/2014 à 13h56 - (111432)
Non gulogulo, elle est bien de Metastasis

Walter
IP:80.215.165.75
Invité
Posté le: 19/03/2014 à 19h02 - (111433)
Elle fait saigner des yeux visiblement.

Le Corbeau
IP:81.53.225.254
Invité
Posté le: 20/02/2015 à 13h59 - (115821)
Bien joué Métaztasis :

cs.nga.gov.au/IMAGES/LRG/128588.JPG

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker