AZGAAL - Vier (Autoproduction) - 05/12/2014 @ 07h02
One-man band en 2013 devenu trio en 2014, Azgaal nous vient de Paris et pratique un « Black & Roll ». Cette étiquette est plutôt 'piégeuse', car Azgaal n'est pas vraiment adepte d'un black'n'roll, un truc qui rappellerait Darkthrone. Prince de Lu en parlait d'ailleurs déjà lors de sa chronique de leur EP « Solitude and Wisdom » (2011). Non Azgaal fait du metal qui ne demande pas à être classé. L'alternance chant clair/écorché (légèrement « growlé ») est une des caractéristiques dominantes de « Vier ». Le premier est parfois à mon goût trop présent (les refrains de « Extinguishing the Invisible », « Burning Worlds »), d'autant que ce sont des intonations très mélodiques, semblables à des 'lamentations' par moments.

Je ne critique cependant pas la qualité du chant clair, qui sur certains passages, est vraiment bien amené et utilisé, comme « The Book of Shadows » qui me fait penser à du Arcturus, « Alone » titre assez riche dans les arrangements, avec une 2ème partie globalement plus énervée, pour le coup dans un courant proche du black metal.
Musicalement, la musique d'Azgaal reste finalement peu extrême, les riffs voguent entre heavy et rock, dans des tonalités tout de même sombres (« Flayed Alive One's Dance »), les passages bourrins portés par les blast beats, étant disséminés ici et là (tel ces quelques instants sur le diversifié « Black Heart Supremacy » qui contient un bon petit solo heavy). L'étiquette « Dark heavy rock » siérait presque mieux en fait.

Côté production, « Vier » est parfaitement servi, chaque instrument trouve sa place avec justesse, la batterie en particulier est bien mixée de même que les plans de guitares et les différentes lignes vocales. Azgaal n'a peur de rien et propose en fin d'album une reprise de Katy Perry, « I Kissed a Girl », devenu « I Fucked a Girl ». Ne connaissant pas l'original et ne souhaitant pas forcément l'écouter, ce titre dénote un peu de l'ambiance générale de l'album, et apporte une touche fun et très légère qui peut sembler incongrue au départ. Au final, ce n'est pas si ubuesque et foiré, d'autant que le (premier) refrain bien explosif décrasse les esgourdes une ultime fois.

Je ne cache pas que « Vier » n'est pas un album que j'écouterais en boucle mais il contient son lot de (très) bons passages et montre un véritable groupe (et non « juste » un one-man band), mené par une tête pensante inspirée. Azgaal a le mérite de ne pas se cantonner à une recette entendue des dizaines de fois. Voilà une sortie assez rafraîchissante en soi.



Facebook Azgaal - 90 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 15/20 | Nb de lectures : 9568




Auteur
Commentaire
MorbidOM
IP:193.57.141.147
Invité
Posté le: 05/12/2014 à 09h27 - (115063)
"Azgaal nous vient de Paris"
Sûr que vu le titre de l'album...

Gargan
IP:193.253.226.182
Invité
Posté le: 05/12/2014 à 11h06 - (115064)
Même pas un jeu de mot avec l'andouillette.

EnPassant
IP:78.250.70.162
Invité
Posté le: 06/12/2014 à 20h52 - (115086)
Et mon viiieeeerrrrrrrrrr !

Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 07/12/2014 à 22h54 - (115094)
Mais c'est vraiment pas mal du tout ! :)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker