AVULSED - Gorespattered Suicide (Metal Age Productions/Underclass) - 24/01/2005 @ 14h07
Wasted Time: "Gorespattered Suicide"! Avec un titre et une pochette pareille comment ne pas comparer ce nouveau Avulsed à l’album "Gallery Of Suicide" de Cannibal Corpse ? A l’instar de ces derniers le combo espagnol écume la scène du gore/death métal depuis presque quinze ans sans pour autant avoir remporté le succès du groupe de Buffalo. Et pourtant pour les amateurs du genre tous les ingrédients y sont réunis pour : une cover suffisamment atroce pour que l’album sorte dans une version censurée, des titres de morceaux on ne peut plus adaptés au style ("Let Me Taste Your Flesh", "Eat Fœtal Mush") et un son cent pour cent authentique. J’entends par-là qu’il n’y a aucune overdub chez Avulsed, tant pour la batterie non triggée (chose devenue suffisamment rare pour le préciser), que pour le chant dont il est une nouvelle fois mentionné dans le livret qu’aucunes distorsions n’a été utilisé. A ce propos Dave Rotten est toujours aussi impressionnant avec un chant ultra guttural limite grind qu’il alterne parfois avec des vocaux plus criards.
Pour ce qui est de la musique on ne peut pas vraiment dire que le groupe révolutionne le genre. Les compos tournent autour de grosses rythmiques qui se veulent pour la plupart du temps très accrocheuses même si elles donnent parfois l’impression de se répéter au fil de l’album. Histoire d’apporter un peu de diversité à tout cela le groupe à inclus quelque notes de synthé sur "Filth Injected" et sur l’instrumental "Hoax Therapy" (synthé utilisé d’une manière assez similaire à ce que peux faire le groupe autrichien Belphegor). Outre les claviers on notera la présence de passages acoustiques sur l’excellent "Divine Wine". Mais rassurez-vous, grâce à cela Avulsed gagne en subtilité mais ne perd rien en brutalité. Et ce n’est pas le délirant "Infernal Haemorrhoids" de seize secondes qui viendra me contredire. D’ailleurs la production signée Erik Rutan (Hate Eternal/Morbid Angel) fait vraiment résonner le tout de façon massive et très intense. 45 minutes et une reprise de Motörhead plus tard (Ace Of Spades) voilà donc un album honnête de gore/death métal qui me fait quand même dire qu’Avulsed n’est ni plus ni moins que le Cannibal Corpse espagnol…

Tonton: C’est à se demander où s’arrêtera la malédiction qui pèse sur AVULSED. Après un nouveau changement de label, la sortie du présent album, a été retardée par la destruction partielle du studio d’Erik Rutan en septembre dernier. Faut dire qu’entre les tempêtes tropicales, les cyclones et autres ouragans que la Floride a essuyés en septembre dernier, le pire était à craindre. Fort heureusement le déchaînement des éléments n’a pas eu raison du master de cette nouvelle galette d’AVULSED.
Avec cet enregistrement, la bande à Dave Rotten nous remet le couvert, un an après le captivant « Yearning for the grotesque ». Un artwork toujours plus répulsif et sollicitant d’avantage la femme de ménage, confirme le goût délicat du groupe pour les teintes automnales du raisinet coagulé. Ce « suicide gore éclaboussant » est l’occasion de nous plonger une quatrième fois dans l’univers spongieux du gang espagnol à travers onze nouveaux titres. Si la formation n’a pas subit de modification, la musique d’AVULSED s’est sensiblement durcie avec des accélérations plus prononcées que dans le passé. Mais la nouveauté frappante réside dans l’apparition de nappes de synthé sur pas moins de deux titres (« Filth injected », « Hoax therapy »). Il est clair que l’utilisation d’un tel instrument peut paraître anachronique dans la carrière d’un groupe qui a toujours plaidé un vision « bio » du death métal sans adjonctions d’artifices, de bidouillages, de triggs ou autres facilités techniques. Pourtant le clavier s’intègre habilement dans la musique d’AVULSED sans la dénaturer. Quant à dire que cet essai augure l’arrivée d’un synthé permanent, il y a un gouffre que je me garderai bien de franchir.
Toutefois, nos gentils espagnols restent fidèles à une vision immanquablement old school d’un death metal entre deux continents. On retrouve un savant travail des guitares déjà présent sur l’ opus précédent avec une alchimie quasi parfaite entre les circonvolutions mélodiques et les riffs bien rentre-dedans. Si les racines du groupe se rattachent à un certain death mélodique américain dans la grande tradition des premiers DEATH, AVULSED se plait toujours à évoquer l’autre côté de l’Atlantique avec des passages significatifs. Les guitares aux mélopées orientales de « Yearning… » ont, cette fois-ci, cédé la place à une guitare flamenco acoustique du meilleur effet sur le superbe « Divine wine ». En revanche la fameuse reprise d’ « Ace Of Spades » de MOTORHEAD m’a, quant à elle, laissé sur ma faim. En effet, au lieu de s’approprier le titre mythique du père Lemmy, AVULSED se contente d’une adaptation sans panache où seul la voix de Dave Rotten dépare de l’originale. C’en est presque à se demander l’intérêt d’un tel hommage.
Pour la production, « Gorespattered suicide » a bénéficié de plus gros moyens avec la patte d’Erik Rutan qui a fait bien des progrès dans l’art des mixages. Les instruments apparaissent clairs sans être épurés ni écrasés par l’archétype des superproductions made in USA. Encore un bon petit album pour le groupe phare de la scène ibère qu’on ne désespère pas de voir prochainement sur les scènes hexagonales.

http://www.avulsed.com - 321 visite(s)

Burnt But Not Carbonized - 350 téléchargements


Rédigé par : Waster time / Tonton | 13.5/20 Wasted Time 14 | Nb de lectures : 10781




Auteur
Commentaire
Horus
Membre enregistré
Posté le: 24/01/2005 à 15h37 - (12940)
pour ma part, je trouve cet album plutôt décevant notamment par rapport à "Yearning ..." qui lui était tou bonnement excellent.

Dans "Gorespattered ..." le groupe a, à mon sens, perdu une partie de son agressivité et c'est franchement domage car effectivement du coté prod le son est là.



Chris
Membre enregistré
Posté le: 25/01/2005 à 10h40 - (12966)
un bon album sans plus



Hervé
Invité
Posté le: 25/01/2005 à 22h19 - (12977)
Cet album il tue bien, peut-être l'album le plus maîtrisé de Avulsed, et le meilleur son qu'ils ont jamais eu !!!

satan 666
Invité
Posté le: 01/06/2005 à 16h27 - (16133)
javou ke c peutetre pa le meilleur de leur carriere mai cet album é tt de mm tré bn

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker