AVANTASIA - The Mystery Of Time (Nuclear Blast/Pias) - 05/04/2013 @ 07h59
Tobias Sammet, personnage peut-être autant apprécié que détesté, est probablement l'un des musiciens de ces 15 dernières années les plus actifs, entre Edguy (10 albums au compteur) et son plus ambitieux 'projet', Avantasia de retour en 2013, avec un 6ème effort. Tobias ne change pas vraiment sa recette, puisque « The Mystery of Time » comme ses prédécesseurs, propose une liste de guests assez impressionnante (quoique un poil moins reluisante que pour le précédent 'double-album'), une durée similaire (aux alentours de 1h) et toujours ce sentiment de vouloir faire les choses bien et en grand, sans que le résultat soit proportionnelle aux doses d'énergie et de travail consacrées.

Avis totalement personnel, chaque album de Avantasia contient son lot de titres plus faibles, et ce n'est pas le petit dernier en date qui viendra changer la donne. Dès le 2ème titre, « The Watchmaker's Dream », petits grincements de dents, la faute à ce refrain saoulant et peu encourageant à ré-écouter. Re-outch sur la ballade « Sleepwalking » en duo avec Cloudy Yang (une habituée des apparitions chez Avantasia) : c'est joli, un poil niais, mais surtout très banal et téléphoné. Même le solo (enfin ce qui y ressemble) est foireux, tout du moins peu exquis. Heureusement, tout n'est pas noir, surtout quand Michael Kiske est dans les parages ; il est notamment crédité sur le chouette « Where Clock Hands Freeze » (et un refrain qui me scotche à peu près à chaque écoute), une sorte de suite directe aux Keepers de Helloween, avec une vibe moderne. Russell Gilbrook (Uriah Heep) s'adapte et cale un jeu de batterie façon speed metal, qui doit un peu le changer du groupe de 'classic hard rock' dans lequel il joue depuis 2007. A noter aussi un solo de guitare superbe, je ne pourrais dire qui en est l'auteur (Sascha Paeth ou peut-être Oliver Hartmann), en tout cas il est grandement apprécié !

Quelques minutes auparavant, « Spectres » (feat. Joe Lynn Turner), avait la bonne idée d'ouvrir de façon convaincante l'opus ; la section orchestrale se dévoile, utilisée de manière judicieuse (en bon complément de la rythmique 'traditionnelle'). Sammet y est un superbe interprète, pas gonflant ou trop caricatural, et le refrain, plein de détermination, finit de me convaincre (même si il peut évoquer celui de 'Amaranth' de Nightwish). Les orchestrations reprennent de l'allant sur « Black Orchid » (avec Biff Byford en guest), un mid tempo bien emballé et présenté, subtilement arrangé, mais qui me laisse légèrement de marbre. En gros, je dirais bravo pour le boulot effectué, mais ça m'en touche une sans faire bouger l'autre. Je parle des orchestrations, il faut bien noter la présence pour la première fois, d'un véritable orchestre, le German Film Orchestra Babelsberg. Un orchestre pas totalement étranger pour les fans de Sammet, puisqu'il apparaissait déjà sur le « Hellfire Club » de Edguy...

Un album de Avantasia sans au moins un titre fricotant avec les 10 minutes ne serait pas un album de Avantasia, et sur « The Mystery of Time », le père Tobias nous en offre 2, placés en milieu et fin d'album. Le premier, « Savior in the Clockwork », introduit par une jolie séquence symphonique, reste sur une trame heavy metal, avec formule couplet/refrain, quelques soli bien sentis, un break mélodique (avant la 7ème minute), qui remonte crescendo sur de multiples intonations vocales (il faut dire que Sammet, Turner, Byford et Kiske se répondent tour à tour) et une harmonisation guitares/claviers rondement menée. Le second gros morceau, « The Great Mystery », entre les chœurs, les notes de piano et des orchestrations 'dramatiques', nous laisse entendre un Bob Catley (Magnum) en bonne forme. La coupure peu avant les 5min00 peut surprendre, surtout que par la suite, le ton semble plus joyeux et 'guilleret', mais elle est annonciatrice d'une 2ème partie de morceau plus versatile et 'fofolle' dans ses ambiances et ses rythmiques.

« Invoke the Machine » (en duo avec Ronnie Atkins), « Dweller in a Dream » (nouvelle participation de Kiske) sont des morceaux très traditionnels de heavy allemand, efficace, bien que pas ultra brillant. Enfin, quelques mots sur le 2ème temps calme identifié, « What's Left of Me », principalement chanté par Eric Martin (Mr. Big), déjà plus réussi que 'Sleepwalking', même si je me serais passé des interventions de Sammet, et laisser toute la place à Mr. Martin, auteur d'une superbe prestation.

Finalement, « The Mystery of Time », est certainement intéressant textuellement (je n'ai malheureusement pas à disposition les paroles), mais cet album montre une nouvelle fois que Avantasia n'arrive pas à être régulier qualitativement parlant ; Cette 6ème production n'est donc pas un opus fabuleux, simplement 'correct', avec quelques temps forts et d'autres moins reluisants. Coup de chapeau cependant au père Sammet pour garder un tel rythme de productivité, même si il y a toujours du 'déchet'. Toutefois, après la défense sur scène de « Mystery of Time », il sera peut-être bon ton de prendre un petit break, histoire de ne pas avoir à subir une overdose des gimmicks du sieur Tobias...



http://www.tobiassammet.com/ - 143 visite(s)

- 120 téléchargements


Rédigé par : gardian666 | 13/20 | Nb de lectures : 14338




Auteur
Commentaire
hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 06/04/2013 à 14h37 - (106854)
l'overdose des gimmicks de tobias, je l'ai depuis ce qui a suivi Mandrake. il est vraiment devenu insupportable...

Clalire
Membre enregistré
Posté le: 08/04/2013 à 16h14 - (106901)
Perso pour ce qui est d'Edguy j'aime bien encore Rocket Ride qui avait un grain de folie, mais ensuite c'est plus possible...

Quant à Avantasia, je trouve que ça aurait dû s'arrêter après le second, après il n'y a plus du tout ce qui faisait le charme de "The Metal Opera" ! pour moi Sammet produit trop vite, j'appelle pas ça de l'inspiration, il y a la moitié des chansons à jeter dans les Avantasia récents ! M'enfin si il se fait plaisir tant mieux pour lui, mais ça donne vraiment pas des albums intéressants... Dommage



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker