ATOMA - Skylight (Napalm/Season of Mist) - Selection VS du 04/06/2012 @ 08h01
Goodbye Planet Earth… Telle est la devise du groupe suédois ATOMA. Un groupe conceptuel qui a choisi, pour son premier album Skylight, de nous conter le voyage à travers l’espace d’un groupe d’astronautes, en charge de trouver une nouvelle planète d’accueil pour la Terre, devenue inhabitable. Astronautes perdus voguant de planète en planète, et dont Skylight entend nous conter leur pensées et émotions, à travers les paroles et à travers la musique. Un projet ambitieux signé par ce groupe fondé en 2011 sur les cendres de SLUMBER, feu-groupe de Doom/Death mélodique auteur d’un unique et excellent album, Fallout (2004). ATOMA n’entend pas se fixer de limites et sur une base Post-Rock/Metal, se laisse guider par des ambiances astrales et des mélodies, pour explorer des territoires musicaux très vastes. Une sorte de « Post-Space Metal » en définitive, qui risque bien de surprendre…

Surprendre l’amateur comme moi de tous les groupes qui, au fil des années et des modes, ont osé mélanger Metal et diverses ambiances cosmiques, n’est pas facile même si je suis ouvert à tout. Mais ATOMA a des arguments pour se classer en tant que groupe unique qui, dès son premier album, a trouvé son propre son. Comparer les suédois à des formations déjà existantes ne sera pas chose aisée. Alors c’est donc du Space-Metal ? Lorgnons pour commencer vers les dépositaires de l’étiquette : STAR ONE ? Non, car même si ATOMA utilise des éléments de Prog Metal un peu épique et heavy, il n’y a ici aucune trace d’envolées de claviers descendant de PINK FLOYD époque Wish You Were Here. Tout au plus croisera-t-on des bidouillages électroniques pouvant faire penser à ceux d’AYREON, mais c’est tout. ARCTURUS ? L’aspect « calme » et posé développé sur Skylight peut s’approcher d’un Sideshow Symphonies, mais l’approche est totalement différente. JUPITER SOCIETY, le projet « cosmic doom » mené par le claviériste de KRUX Carl Westholm et par Mats Léven ? Mouais, si ATOMA partage l’aspect plus atmosphérique, voyageur et sci-fi de ces derniers, Skylight est quand même bien plus varié et explore des horizons plus larges. RADIANCE, un autre projet de Mats Léven avec Sami Raatikainen (NECROPHAGIST) auteur de l’exceptionnel The Burning Sun ? On s’en rapproche, certaines ambiances et effets électroniques sont similaires, de même que le goût pour les morceaux entièrement atmosphériques. Mais le travail guitaristique n’a strictement rien en commun, ATOMA étant un peu plus Rock. H.O.P.E. le projet français trop méconnu ? Dans le mix Post-Rock à chant clair et Metal un peu cosmique, on est en plein dedans, mais ATOMA est bien moins branché Metal extrême. KALISIA ? Un KALISIA plus atmosphérique alors, car ATOMA n’hésite pas à s’embarquer dans un Metal un peu symphonique et orchestral à quelques occasions, le tout porté par un concept trouvant écho dans la musique. SLUMBER, leur ancien groupe ? Eh bien même si le style n’a plus rien à voir, on retrouve ici la touche du claviériste Ehsan Kalantar dans la plupart des synthés et autres orchestrations.

Brisons tout de suite la glace, ATOMA c’est un peu un mélange de tout ça, mais avec une approche et des arrangements sensiblement différents. Une sorte de Post-Rock/Metal qui oscille entre un Metal prog un peu symphonique et un Post-Rock très doux à chant clair posé, en larguant au passage un travail de haut vol sur les atmosphères spatiales, à renfort de quelques apparats électroniques variés et très bien intégrés. En 10 morceaux pour 47 minutes, ATOMA nous invite à prendre part au voyage aux confins de l’espace de ces astronautes, qui nous fera voir un ensemble de galaxies et de planètes aux couleurs chatoyantes, contrastant avec le vide astral en toile de fond. Le terme de « voyage musical » n’aura jamais été aussi bien taillé que pour Skylight, un album véritablement unique, fruit d’un groupe qui a sa propre vision du genre. Et le voyage proposé par ATOMA, pour qui aura le courage de s’y embarquer, va réserver beaucoup de surprises…

A concept cinématique, intro cinématique en forme de générique d’entrée avec "Atoma". Et déjà, ATOMA commence à surprendre avec une super-intro trance/tribal/sympho explosive qui évoque JUNO REACTOR ! Intro qui se termine par l’introduction des sonorités électroniques et du chant clair, éthéré et lumineux, d’Eshan. Le décollage vers les astres est imminent et démarre dès "Skylight", mais c’est un décollage particulier et rude. Un décollage qui chope l’auditeur par le colbard façon Hancock et l’envoie directement voir de près les anneaux de Saturne. Un morceau supra-épique avec des orchestrations de toute beauté, accompagnées d’un peu de chant death puis d’un refrain fédérateur, avec une ambiance cosmique salvatrice et des riffs mélodiques parfaits (c’est le seul morceau purement « Metal » de l’album). "Hole in the Sky", avec ses riffs simples et accrocheurs, son chant et ses effets électroniques et symphoniques entraînants, se présente comme un véritable tube, un tour de force pour un album pourtant assez conceptuel. Et l’ambiance spatiale dépaysante est toujours en force, et va se tailler la part du lion dans la suite de l’album, qui va alors se révéler bien plus atmosphérique après ce départ épique et métallique.

Le superbe morceau tendance Post-Rock "Highway" introduit des vocalises féminines à la manière d’un RADIANCE, des mélodies lumineuses d’une beauté rare, et le chant clair d’Eshan est au top. Chant clair qui va pourtant un peu s’effacer par la suite pour laisser place au travail d’ATOMA sur les ambiances. Dès le plus electronica "Bermuda Rivieria" qui nous présente également un apparat orchestral (à renfort de violons) assez bluffant pour un morceau inclassable et toujours superbe et épique, difficile ne pas se laisser emporter. Les grattes vont pourtant retrouver leur place au sein de "Resonance", mais ATOMA a définitivement basculé du côté Post-Rock de la Force, avec énormément de réussite, mélodies et lignes de chant de premier choix à l’appui. Un effort prolongé plus tard par les 7 minutes de "Rainmen", du pur Post-Rock progressif et atmosphérique qui fait voyager dans les étoiles. Mais à côté de ça, ATOMA continue à surprendre, avec "Solaris" un gros interlude purement stellaire avec des synthés lumineux et des passages New Age (!), et un final très atmosphérique avec "Saturn & I" plus acoustique, et une conclusion très spatiale à l’image de l’album aux ambiances cosmiques omniprésentes, "Cloud Nine" (en référence au vaisseau de luxe de la série Battlestar Galactica ? Avec l’intro du disque très tribale et dynamique et le concept « recherche d’une planète », il y aurait des chances…).

Cet album qui j’ai découvert par la curiosité la plus absolue (l’étiquetage « Post » ne m’ayant pas attiré, j’ai tout de même jeté une oreille à l’album complet par des moyens plus ou moins avouables… mais j’ai commandé l’album après une écoute et mon sentiment positif de cet album n’a cessé de croître au fil des écoutes), est pour moi une véritable révélation et un challenger sérieux au titre d’album de l’année (une surprise et un « nouveau » groupe, encore une fois…). Un style unique de Post-Rock/Metal qui met le côté cosmique et épique au premier plan, n’hésitant pas à se montrer éclectique et déroutant, tout en gardant une cohérence avec un album mené de main de maître, de bout en bout. Les trop métalleux s’arrêteront aux 3 premiers morceaux (qui en valent quand même la chandelle), les autres apprécieront cet album dans sa globalité qui propose un voyage dépaysant aux 4 coins de la galaxie. Avec en plus, une pochette et des illustrations du livret superbes, bien que le groupe aurait pu aller encore plus loin. Même si Skylight n’est pas exempt de défauts de forme (mix parfois chaotique sur les morceaux plus « Metal », chant clair hasardeux -approximatif sur "Hole in the Sky", il est superbe sur tout le reste-, plagiat éhonté de JUNO REACTOR sur l’intro -un morceau moins connu qui figure sur la BO de Matrix Revolutions-, mais je n’ai pas envie de leur en tenir rigueur), cet album est tout de même une sacrée performance qui comblera à coup sûr tous les amateurs de délires « spatiaux » dans le Rock/Metal, ou ceux appréciant le Post-Rock qui joue sur les ambiances. Alors que je le trouvais juste « très cool » aux premières écoutes, cet album s’est progressivement révélé à mes oreilles jusqu’à trouver une grâce inespérée (et faut que j’arrête de m’enflammer sinon je vais finir à 20/20). Et Skylight s’apprécie surtout au casque, les yeux fermés et l’esprit plongé dans le paysage astral. Sorti de nulle part, ATOMA vient de signer un chef d’œuvre de premier album, et la suite devrait arriver bientôt vu qu’un second album serait sur les rails, avec l’intégration de Christian Älvestam au line-up. Superbe, épique, envoûtant, fantastique, accrocheur, génial !

http://atomaweb.com - 386 visite(s)

Preview - 256 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 18/20 | Nb de lectures : 13877




Auteur
Commentaire
Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 04/06/2012 à 10h45 - (102337)
Ça sent bon tout ça, je vais me pencher dessus, merci pour la découverte !


Toto réfaction
IP:31.32.155.187
Invité
Posté le: 04/06/2012 à 10h54 - (102338)
Mais...mais...c'est vraiment sympa ce truc.
Idem. Merci pour la découverte.

dimmu77
Membre enregistré
Posté le: 04/06/2012 à 15h15 - (102347)
ta chro donne envie, surtout quand je vois Juno Reactor :)

et le trailer est sympa, je vais écouter l'album

Helb
IP:41.249.18.76
Invité
Posté le: 04/06/2012 à 16h14 - (102351)
Un album époustouflant.Mirifique !!

Gweg
Membre enregistré
Posté le: 04/06/2012 à 18h32 - (102355)
Un gros coup de coeur pour ma part. Je ne sais plus comment je l'ai découvert, je crois que c'était par une chronique paru dans un mag. Le trailer et le premier extrait, Bermuda Riviera m'ont littéralement achevé. Et du coup, commandé dans la foulée. Un pur bonheur !

Etonnant quand même de les retrouver chez Napalm du coup. Ca n'est pas trop leur style d'habitude. Je les aurai plus vu chez Inside Out ou même sur le label Superball Music.




Shourka
IP:83.158.208.80
Invité
Posté le: 05/06/2012 à 01h46 - (102363)
C'est pas vraiment un groupe de metal en fait, vu que les influences du genre sont aussi dispersées que le reste... En tout cas, excellente decouverte, merci pour la chronique.

Simba
Membre enregistré
Posté le: 05/06/2012 à 01h57 - (102365)
Merci pour cette superbe découverte :)

Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 05/06/2012 à 11h33 - (102373)
Mouais... J'ai écouté quelques morceaux et j'ai du mal à m'extasier... une sorte de death metal melodic sympho qui se veut vaguement prog par moment... Je m'attendais a quelque chose de plus original et de plus technique.
D'après les morceaux que j'ai entendu cet album ne brille ni par ses riffs (entendus des millions de fois) ni par ses orchestrations tout ce qu'il y a de plus pompeux.

Bref je préfère très largement Kalisia : plus experimental, plus original et varié.



ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 05/06/2012 à 14h29 - (102374)
melodic death... technique... pas original... t'es complètement à côté de la plaque. c'est sûr que si tu t'attendais à ça tu va pas aimer! t'es sûr d'avoir lu la chronique?

Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 05/06/2012 à 15h24 - (102375)
Bah j'ai écouté deux morceaux un bon mois avant que la chronique ne paraisse. Après quand je dis melodeath c'est plus pour les parties de batterie et de guitare et pour la prod toute lisse made in sweden (à croire que les suédois ne sont plus capable que de sortir des prod plastiques à la con en dehors du revival death old-school). Et puis les soli classic heavy metal pseudo-épiques... sérieusement ? En 2012 j'en attend un peu plus d'un groupe qui veut se démarquer. Bref pour moi cet album n'apporte rien de neuf et est juste hyper pompeux.

P.S : quand je dis technique, oui c'est ce à quoi je m'attendais vu la tronche de la pochette et l'étiquette prog. Franchement même les bidouillage electro manquent cruellement d'originalité.

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 05/06/2012 à 15h45 - (102378)
parce quand il y a un certain style de pochette et une étiquette "prog" ça doit forcément être technique? ah.
quand au mélodeath désolé mais je le cherche encore (surtout dans les grattes). il en faut quand même plus que des simples patterns de batterie pour cataloguer quelque chose en mélodeath hein...

ce ne sont pas juste les bidouillages qui font l'originalité, c'est leur variété et le mariage avec tout le reste.

quant à trouver ça pompeux c'est subjectif. et se limiter à deux extraits pour un album si riche et varié...
autre chose, ce n'est pas parce qu'on met un skeud en sélection qu'on force tout le monde à aimer. tu cherches à te justifier comme si on essayait de te tromper sur la marchandise...

Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 05/06/2012 à 17h00 - (102380)
Bah les trucs symphos j'ai toujours trouvé ca pompeux hormis quelques exceptions comme Septic Flesh, Kalisia ou Ayreon (et encore je préfère les albums les plus prog/rock avec peu d'orchestration comme "Universal Migrator Pt1"). Et autant un Darkspace, un Kalisia, un Vektor ou un Obscura arrivent à me faire voyager dans un vaisseau spatial à travers la voie lactée, autant Atoma me laisse les pieds cloués sur Terre (j'ai pas vu le côté spatial sur "Hole in the Sky" par exemple).

Alors oui j'ai l'impression qu'il y a un gros hype autour de ce groupe parce qu'ils ont une grosse prod, un concept album et qu'ils sont suédois, mais que dans le fond c'est pas mérité tant que ca (je ne critique pas le fait que vous le métiez en sélection VS par contre, c'est votre droit ;) ).
Bref je ne trouve pas ca mauvais, c'est même plutôt un groupe à suivre, mais je trouve ca un peu surestimmé pour l'instant.



ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 05/06/2012 à 17h18 - (102381)
Atoma, hype? certainement pas ^^
au contraire, c'est même trop peu connu!
puis pour la prod, ce n'est pas le point fort du groupe quand même. quant au fait qu'ils soient suédois, je ne vois pas ce que ça change :D

tu surestimes aussi le "mérite" qu'il y a derrière la sélection VS. il n'y a pas un comité non plus :p un rédacteur aime un album, il le sélectionne : c'est aussi simple que ça.

Shourka
IP:82.254.69.199
Invité
Posté le: 05/06/2012 à 18h37 - (102384)
Kalisia ? Mais euh il n'existe rien d'aussi pompeux... ça veut marier differentes influences mais c'est juste un melting pot vaguement mis bout a bout. J'ai jamais reussi a tenir tout l'album qui en plus dure 1h 10

Krakoukass
Membre enregistré
Posté le: 06/06/2012 à 10h41 - (102394)
Merci pour la découvert Serpent, c'est vraiment bon. Dommage que la fin soit si atmosphérique et que du coup on s'ennuie un poil sur les derniers titres. Mais au global c'est bien beau.



doidoi
IP:70.81.133.51
Invité
Posté le: 07/06/2012 à 04h24 - (102408)
krakoukass c'est justement la seconde partie de l'album qui me fait kiffer perso ! il sera dans mon top 5 des albums de l'année à coup sur ! un pti bijoux

Krakoukass
Membre enregistré
Posté le: 07/06/2012 à 10h01 - (102410)
Disons que j'aurais bien vu un titre un peu plus nerveux en avant-dernière position. Mais ça n'empêche pas l'album au global d'être carrément très bon. Je suis curieux d'entendre la suite avec Alvestam! (le chanteur sur "Skylight" est parti ou il ne chantera juste plus?)

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 07/06/2012 à 13h56 - (102414)
je n'en sais trop rien, mais sur leur site Christian est crédité ainsi : "Christian Älvestam – Guitar/ Backing vocal"
j'espère bien qu'il ne fera pas les vocaux principaux, je déteste son chant clair depuis le 3ème album de Scar Symmetry :/ et surtout, le chant d'Ehsan est superbe et sied parfaitement à la musique d'Atoma!

sinon moi aussi je trouvais que les derniers morceaux étaient un peu trop légers au début, mais avec le temps je les trouve tout aussi superbes que le reste, et l'album est parfaitement cohérent de bout en bout!

Hysteron-Proteron
Membre enregistré
Posté le: 07/06/2012 à 20h14 - (102423)
Excellente découverte, achetée dans la foulée!



ankhou
Membre enregistré
Posté le: 08/07/2012 à 22h42 - (102911)
Ai reçu l'abum il y a une dizaine de jour et ouhhh...qu'est ce que je regrette cet achat.
C'est vraiment un album très "Bontempi" (les synthétiseurs). Je dirai que si vous avez aimez l'album des reprises de Passage (Samael) par Xytras vous pouvez peut-être vous intéresser à Atoma... pour les autres ne perdez pas de temps (et d'argent).
J'ai lu ci-dessus l'échange entre ZeSnake et Jotun35 et je valide les propos de Jotun35.



Ginzu
Membre enregistré
Posté le: 23/11/2014 à 18h07 - (114912)
Merci pour la découverte, reçue cette semaine. Bel album, pas vraiment melodeath (pas de riffs) mais de belles ambiances.

DIMECHAG
Membre enregistré
Posté le: 13/01/2016 à 17h21 - (119148)
Raaa ce temps perdu quand tu découvres des albums de malade sur le tard!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker