ATARAXIE - L'être et la nausée (Weird Truth) - Selection VS du 06/09/2013 @ 07h50
J'aurais bien débuté cette kronik en vous parlant de la difficulté de donner suite à un excellent album, de la pression que pouvait subir un groupe quand il s'agissait de relever un tel challenge mais j'avais souvenir d'avoir déjà évoqué cette difficulté il y a un peu plus de cinq ans, lors de la sortie de "Anhédonie" l'excellent précédent album du quatuor rouennais qui faisait suite au gigantesque "Slow Transcending Agony". De là à dire que ATARAXIE est un groupe pour lequel les mots pression et challenge n'existent apparemment pas, il n'y a qu'un petit saut de cabri que j'exécute aussi lestement que me le permet mon avantageux physique d'athlète.

Le groupe ne se prend pas la tête mais il prend son temps, ça faisait tout de même cinq ans qu'on l'attendait ce nouvel album. Le combo n'est pas resté totalement silencieux durant cette période puisqu'il a sorti en 2009 un split album avec les Britanniques de IMINDAIN et deux ans plus tard, une gargantuesque compilation double CD de plus de 2h30 de musique comprenant vieux morceaux réenregistrés, inédits et titres lives, le tout toujours sorti sur Weird Truth, le label japonais auquel le groupe demeure fidèle depuis ses débuts.

Pour ceux qui débarqueraient de la planète Mars et qui auraient donc la très sévère affliction de ne pas encore être coutumiers des douces mélopées de nos Normands précisons que ATARAXIE est un groupe de funeral doom/death metal qui affiche maintenant treize années d'existence et que l'on peut musicalement classer aux côtés de ESOTERIC, dISEMBOWELMENT, EVOKEN ou encore FUNERALIUM. Leurs deux premiers albums étaient, à mon sens, des monuments de puissance et de lourdeur. Qu'en est-il de cette nouvelle offrande ?

Premier constat, le groupe n'a lésiné sur la quantité puisque c'est pas moins de deux CD qu'il a fallu pour contenir toute la musique de ce nouvel album. Le total ne dépasse pas les 80 minutes et aurait donc pu tenir sur une seule galette mais Weird Truth n'est apparemment pas en mesure de presser des CD de plus de 74 minutes. Ces deux CD sont accompagnés d'un artwork très sombre qui représente très bien cet album: un pur concentré de noirceur et de douleur viscérales. L'album se compose de cinq morceaux allant de 3:06 à plus de 27 minutes pour le plus long et reprend les choses là où "Anhédonie" les avait laissées. Pas d'énorme bouleversement chez ATARAXIE, on retrouve tous les éléments auxquels le groupe nous a habitué depuis ses débuts à savoir des riffs solides et à la lourdeur plus que pachydermique mais également des parties cleans plus légères qui permettent à l'auditeur de souffler pour mieux se faire piétiner dans l'instant suivant. On trouve également chez ATARAXIE des changements de rythmes, des accélérations et parfois même des passages vraiment typiquement death metal qui justifient vraiment chez ce groupe la présence du mot "death" dans l'appellation du style qu'ils pratiquent. C'est notamment très vrai pour le titre "Dread the Villains" qui serait plus un titre de death metal teinté de doom extrême plutôt qu'un titre de funeral doom avec des influences death metal et qui prouve si besoin était que le groupe sait se montrer efficace et intense même en accélérant le tempo sur une bonne partie du morceau (c'est à dire de longues minutes puisque ce morceau dépasse les 10 minutes). "Nausée", le plus long morceau de l'album est selon moi bien représentatif de la qualité du millésime 2013 d'ATARAXIE, à savoir un morceau interminablement long, désespérément lent mais qui réussi le tour de force de maintenir l'auditeur en haleine sur toute sa durée. Il débute juste après "Dread the Villains", titre "rapide" du groupe et sa lenteur extrême contraste donc avec le morceau précédent. Pendant de très longues minutes, une sempiternelle montée en puissance vous prend à la gorge et aux tripes pour ne plus vous lâcher jusqu'à l'apothéose finale, le tout bien sûr accompagné de parties vocales toujours aussi énormes. Tout simplement grandiose. Le son est une fois de plus énorme. Lourd et épais il met parfaitement en valeur la musique du groupe. On doit le mastering à Collin Jordan, connu pour avoir déjà travaillé avec APOSTLE OF SOLITUDE, MONARCH, PELICAN et également VOIVOD.

Au final le pari est une fois de plus réussi pour ATARAXIE qui avec ce troisième album apporte sans grande surprise serais-je même tenté de dire, un nouveau joyau à une discographie toujours sans la moindre fausse note et place plus que jamais le combo dans le peloton de tête des meilleurs groupes du genre, même si ce skeud semble tout de même un poil plus opaque et difficile d'accès que les précédents. Dommage que contrairement à ce qui avait été annoncé dans les news du 1er avril dernier, Joey Di Maio ne fasse pas de guest apparition sur cet album, quelle déception...

http://www.ataraxie.net/ - 293 visite(s)

http://youtu.be/ov2FZblGY3U - 322 téléchargements


Rédigé par : Sheb | 17/20 | Nb de lectures : 15738




Auteur
Commentaire
Kkp
IP:92.90.26.44
Invité
Posté le: 06/09/2013 à 08h48 - (108938)
Mastering certes par Collin Jordan , mais prise de son au worship studio ( huata, Funeralium , Hky ...) et mixage par sylvain Biguet (trepalium, klone, birds in raw, comity, Revok ...)

Chara
Membre enregistré
Posté le: 06/09/2013 à 10h11 - (108944)
Ca doit faire une petite dizaine d'années que je n'ai pas écouté sérieusement de doom/death et cet album butte vraiment. Et la voix est magnifique...



grrr
Membre enregistré
Posté le: 06/09/2013 à 15h28 - (108947)
Je ne connaissais pas! Excellente découverte!!
Très impressionnant!!




Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 08/09/2013 à 22h47 - (108961)
Gros son, superbe ambiance, bravo ! Et surtout quelle voix...



mioumiou
Membre enregistré
Posté le: 17/09/2013 à 19h04 - (109090)
Je suis fier de connaitre ce groupe, qui plus est français. Un son, une personnalité et tout ça dans un style que j'aime.

Puriste
IP:86.77.230.78
Invité
Posté le: 18/09/2013 à 01h41 - (109102)
Encore un qui ne connait rien au sujet alors même qu'il prétend le contraire dans le début de l'écrit... Depuis quand Ataraxie pratique du funeral doom/death? Suis-je bête, depuis que cela est indiqué sur Metal Archives. Il faut vraiment être sourd pour confondre le groupe avec du funeral doom, ou anesthésié peut-être.
De plus, bon nombre de commentaires pourraient aussi bien s'adresser à "Anhédonie".
En bref, avant de rédiger une chronique, il serait préférable d'avoir vraiment écouté et digéré la discographie des artistes concernés. Merci.

P-L
IP:78.113.225.3
Invité
Posté le: 19/09/2013 à 01h44 - (109124)
Ataraxie, une bonne fois pour toutes, c'est de la pop acidulée, tout le monde sait cela ! Funeral doom/death non mais ! Depuis quand on appelle un chat un chat ? Comment peut-on avancer de telles inepties ? Allez donc chercher du côté de l'élite puriste, experts taxinomistes, les vérités indubitables.

Au fait, c'est quoi comme style Ataraxie ? Je suis "amnésthésique".

mioumiou
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2013 à 11h13 - (109129)
putain p-l tu fais chier j'dois sortir mon dico maintenant

Puriste
IP:86.77.230.78
Invité
Posté le: 19/09/2013 à 18h41 - (109138)
A P-L : Merci pour cette Ignorance en seulement quelques mots.
Et bien pour comprendre que ce n'est pas du funeral doom, il te suffit d'écouter les ténors du genre en question, mais en évitant de les passer en même temps que de faire la vaisselle, entendu? Pour Ataraxie, je dirai "doom/death extrême" tout simplement. Discute un peu avec les membres du groupe, cela te ferait le plus grand bien, assurément.

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2013 à 18h54 - (109139)
Merci pour ce passionnant débat.


P-L
IP:78.113.225.3
Invité
Posté le: 19/09/2013 à 22h14 - (109144)
@ Puriste. En fait, tu te plantes en pensant que je suis accablé par les subtilités de ce débat 100 fois révolus pour ne pas dire résolus. Je ne suis pas dans cette posture qui consiste à déterminer si oui ou non un groupe comme Ahab pratique bien du "nautik funeral doom" parce que ce dernier l'a décrété en l'inscrivant blanc sur noir sur la tranche de son cd. Cette appellation me va parce qu'elle correspond globalement à la perception que j'ai de leur musique (aussi bien que la tienne me sied pour qualifier la musique d'Ataraxie). Mais si un chroniqueur venait par malheur à s'en éloigner d'un iota, je crois que je m'abstiendrai de monter sur mes grands chevaux pour lui faire la leçon, puisque pour ma part, je m'y retrouve ; je sais à quoi m'en tenir. Dans le cas qui nous occupe, les conventions sont respectées. Le reste appartient à la subjectivité de chacun. Vois tu, je partage ton exigence de rigueur, d'exactitude mais tu dois absolument arriver à dépasser cela, par plus de tolérance. Tu verras, on s'y fait bien avec le temps.

Puriste
IP:86.77.230.78
Invité
Posté le: 20/09/2013 à 00h02 - (109148)
A P-L : Effectivement nous sommes d'accord sur plusieurs points, mais la question de la nomination de genre est assez secondaire dans mon premier commentaire en fait. Ce qui m'énerve bien plus, c'est de lire des remarques qui ne caractérisent en rien ce troisième opus, et qui auraient tout aussi bien pu figurer dans la chronique du second album. Et c'est là que la colère monte en moi car le chroniqueur semble ne pas avoir écouté et perçu toutes les subtilités de la musique d'Ataraxie. Car pour différencier "Anhédonie" et "L'être et la nausée", il y aurait eu plein de choses à dire, mais pas de celles écrites plus haut. Tu vois où je veux en venir?

P-L
IP:78.113.225.3
Invité
Posté le: 20/09/2013 à 03h38 - (109149)
@ Puriste : Sauf ton respect, la question de la nomination de genre, même si là n'était pas ton intention, figure bel et bien au coeur de ton premier commentaire. D'où ma réaction à chaud, quelque peu inexacte puisque pour le coup, appeler un chat un chat reviendrait à accepter comme vérité définitive un genre, ce que je me refuse de faire ; ce sont des mots accolés sur une musique dont l'essence, elle, reste invariable(une analogie chat / félin aurait été plus juste en l'occurrence, histoire de famille en somme). Maintenant, je conçois ta frustration face à une chronique que tu juges insuffisamment détaillée mais après tout, tu connais déjà l'album, tu as ta propre chro à l'esprit et rien ne t'empêche de rectifier le tir via un commentaire (ce que tu fis non sans virulence) si tu veux rajouter un fondamental, ou même d'aller en trouver une meilleure qui saura entrer en résonance avec l'idée que tu en as. Le hic c'est que, voulu ou non, tu prends de haut une partie de "la communauté" ici présente, oubliant les types blasés, bien assis sur leur fauteuil et qui n'ont pas forcément envie de se voir donner la petite cuillère, quand bien même le gus serait calé au millimètre.
Et puis de toi à moi, penses tu sincèrement qu'on puisse "digérer" les discographies de tous les groupes ? Personnellement, je m'efforce de le faire depuis des lustres, aveugle forcené (mais pas encore sourd, Dieu merci) courant après un idéal.

Droom
IP:88.175.14.18
Invité
Posté le: 20/09/2013 à 18h11 - (109165)
Du calme par ici. Les doomsters sont des gens bien élevés, non ? Bon.

Puriste, avant de critiquer de manière quelque peu frontale, pourquoi ne pas nous donner les conditions à remplir, selon toi, pour rentrer dans la catégorie "funeral" ?
A l'inverse, quelles sont les conditions du doom / death extrême que tu invoques ?
Personnellement, je ne pourrais pas définir les critères, bien que je m'estime calé en doom. Mais comme tu semble si à cheval sur la distinction, alors il faut préciser. Je ne demande qu'a te donner raison hein... seulement, là, sans arguments supplémentaires, je ne peux pas.
Pour moi, les deux appellations se valent en ce qu'elle décrivent toutes les deux la musique du groupe.

Autrement, pour parler d'Ataraxie(un peu), n'ayant l'album que depuis cette semaine, eh bien... je n'ai pas encore grand chose à en dire. Il faut le digérer, le bestiau. Reste qu'il passe étonnement bien et que l'ajout de blast (sont-ce bien des blast-beat, amis de la précision ?) équilibre parfaitement la lenteur abyssal parfois atteinte ("La Nausée" est franchement impressionnante).

Bref, j'aime bien. Beaucoup. C'est l'essentiel.

sylvain.ataraxie
Membre enregistré
Posté le: 20/09/2013 à 21h03 - (109168)
On nous classe très souvent dans la catégorie funeral doom, chose que nous ne comprenons pas trop dans le groupe. On pense jouer plutôt du doom death. Mais ce n'est qu'une étiquette... l'essentiel est que la musique plaise à certaines personnes.

P-L
IP:78.113.225.3
Invité
Posté le: 21/09/2013 à 00h54 - (109170)
Lorsque la musique illustre avec autant de justesse un titre joyeusement intitulé "funeral hymn" (cf l'album Slow Transcending Agony), le basculement devient facile à opérer. La dimension sépulcrale doit jouer aussi (toutes proportions gardées en comparaison de projets creusant encore un peu plus la tombe).

mioumiou
Membre enregistré
Posté le: 21/09/2013 à 10h14 - (109171)
J'aime beaucoup le style "funeral doom" (Thergothon, Skepticism...) et ça m'arrive des fois d'inclure Ataraxie en sachant que c'est pas vraiment du funeral. Peut-être parce que j'adore également Ataraxie et qu'il varie habilement death, doom, et funeral.

Puriste
IP:86.77.230.78
Invité
Posté le: 21/09/2013 à 13h12 - (109173)
A P-L : Je conçois tout à fait ce que tu dis, et effectivement j'ai pris de haut non pas les lecteurs et bien le chroniqueur (qui doit m'adorer pour sûr), car il écrit sur le troisième opus ce qui a émergé pour le second. Et donc cela me conduit à dire que le second n'a pas été écouté comme il aurait dû. Mais oui tu as raison, digérer une discographie c'est long et énergivore, mais ce qui caractérise le doom (et d'autant plus le doom extrême d'Ataraxie), c'est que ce n'est pas le genre de musique à écouter de manière distraite ou en buvant des bières avec des potes : on s'y plonge ou on reste totalement en dehors. Ce type de musique est trop "plein" pour toute approximation du ressenti. Et oui, je suis totalement intransigeant là-dessus...

A Droom : Ma définition du "funeral" est celle d'un doom/death qui s'est ralenti et où la musique s'inscrit en nappe, et du coup perd en contrastes. Ce n'est pour autant que je n'aime pas le "funeral" d'ailleurs, mais ce n'est pas la même chose que le doom/death proprement dit.
Ataraxie s'inscrit totalement dans cette catégorie, leur musique présentant bon nombre de contrastes et ayant une veine death métal très claire. A la limite le seul titre d'Ataraxie qui se rapproche de ce moi j'entends comme étant du "funeral", c'est le titre éponyme de "Slow transcending agony"... et encore...

ZeSnake
Membre enregistré
Posté le: 21/09/2013 à 13h39 - (109175)
la confusion (si tant est qu'il y en a vraiment une...) ne viendrait pas du fait qu'Ataraxie affectionne les morceaux particulièrement longs? c'est aussi une des caractéristiques du Funeral si je ne m'abuse.
vous allez loin pour un simple mot d'étiquetage quand même... c'est limite proche des débats que l'on pourrait avoir sur tant de groupes pour le terme "progressif".

Droom
IP:82.229.58.130
Invité
Posté le: 21/09/2013 à 17h51 - (109181)
Et alors, les doomsters aussi ont le droit d'être tatillons ! :-D

@Puriste : OK. Dis comme ça, on comprend mieux. Et j'aurais presque envie de te rejoindre, en effet. Mais d'un autre coté, My Dying Bride, mettons, période "The Dreadful Hours" est également du doom / death et pourtant on reste "très loin" d'Ataraxie. Idem pour, par exemple, "Serenades" d'Anathema. Ok, mes exemples viennent du Peaceville Three, c'est pas très honnête.
Bref : la magie des étiquettes. J'aime bien ça, moi, les étiquettes.

Puriste
IP:93.2.109.163
Invité
Posté le: 21/09/2013 à 19h59 - (109183)
A Droom : Avec MDB tu te lances dans un sujet complexe car ils n'ont pas fait que du doom/death ! Concernant "The dreadful hours", autant "The return of the beautiful" est du doom/death (ce qui est assez logique au vu de quand a été composé le titre), mais "My hope, the destroyer" est plutôt du métal gothique à mes oreilles. Et c'est bien ce qui oppose pas mal de fans entre eux, avec une scission entre "Turn loose the swans" et "The angel and the dark river" pour être grossier.
Mais je vois un lien entre Ataraxie et MDB, mais uniquement un petit peu sur "Slow transcending agony", car à partir d'"Anhédonie", Ataraxie édicte ses propres codes et explose en créativité. De toute façon, "Anhédonie" reste pour moi l'un des meilleurs albums de doom de tous les temps.

sylvain.ataraxie
Membre enregistré
Posté le: 22/09/2013 à 11h15 - (109186)
Merci Puriste!!!

Puriste
IP:86.77.230.78
Invité
Posté le: 22/09/2013 à 22h05 - (109190)
Merci à toi Sylvain et à l'ensemble d'Ataraxie pour avoir su repousser les limites du doom... et au vu de vos prestations scéniques à chaque fois impeccables, mon petit doigt me dit que vous n'avez pas fini de surprendre le vaste monde de la musique extrême...

pute triste
IP:78.223.221.125
Invité
Posté le: 07/10/2013 à 22h56 - (109413)
merde, comment ai je pu rater ça, le bon vieux débat totalement branlatoire entre Funeral Doom et Doom/Death... Chapeau bas en tout cas, l'important étant comme toujours de ne jamais rien lacher, surtout sur les sujets les plus boiteux...

gaspode
Membre enregistré
Posté le: 01/11/2013 à 12h37 - (109761)
Excellent album qui tourne en boucle depuis pas mal de temps.
Pour moi l'album le plus solide du groupe, l'un des meilleurs albums du genre, à ma connaissance.

Les vocaux sont monstrueux, fins et précisément posés, les parties gutturales sont d'une grande profondeur. Production juste comme il faut (bon équilibre, lourd et bien arrondi, pas tape-à-l'oeil).

Et l'écriture est magnifique, les titres sont d'une fluidité exemplaire, très mature, enchainant tempos doom et death d'une façon si naturelle (les ponts sont excellents!!!), chaque titre ayant sa structure propre. L'album s'écoute en boucle sans avoir le sentiment de répétition.

Pour moi, la mention spéciale va au titre d'ouverture, Procession of the Insane Ones ... ce titre de taré, littéralement!!

Je ne me suis pas encore lancé dans la lecture des paroles, mais ça viendra.

Bref, une pièce majeure dans l'univers du Doom. Mon album de l'année!

Dans l'espoir de les voir enfin sur scène.


=> note pour ce qui est de l'étiquette : pour moi l'étiquette "Doom/Death" est trop générique (Novembers Doom, "Silent Enigma" d'Anathema, Ataraxie, etc. : ces groupes/albums ne peuvent pas être comparés entre eux) , et Funeral serait trop réducteur pour cet album. ... donc aucune des deux ne décrit cet album correctement.

Résultat : pour moi, lorsqu'il y a chamailleries pour étiqueter un groupe, c'est généralement plutôt bon signe : ça veut dire qu'il a une personnalité propre :)



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker