ATARA - The Worst Is Yet To Come (Autoproduction/MooDisordeR) - 03/07/2015 @ 07h43
Déstabilisant… Perturbant …
Ces premiers qualificatifs, qui me vinrent à l’esprit lors de la découverte de "The Worst Is Yet To Come", illustrent le changement, l’évolution artistique choisie et assumée par ATARA…

D’un Grindcore teigneux et percutant dopé au Punk/HxC, pratiqué avec fougue depuis 9 années, le groupe Angoumoisin a évolué vers une sorte de Grind sombre, dissonant, froid. 
Une sorte de Black’N Grind, ou de Grind/Black ; un magma évoquant les engelures des forêts scandinaves enneigées, et la brûlure aliénante des tempes en feu avec avoir reçu une série de crochets dans la gueule. Bam…

Étrange… Inquiétant…
L’ambiance globale de l’album a radicalement muté ; l’apport de ces riffs mélodieux et crus assombrit radicalement l’ambiance et plonge l’auditeur dans un univers troublant.
Terminée l’agressivité presque joyeuse de ‘Human Balltrap’, ici l’atmosphère est bien plus opaque, presque inquiétante.

On se retrouve pris dans des sables mouvants, dont on ne peut s’extraire, oppressé entre l’asphyxie qui approche, et la violence soudaine qui nous broie.
Une sensation de perdition, 30 minutes de contraste entre cette ambivalence musicale, et le son chaud, compact, superbement équilibré, dont les lignes de basses s’échappent agréablement.

Violent… Agressif…
Exception faite de l’interlude ‘Corridors’, tout "The Worst Is Yet To Come" suinte d’une rage et d’une violence incroyable. 
Deux modes d’expression, deux types de violence, unis sous la bannière de la hargne, pour nous savater la tronche. Un coup de rasoir bien placé dans la carotide, un coup de latte dans le thorax, et le tour est joué.

Porté par les riffs froids, tranchants, torturés et mélodieux, la brutalité s’exprime tour à tour à grand coups d’accélérations mortelles et de blasts furieux.
Mais le groupe n’a pas oublié ses atouts. Et "The Worst Is Yet To Come" suinte d’une putain d’énergie !
Accélérations Grind et blast-beats Black Metal s’unissent, et s’agencent avec les nombreux Mid-tempos groovy orientés Punk/HxC, pour déverser toute l’agressivité et la violence qui caractérisent le groupe.

La maîtrise des variations rythmiques joue pour beaucoup dans l’assimilation de l’album, et dans l’accroche.
Car l’évolution musicale d’ATARA est intelligente, le groupe ayant réussi à associer et unir les deux modes de violence dans une harmonie incroyable.

Froid mais chaleureux, distant et accrocheur à la fois, "The Worst Is Yet To Come" est impressionnant de maîtrise. Moins facile d’accès que ‘Human Balltrap’, cet opus nécessite un petit temps d’adaptation… avant de lâcher ses décibels et sa rage endiablés sur nos pauvres âmes en perdition…

Enivrant… Captivant…
Par cette évolution, ATARA a réussit à noircir son mode d’expression tout en conservant son identité et sa rage. Une identité qui suinte avant tout dans les braillements furieux de Fred, qui n’a pas tronqué ses cris Grind/Crust contre des cris de panda en rut. Des braillements qui contrastent avec les riffs Black, pour un judicieux équilibre.

Une identité préservée également par de nombreux passages totalement Grind, à grand coup de blast et de riffs Punk/HxC.
De fait, le tour de force est impressionnant, car on découvre un nouvel univers, un nouveau pan de la personnalité d’ATARA, presque un nouveau groupe, mais tout en se sentant en terrain connu et en retrouvant notre bon vieux ATARA qui n’oublie pas de grinder et de groover.

J'ai mis du temps à apprivoiser cet album, et à faire abstraction de l'Atara que je connaissais ; mais je suis en mesure d'affirmer que, oui, c'est un tour de force, à n’en point douter, car le grand écart entre la rage Grindcore et la violence froide du Black est risqué, mais ATARA a trouvé une cohérence réelle et bluffante…

Et finalement, comme avec tout album réussi, on finit inexorablement par se laisser prendre au jeu, par se laisser séduire par cette violence inquiétante et ambivalente.
Même si cette hétérogénéité musicale risque de rebuter certains fans, même si je préfère malgré tout le ATARA classique et furax de ‘Human Balltrap’, il faut saluer le courage et la réussite de cette évolution musicale.

Toujours GRIND, mais plus que jamais récalcitrant à la stagnation, ATARA a trouvé un équilibre très personnel, qui lui permet d’unir Grind et Black avec efficacité.
La sincérité du propos, la violence omniprésente et maîtrisée, la rage froide et détachée, le groove addictif et tranchant ; tout autant de qualificatifs qui illustrent cet album atypique et intéressant.

Le pire est encore à venir… Mais des fragments sont en sont parvenus ici… Et inutile de dire qu’on est plutôt séduits. Vive le pire…




Rédigé par : ..::Ju::.. | 16/20 | Nb de lectures : 8895




Auteur
Commentaire
Trez
Membre enregistré
Posté le: 03/07/2015 à 09h11 - (117156)
Ça m’attriste de le dire mais je n'ai pas aimé cet album.
Le black et moi nous ne sommes pas très copains.
Et puis le blackened truc-core c'est devenu bien trop courant. Surtout en France.
Indigestion.

L'Atara d'avant était bien plus efficace à mon gout.



BenAtara
IP:82.239.187.246
Invité
Posté le: 03/07/2015 à 15h23 - (117158)
Merci pour cette chronique Ju ! Ton analyse de l'évolution est bien sentie et ton lyrisme fait mouche.

MrGuitoune
IP:81.49.104.36
Invité
Posté le: 04/07/2015 à 02h46 - (117164)
Je découvre là et franchement quelle tuerie, superbe évolution, bref du tout bon de vraiment bon. Ju résume bien cet album, rien à dire de plus.

Trve dv cvl
IP:80.15.34.64
Invité
Posté le: 04/07/2015 à 15h57 - (117167)
Pour passer commande, sur le shop du label ;)

moodisorder.bigcartel.com/ merci

CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 07/07/2015 à 12h04 - (117183)
Ah oui c'est pour moi ce genre de bouzin !

CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 07/07/2015 à 12h23 - (117184)
Couillon que je suis, j'avais déjà apprécier "Hang Them"...


mike
IP:109.11.42.195
Invité
Posté le: 13/07/2015 à 16h53 - (117229)
Vous entendez du grind là dedans ?????

666
IP:2.6.217.79
Invité
Posté le: 14/07/2015 à 20h21 - (117234)
Alaaarmmaaaa

(inside joke)

Jm
IP:37.165.114.92
Invité
Posté le: 22/07/2015 à 19h21 - (117285)
El ritmo fatal

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker