ASKARIS - Neuronal Corruption (Autoproduction) - 25/11/2014 @ 07h07
J’aime la scène UG Française. Elle n’est pas avare en bonnes surprises, en talent et en torgnoles plaisantes.
L’évolution des moyens de communications et des modes de promotion ont permis à la fois de faciliter la mise en avant d’albums plaisants et de provoquer l’émergence de groupes plus préoccupés par leur image que par leur musique.
ASKARIS, fort heureusement, se situe dans la première catégorie.

Leur premier album, "The Waiting Room", fut pour moi une très bonne surprise ; l’opus maniait le Death US avec une personnalité en devenir, générateur d’une efficacité certaine.
Pour son nouvel album, le groupe n’a pas (encore) pu le sortir en format physique ; pas sur qu'il le soit, mais cette kro (et vos commentaires enchantés et endiablés) seront peut-être l’occasion de donner envie à un label d’aider ASKARIS à sortir ce chouette album...

Le Death Metal d’ASKARIS a considérablement évolué en l’espace de 3 ans.
Sans chambouler sa base musicale, articulée autour d’un Death US légèrement Brutal, ASKARIS a diversifié ses riffs et ses structures pour créer un album bien plus varié.
"Neuronal Corruption" préserve fort heureusement l’efficacité frontale et violente du premier opus. La différence se situe sur la durée de vie de l’album : ASKARIS a su canaliser ses ardeurs et sa hargne, pour tempérer (sensiblement) son côté animal, et insuffler ainsi un côté plus fouillé et recherché à l'ensemble.

Plus posé en apparence, mais tout aussi violent, "Neuronal Corruption" est plus réfléchi, plus travaillé que son prédécesseur. On pourrait arguer que cela manque un peu de folie, sauf que contrairement à "The Waiting Room", ce n’est plus dans la violence ou l’impulsivité qu’il faut chercher ce grain de folie, mais dans le détail des compos.
Les riffs, nettement plus variés, les accélérations mieux maîtrisées, l'assise rythmique bien plus solide et diversifiée, certains passages plus travaillés, tous sont articulés autour d’une folie canalisée, conférant à "Neuronal Corruption" une ambiance particulière. La folie se manifeste sournoisement, l'hystérie laissant facilement sa place à un apaisement tour relatif pour mieux nous surprendre dans la seconde suivante.

Les variations structurelles et rythmiques permettent ainsi d’associer ces éclairs de folie avec des passages plus classiques, mixant groove, violence et surprises dans une cohérence appréciable.
Le Death Metal d’ASKARIS séduit, tant par son énergie que par ses légères pointes d’inventivité. Sans révolutionner le style, le groupe s’inspire autant des scènes américaines, suédoises et polonaises, en y ajoutant son petit grain de sel. Et le résultat est simplement efficace.

Tempos rapides, violents et explosifs couplées avec des cassures et des Mid-tempos ; riffs rapides, saccadés ou même presque Thrashy par moments ; grognements très variés entre growls, cris rauques et cris aigus ; on retrouve tout ce qui fait le charme d’un bon album de Death Metal, mais interprétés ici avec une personnalité qui s’affirme de plus en plus. ASKARIS ne se contente plus d’imiter, il propose, il avance.

Même si tout n’est pas exempt de défauts, notamment certains passages un peu trop lents ou mous, "Neuronal Corruption" a le mérite d’associer conservatisme et audace, sans fondamentalement bouleverser les gimmicks de base.

C’est assez intelligent, finalement, cette approche musicale qu’affectionne le groupe : car la base musicale est à 80% classique, permettant aux fans de Death et de Brutal d’adhérer rapidement et facilement. Et les pointes d’aplomb et de créativité, couplées à une fougue presque inconsciente, suffisent pour permettre au groupe de se démarquer légèrement de ses pairs.

J’émettrai seulement un bémol sur le son, un peu trop sec ou synthétique à mon goût ; mais pour une autoproduction, le résultat sonore est franchement honnête.
"Neuronal Corruption" est une bonne surprise.
Moins direct et frontal que son prédécesseur, il compense la baisse relative de l’agressivité par une créativité et des idées intéressantes, replaçant l'audace et les riffs catchy au centre de l'album.
En espérant qu'il sorte un jour en version physique...





Rédigé par : ..::Ju::.. | 14,75/20 | Nb de lectures : 9317




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker