ARV - I.d (Metal Age Productions/Underclass) - 25/08/2006 @ 10h31
Quand on parle de la scène black norvégienne, on pense tout de suite aux scènes de Bergen ou de la région d'Oslo, berceaux du style tel qu'on le connaît. Pourtant, plus au nord, l'ancienne cité de Trondheim a vu naître des groupes dont les noms sont connus et parfois reconnus (Bloodthorn, Atrox, Bethzaida, Celebratum, Lumsk, les proches voisins de Perished). La ville peut également s'enorgueillir de la renommée grandissante des autochtones de Keep of Kalessin. Vous l'avez compris, c'est donc d'une jeune formation du Sør-Trøndelag que je vais vous entretenir aujourd'hui.

Arv ("Patrimoine" dans la langue locale) pratique un black de facture norvégienne, simple et assez mélodique. Arv privilégie une musique bien grasse et bien rock. Le propos n'est pas aux ambiances malsaines mais un côté plutôt groovy, un peu comme a pu le proposer Koldbrann récemment. Armé d'un son gorgé de basses, le groupe fait allègrement vibrer sa musique, faisant par la même occasion dodeliner la tête de l'auditeur. Le premier titre "Shell" est sans conteste le meilleur de l'album, entrée en matière au thème prenant et aux variations rythmiques bien trouvés.

Si les guitares n'offrent pas une prestation technique inoubliable, le jeu du batteur est particulièrement intéressant. Sans débauche d'effets, le bretteur propose des parties sobres, puissantes et précises, qui font mouche à chaque fois. Il trouve sans difficulté le pattern juste ou le break adéquat qui accompagne au mieux les guitares sans les noyer de cymbales. De manière non démonstrative, mais avec beaucoup de feeling. Les grattes n'ont plus qu'à se laisser porter par ce tapis rythmique de premier plan.

Arv utilise également quelques légers effets avec parcimonie. Un chant féminin vient épauler la mélodie de "Shell", des parties de violoncelle apportent une touche mélancolique sur "Inhale", etc. Le groupe n'abuse pas de ces artifices, ce qui permet à l'album de garder une homogénéité et une violence mesurée, même si on ne retrouve pas l'efficacité du titre d'ouverture.

Un lien vers des extraits est disponible sur le site officiel. N'ayant pas réussi à faire fonctionner le player associé, je vous conseille plutôt de vous reporter à la page MySpace indiqué dans la rubrique "Links" ou dans les news.

Sans proposer un black novateur, Arv tire son épingle du jeu avec ce premier album bien entraînant. Si le groupe améliore encore sa recette, la prochaine livraison pourrait être à suivre de très près...

http://www.arv-music.com - 393 visite(s)

Sweet Triumph - 606 téléchargements


Rédigé par : Prince de Lu | 13,5/20 | Nb de lectures : 12573




Auteur
Commentaire
2nd° Decapitation
Invité
Posté le: 25/08/2006 à 15h06 - (32221)
En tout cas très jolie pochette...

Steevy
Invité
Posté le: 26/08/2006 à 05h01 - (32265)
...qui relève de l'exploit car pendre un corps de cette taille à une si petite branche sans qu'elle casse, j'ai encore jamais vu ! lol
M'enfin, c'est qu'un dessin :-)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker