ARTIFICIAL WISH - Subconscious (Buil2Kill/Season of Mist) - 12/10/2012 @ 07h59
J’ai toujours été subjugué par l’incroyable créativité déployée par l’univers du Metal en général, créateur de style et passerelles infinies ; et de la variété qui en découle.
Je me plais à croire que jamais l’uniformisation et le formatage de masse de la musique n’atteindra « mon » sacro-satanique Metal. Non par élitisme, mais en raison de cette incessante recherche artistique.

Alors forcément, quand débarque dans ma platine un truc comme ARTIFICIAL WISH, mes idéaux en prennent un coup...
Et malgré cela, même si ARTIFICIAL WISHn’est certes pas le représentant le plus inventif, il affiche des atouts non négligeables.

En découvrant "Subconscious", j’ai retrouvé d’anciennes vibrations datant de l’époque dorée de l’émergence de ce nouveau style, baptisé plus tard à tort et à travers NéoMetal. ARTIFICIAL WISH m’évoque ces groupes de l’époque, non par mimétisme musical, mais par une fraîcheur musicale associée à une certaine simplicité.

Je ne suis pas le meilleur client pour du Metal/Rock. Pourtant, ARTIFICIAL WISH m’a gentiment séduit.
Bardé d’influences variées, le quintet italien se fait plaisir. Par des structures ultra simples, et une musicalité facile, permettant d’accrocher l’oreille des gentils metalleux.
Le chant est très majoritairement chanté, à la façon de certains groupes de Punk/Rock tels que BAD RELIGION ou GREEN DAY.
De timides hurlements accentuent la facette Metal, évoquant certains groupes d’EmoCore, sans chercher non plus à être véritablement violent.

Punk/Rock également au travers de l’énergie déployée, et de sporadiques rythmes élevés. Même si c’est plutôt la culture ‘Teenage Rock’ qui prédomine.
Vous allez vous dire qu’avec tous ces attributs répulsifs/génériques évoqués jusqu’ici, on tient plutôt un clone de Metal ricain.

Sauf qu’à la façon des premiers groupes de Néo de l’époque, ARTIFICIAL WISH se démarque de ses concurrents grâce à de subtils petits atouts qui font toute la différence.
La basse qui n’en fait qu’à sa tête, évoquant de loin PRIMUS.
Les riffs mélodieux, jouant dans la cour MetalCore et Metal au sens large.
Les discrètes incursions électro, juste ce qu’il faut pour décorer sa musique
La gentille alternance de morceaux dynamiques et de passages sirupeux.

Créativité est un bien grand mot pour décrire "Subconscious". La réussite du groupe est avant tout de proposer un album attractif en n’utilisant que des éléments usités et des choses simples.
Loin d’être violent et agressif, ARTIFICIAL WISH rappelle plutôt une musique ‘catchy’, à la façon des premiers GODSMACK, évoquant un croisement entre DROWNING POOL, le INCUBUS des débuts, et CREED pour l’aspect mielleux.

On reste loin des précurseurs qui ont érigé et façonné le « Metal » depuis des générations. Mais ARTIFICIAL WISH se démerde pour éviter largement le naufrage, grâce à un potentiel réel et une envie palpable.
Si certains groupes cités dans cette kro vous accrochent l’oreille, jetez donc l’autre oreille sur ARTIFICIAL WISH ...


Rédigé par : ..::Ju::.. | 13,5/20 | Nb de lectures : 12542




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker