ARAFAT - BasedOnTrueUNexpla!nedEvent (8urec & War-Nerf) - 02/04/2012 @ 09h25
Je n'ai jamais douté qu'au cours de ma carrière de chroniqueur j'allais croiser des groupes avec des noms vraiment improbables. Quelles sont les motivations de ces trois jeunes Parisiens pour avoir choisi un patronyme aussi particulier ? J'espère seulement qu'on aura l'occasion d'en reparler car il serait vraiment dommage que ce groupe ne continue pas !

ARAFAT pratique un Punk n'roll crasseux aux forts relents de crust se dorant la couenne sur un transat de post core. La première chose qui étonne avec ce groupe, c'est l'univers sonore dans lequel il évolue. ARFAT a beaucoup en commun avec l'attitude et les sonorités de certains groupes anglais des années 80. Et c'est lorsqu'on apprend que le groupe a été formé sur les cendres d'un combo de Grindcore qu'on comprend d'où viennent les influences sauvages d'ARAFAT.
Il ne reste cependant plus grand-chose de Grind dans la musique d'ARAFT. Assez mesuré sur les tempos, ARAFAT préfère s'arracher violemment les tripes plutôt que d'épuiser leur souffle en accélérant outrageusement. Power trio opiniâtre, ARAFAT fait de la cohésion musicale son cheval de bataille à l'image des grooves simples qui sont l'apanage de sa musique.
Leur son est massif, puissant, roots et abrasif. Amoureux du vintage, on comprend vite que le côté violent vient plus de la patte des musiciens que du matos qu'ils utilisent. En gros, plutôt que d'utiliser le matériel actuel permettant d'avoir très facilement un son de malade, ARAFAT a préféré se la jouer "à l'ancienne". Résultat, ce disque "BasedOnTrueUNexpla!nedEvent" est un disque qui sonne cru et authentique. Les amateurs de productions actuelles le trouveront certainement un peu fade et manquant de relief... tant pis pour eux. Car reste au final neuf titres trempés dans la colère qui ne désespèrent pas de foncer pied au plancher dans les rues étroites d'une ville qu'on imagine lugubre en faisant un maximum de dégâts.
On remarque cependant que le groupe est encore assez jeune dans ses idées et que malgré une bonne volonté évidente, quelques plans demeurent très classiques. Il manque aussi au groupe le petit plus qui allume le feu de la violence au milieu d'une mosh part saignante... pas de crainte à avoir, cela va venir, ce n'est qu'une question de temps !
ARAFAT nous a donc concocté au final un album qui s'écoute très bien et qui en plus, est agrémenté d'un bien joli artwork ! Tiré du plus cultissime "They Call Her One Eye" (un "Rape and Revenge" des plus glauques) l'artwork de cet album, s'il n'est pas très personnel, est néanmoins très réussi à mon goût ! Un groupe à suivre.... mais pas de trop près car on sait que ARAFAT est capable de tout !

http://www.myspace.com/arafat19/videos/following - 112 visite(s)

Bandcamp - 95 téléchargements


Rédigé par : Pamalach | 13/20 | Nb de lectures : 11308




Auteur
Commentaire
chavroux
Membre enregistré
Posté le: 02/04/2012 à 10h29 - (101388)
Vu à la cantine de Belleville en première partie de Cult Of Occult... ce groupe m'a moyennement convaincu. C'est énergique, c'est clair, mais c'est pas ma came.



DARK RABBIT
Membre enregistré
Posté le: 02/04/2012 à 13h58 - (101391)
j'avais écouté à cause de la cover (fan du film, forcément...). Vraiment pas convaincu, non plus. Je trouve que les titres de moins d'une minute sont vraiment bon mais après je trouve que ça traîne un peu la patte. Une légère touche HELMET qui fait sonner l'ensemble 90's mais les riffs ne racontent rien ce qui est d'autant plus dommage avec cet référence cinématographique. On aurait voulu ressentir quelque chose.



pamalach
Membre enregistré
Posté le: 02/04/2012 à 14h20 - (101392)
Ah ben merde, moi je trouve que cela sonne bien Roots et qu'au contraire on sent que quelque chose se passe !

DARK RABBIT
Membre enregistré
Posté le: 02/04/2012 à 18h13 - (101393)
bah c'est strictement subjectif, c'est juste moi qui ne ressens rien mais bon aussi il fallait pas faire cette pochette. ;)

Henry
IP:80.11.81.93
Invité
Posté le: 03/04/2012 à 10h49 - (101399)
Just pour info le guitariste et le bassiste ne jouait pas dans dans un groupe de GrindCore mais dans Slavery (R.I.P)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker