APPOLLONIA - Crimson Shades (Maximun Douglas) - 01/06/2012 @ 09h27
« Porcelaine Whales » est la première chanson qu'a choisie APPOLLONIA pour ouvrir les hostilités de son nouvel album. Si le power trio est réputé pour tailler dans le gras d'un son dégoulinant de cholestérol, vous ne serez donc pas surpris de constater que le groupe ne s'est pas mis au pain sec et à l'eau.
Lors des premières secondes, et pour introduire leur album, le guitariste commence à jouer sur une corde à vide et à l'aide d'une basse rampante il remplit progressivement de notes éléphantesques un riff heavy ultra classique mais plutôt efficace. Au bout d'un moment, la batterie rentre en jeu et grâce à un son bien travaillé on se dit que les choses commencent bien et que ça le fait plutôt pas mal. Soudain, une coordination de batterie complétement inattendue s'accouple avec un riff bien gras et finit par déboucher sur une plan Sludge ultra lourd et pachydermique VRAIMENT hallucinant. A partir de ce moment-là, on ne fera qu'aller de surprises en surprises, de sourires en sourires et d'applaudissements en applaudissements. Des notes bafouées par une théorie musicale barbare, des chants clairs précis qui se font exploser par la suite par des hurlements de bêtes sauvages... tout part en couilles avec violence et anarchie. Eh oui messieurs et mesdames, APPOLLONIA a bien fait son travail.


"Crimson Shades" est composé de sept titres, tour à tour simples et complexes, longs puis plus concis. Dire qu'on nage ici dans les eaux troubles du Post rock serait réducteur même si on ne peut pas nier que cela fait partie de l'identité du groupe. On retrouve du Sludge, quelques bribes de black metal, du stoner marécageux, des mélodies gothiques, une sorte de néo progressif et de la disharmonie morbide qui s'invite à une fête qui tourne rapidement au carnage sonore. Avec ses multiples influences, le groupe pose une addition bizarre qu'ils gèrent comme si c'était le plus banal et le plus simple des calculs.

Cohérent, le groupe est aussi mélodique qu'il peut être abrasif et c'est sans sourciller qu'ils varient les plaisirs contre-nature sans sembler le moins du monde embarrassé.
Le groupe s'autorise donc un passage presque « Jazzy » sur la superbe « Redeemer » et étonne par la pertinence de son intervention. Ils ouvrent « Of Stillness and Spaces" par une guitare folk qui ne s'éteint à aucun moment du morceau pendant pourtant que l'électricité se fait une place écrasante dans la chanson.
A plusieurs moments, je trouve des similitudes entre la voix du chanteur et celle de Bessac Stephan de Kickback. Mêmes hurlements stridents en avant et mêmes riffs maléfiques issus de l'anus de la vilénie antique en couverture. Et tandis que le groupe se rapproche d'un des groupes les plus Ivol que la scène française ait engendré, ils versent peu après dans un passages qui aurait pu paraître sur « Antichrist Superstar » de Manson... à l'époque où il jouait encore de la bonne musique.
Du coup, lorsqu'APPOLLONIA donne dans le psychédélisme psychotique ou dans le folk de junkie, on n'est pas vraiment étonné.

Difficile de décrire cet album autrement que par un étalage assez clinique. Les chemins qu'emprunte le groupe ne semblent pas faits pour être tracés sur une même carte et sur le papier, on ne peut que légitiment se demander ce que peut donner une telle aventure sonore. Rien ne vient pourtant troubler l'écoute de ce troisième album tant il est plaisant et impeccablement produit. Ah j'ai pas dit au fait que le mix et le master ont été réalisé par Franck HUESCO et que l'album a été enregistré chez le batteur du combo. J'ai pas dit non plus que le combo évoluait d'une bien jolie façon et qu'ils venaient de trouver ici une formule vraiment très efficace. L'illustration qui orne la pochette est aussi pertinente et magnifique que la musique et APPOLLONIA trouve ici une juste mesure visuelle à sa folie musicale.
Merde mais comment ils font ? Oui vous avez bien raison, on s'en fout et on se remet le disque. Bravo les gars.

http://www.facebook.com/Appolloniageeks?filter=2 - 218 visite(s)

my_____ - 114 téléchargements


Rédigé par : Pamalach | 16,5/20 | Nb de lectures : 12032




Auteur
Commentaire
spl**k
IP:87.239.216.19
Invité
Posté le: 01/06/2012 à 11h01 - (102270)
Mais c'est mignon tout plein!

Merci pour la découverte!

pearly
Membre enregistré
Posté le: 01/06/2012 à 11h54 - (102274)
excellent groupe, excellent disque. leur musique est de plus en plus personnelle, ça ne va clairement pas leur ouvrir de grandes portes, mais c'est tout à l'honneur. Pop, metal, moderne, nineties, At the Drive-In, Deftones, Mastodon se croisent entre autres choses dans leur son. Mélange audacieux, influences bien digérées, pour un groupe mésestimé.



Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 03/06/2012 à 19h08 - (102325)
Habituellement pas fan de sludge ou de post-hardcore mais là... Ouch ! La claque ! Et le son de basse est ultra fat... album commandé !
Merci pour cette chronique !



pearly
Membre enregistré
Posté le: 03/06/2012 à 21h06 - (102330)
Enfin promis Jotun, entre le sludge et Appollonia, il y a un écart équivalant à peu près à celui entre le hip-hop et Satanic Warmaster.

2nd Decapitation
Membre enregistré
Posté le: 04/06/2012 à 18h05 - (102354)
Excellent album! Il tourne en boucle depuis un mois.
La variété et le qualité du chant apportent énormément à leur musique.









Jotun35
Membre enregistré
Posté le: 05/06/2012 à 15h25 - (102377)
@ pearly : Mes connaissances en sludge étant proche du néant absolu, je te crois sur parole ! ;)



cherokkee
Membre enregistré
Posté le: 06/07/2012 à 22h09 - (102905)
Je découvre à peine mais je suis très surpris. A la première écoute, c'est déjà très intéressant et bien foutu !



pamalach
Membre enregistré
Posté le: 06/07/2012 à 23h36 - (102907)
Franchement, ces mecs gagnent à être connus.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker