AOSOTH - IV: Arrow In Heart (Agonia/Season of Mist) - 23/08/2013 @ 09h24
J’ai traîné à faire cette chronique, c’est vrai. Si de multiples raisons peuvent expliquer ce retard, l’une d’entre elles, particulièrement, ressort de manière aigue : ce Aosoth est difficile à chroniquer. Pour moi en tous cas. En fait, il est agaçant. Ni plus, ni moins.

Si vous avez aimez III, vous vous retrouverez sans souci dans ce Arrow in heart. Les ingrédients sont pour la plupart les mêmes que sur leur excellent album précédent : compos basées sur des tempis rapides alternant avec des mid-tempo lourds, recherche incessante d’une sensation d’étouffement, son de guitares racé, toujours caractérisé par ce même bourdonnement lancinant qui donne l’impression d’être attaqué par une nuée de mouches voraces, ambiances BM orthodoxe pur jus avec des atmosphères glauques – proches encore une fois de III –, son ample et profond mais également « étouffé », sentiment général de chaos maîtrisé… Tout y est.

Les morceaux s’enchaînent assez naturellement, les compos sont toujours aussi denses. La voix de MkM, moins brutale mais tout aussi caractéristique que dans Antaeus, assure autant que sur les albums précédents et donne cette couleur sombre et chaotique à l’ensemble, qui confère une belle cohérence à l’album.

Mais voilà. Ce Aosoth est aussi, par instants, très chiant. Si la plupart des titres est intense, ces parties ultra dynamiques sont souvent brisées – et le mot est choisi à dessein pour ma part – par des ambiances mollassonnes tristounettes… Loin d’installer des atmosphères glauques comme sur III, ces multiples ponts désagrègent le morceau, l’effritent et finalement en ralentissent considérablement la dynamique. Si cette remarque ne vaut pas pour les trois premiers titres, où ces fameux interludes ambiant atteignent leur but sans faire perdre de densité et de puissance aux morceaux, en revanche, sur les deux titres Broken Dialogue 1 et 2, ces ralentissements suppriment toute folie en éparpillant l’auditeur dans des méandres inutiles. Ils vident les titres de leur puissance intrinsèque. La remarque est encore plus crue de vérité, à mon sens, sur le dernier titre (Ritual marks of Penitence) où un long break de guitare propose une grande bouffée d’air frais dans un morceau qui n’en avait surtout pas besoin. Ainsi vidé de son intensité, l’album se clôt sur un titre tout mou du slip…

Globalement, on peut également regretter un manque de prise de risque par rapport à III dans la mesure où ce IV en est presque la suite mathématique logique ! Les variations sont infimes. Certes, Aosoth assoit ici son style et – disons-le clairement – il est de grande qualité. Mais là où un Antaeus, par exemple, a su évoluer, Aosoth paraît un peu figé sur ses positions.

Ces critiques émises, on se félicitera cependant de la qualité générale de cet opus et du véritable cachet dont le groupe peut désormais se prévaloir. Nombreux sont les groupes de BM orthodoxe à vivre dans l’ombre de Watain. Pas Aosoth (même si, pour ma part, l’influence la plus palpable reste DSO, autant dans les structures que dans les dissonances). Les compos conservent ce caractère progressif acquis depuis III (comme DSO…), ce talent de composition évident qui anime leurs auteurs et la sensation d’une multitude d’arrangements qu’il faut prendre le temps de découvrir. Car, de fait, Arrow in heart met du temps à se révéler, la faute à des titres longs, difficiles à apprivoiser. Mais, si vous avez aimé III, n’hésitez pas un instant à fondre sur ce IV de grande qualité, en dépit de ses quelques défauts.




http://www.facebook.com/aosoth - 230 visite(s)

Youtube - 123 téléchargements


Rédigé par : raziel | 15/20 | Nb de lectures : 13549




Auteur
Commentaire
paul
IP:5.199.138.89
Invité
Posté le: 23/08/2013 à 10h27 - (108684)
Que viennent foutre ces branques de Watain dans la chro...

tarte au poil
IP:37.220.31.21
Invité
Posté le: 23/08/2013 à 11h32 - (108688)
paul : c'est parce que ce sont des guignols, comme Watain.

away.alive
Membre enregistré
Posté le: 23/08/2013 à 12h32 - (108690)
l'ambiance malsaine et étouffante de III avec le côté plus direct de Ashes of angels... j'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé ce Arrow in heart, qui devient sans équivoque mon album préféré du groupe.



Soleil Noir
IP:194.3.185.37
Invité
Posté le: 23/08/2013 à 13h20 - (108691)
Mais à l'écoute : je ne comprends pas pourquoi on a encore un parallèle avec une formation comme Antaeus, il n'y a que le chanteur en commun non? Pour ce qui est du black metal orthodoxe, ce n'est pas vraiment Watain qui viendrait en comparaison mais pourquoi pas Funeral Mist, son Salvation en particulier.

Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 23/08/2013 à 13h33 - (108694)
Je ne peux pas le comparer aux précédents puisque j'ai découvert le groupe avec cet album, mais pour ma part ça a été une très bonne découverte !



Bernard
Membre enregistré
Posté le: 23/08/2013 à 14h00 - (108697)
Après un III qui m'avait pris en traitre et m'avait laissé sur le carreau, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans ce nouvel album.

Finalement, après nombreuses écoutes répétés le déclic a eu lieu. Ceci dit, je ne suis pas totalement convaincu par l'album dans son ensemble, la dernière partie étant un peu plus faiblarde que ce qui précède.

III reste mon album préféré du groupe, ce Arrow In Heart le suivant quand même de peu malgré les imperfections.

Diboli
Membre enregistré
Posté le: 23/08/2013 à 14h45 - (108699)
Album surprenant au début, mais après plusieurs écoutes, il passe vraiment bien !
Super groupe!



Futhark
Membre enregistré
Posté le: 23/08/2013 à 15h29 - (108701)
Un de mes albums de l'année, pour sur.



paul
IP:193.111.141.55
Invité
Posté le: 23/08/2013 à 16h58 - (108703)
Watain n'est déjà pas un groupe de black metal alors oui la comparaison est plutôt surprenante

raziel
Membre enregistré
Posté le: 23/08/2013 à 22h33 - (108715)
La chro ne fait aucune comparaison avec Watain. Je dis simplement que dans ce style de BM, Watain est un chef de file copié.

Je dis très clairement dans la chro que, pour ma part, la principale influence de cet album reste DSO.

Pour Antaeux non plus, la chro ne comprend aucune comparaison.

Il faut lire la chro, pas la survoler en écoutant la radio.

paul
IP:193.111.141.55
Invité
Posté le: 23/08/2013 à 22h52 - (108719)
t'es gentil mais Watain n'a jamais été une référence avec son seul et unique Rabid DC, franchement ca n'est en aucun cas un chef de file du black orthodoxe et ça ne l'a jamais été. Funeral Mist est en effet un meilleur exemple.

wasted
Membre enregistré
Posté le: 24/08/2013 à 01h23 - (108724)
Une excellente surprise! Pour moi le meilleur AOSOTH!



ah oui?
IP:83.199.185.215
Invité
Posté le: 24/08/2013 à 14h16 - (108735)
"Mais là où un Antaeus, par exemple, a su évoluer, Aosoth paraît un peu figé sur ses positions. "

C'est quoi ça?

Sunn0))
Membre enregistré
Posté le: 24/08/2013 à 15h49 - (108736)
C'est vrai que les comparaisons miteuses avec Watain en chef de fil du black orthodoxe (no comment) et Antaeus gâchent la chronique. Il faut comparer quand c'est pertinent simple rappel de base. Pour ce qui est de l'album c'est le son qui m'a immédiatement accroché, je ne saurais décrire pourquoi mais y'a un truc classe. Le seul élément négatif, comme le souligne la chronique, sont parfois les parties ambiancé qui essoufflent quelque peu les chansons, mais rien de grave sur l'album entier.



AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 24/08/2013 à 16h19 - (108737)
C'est marrant de pointer du doigt des comparaisons foireuses, mais faut aussi savoir utiliser "ambiancé".

Matt
IP:90.7.138.136
Invité
Posté le: 24/08/2013 à 18h47 - (108739)
Depuis le précédent album, le groupe a (enfin) trouvé son style propre à lui et maîtrise son sujet, très bon CD !

vsgreg
Membre enregistré
Posté le: 24/08/2013 à 19h14 - (108740)
Ouais !
AOSOTH c'est le leader du black metal ambiancé frenchy.

Bernard
Membre enregistré
Posté le: 26/08/2013 à 10h04 - (108756)
"Black metal ambiancé" je note! :)

Sunn0))
Membre enregistré
Posté le: 26/08/2013 à 12h09 - (108758)
Je sais qu'il ne faut pas nourrir le troll, mais, je réitère, il y a des parties ambiancé dans les morceaux d'aosoth ;)

yohm
Membre enregistré
Posté le: 26/08/2013 à 14h13 - (108766)
En tout cas cet album ne manque pas de groove.

Y'a moyen de s'enjailler grave en swaggant un max sur cette musique.

AnusFraicheur
Membre enregistré
Posté le: 26/08/2013 à 20h12 - (108772)
faut pas confondre ambiancé et ambiente...

Paul
IP:193.111.141.55
Invité
Posté le: 28/08/2013 à 16h49 - (108792)
Yannick Noah est loué, tout comme Aosoth, pour ses talents d'ambianceur.

GzU
IP:86.70.176.253
Invité
Posté le: 28/08/2013 à 20h16 - (108796)
bin, moi j'ai aimé celui-ci ! Je suis rentré dedans avec une facilité déconcertante, il m'a parlé tout de suite !
Une évolution ultra-logique au vu des précédents donc, mais un album tout en intensité et en ambiance, une vraie réussite qui me fait même un peu trop zappé les 3 premiers !!!

Dixit777
IP:109.223.57.73
Invité
Posté le: 19/09/2013 à 20h36 - (109140)
Je n'ai pas reussi à rentrer dans ce nouveau skeud! C'est mou, bcp trop mou, trop de mid tempo, pour simplifier trop gay..

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker