AODON - Sharphood (Antinomie) - 16/06/2016 @ 07h05
Abrités par le tout jeune label Antinomie Productions, les français d’Aodon livrent avec Sharphood leur tout premier album et, au-delà, leur tout premier enregistrement a priori. Centré sur le concept de l’enfance – qui offre à la violence mentale comme physique de se manifester sans obstacle – cet album s’articule autour de 12 titres pour près de 50 minutes d’un BM très ambiancé, relativement atmosphérique mais qui ne renie pas la violence propre au style.

Si l’on passera rapidement sur l’intro, aussi brève qu’inutile, le premier véritable titre "Born buried" laisse à entendre un BM racé, au son profond et ample, dynamique en diable et très axé sur la mélodie fondue dans la masse. Le son est ici important, sale, organique, un poil cotonneux mais en parfaite adéquation avec l’esprit des titres car également puissant et doté d’une belle profondeur. On remarque de suite – on retrouvera cette idée dans d’autres titres – la volonté d’apporter de la mélodie non seulement fondue dans les titres ("Sense and Perception") mais également comme en « surimpression » ("Golden Snake"), comme si elle venait surcharger la structure pour l’enrichir. Cette mélodie qui constitue le fil conducteur de l’album (l’intro de "Cut in two"), tantôt en soutien de la rythmique ("Cut in two" encore pour "Through the light"), tantôt en sonorité « autonome » ("Golden Snake", "Subways"), comme pour immerger davantage l’auditeur.

La vitesse n’est pas le cheval de bataille du groupe, qui ne la renie pas pour autant, mais n’en fait pas un axe prioritaire du développement de ses morceaux. Son utilisation parcimonieuse souligne le plus souvent l’allure tranquille des titres ("Cut in two", par contraste avec la mélodie qui soutient le morceau par exemple ; "Through the Light" ; "On your Knees"). Il en va de même de l’approche un brin « saccadée » des guitares (le départ de "Through the Light", "Project 555") qui apporte une touche thrash voire death venant briser à peu de frais la structure des titres de manière pertinente. Cet apport offre des lancinances intéressantes qui donnent le sentiment que le morceau s’étire en longueur alors qu’il gagne simplement en menace et en ténèbres ("Through the Light", "On your Knees"). Ces longs lead de guitares constituent une trouvaille intéressante (ils sonnent parfois comme une sirène au loin) qui donnent de l’épaisseur aux morceaux, particulièrement lorsqu’ils brisent les mélodies ou qu’ils accompagnent les envolées de la batterie ("On your Knees", "Through the flesh").

Les relances sont également nombreuses (sur "On your Knees" par exemple) comme les ponts qui assurent de belles transitions, très naturelles, entre les passages les plus calmes ou les plus dissonants et ceux où la batterie développe sa charge ("Golden Snake"). Le caractère organique du son participe de cette impression, qui donne à la batterie une sonorité très « ronde », très agréable ("Project 555" ou "Bone Cage" par exemple, mais tous les titres pourraient être cités), comme la basse par ailleurs, même si cette dernière est plus discrète ("Subways").

On regrettera simplement, mais c’est bien peu pour un premier effort, un petit sentiment de répétition passé "Subways", les quatre derniers titres n’étant peut-être pas absolument nécessaires de mon point de vue. Tout avait déjà été dit avant.

Ce premier effort m’a pleinement convaincu. Sur une base BM racée, teintée de thrash et de death, Aodon livre une prestation intéressante, dopée par un son tout à fait à la hauteur et où la recherche de mélodie n’est pas qu’une annonce. A suivre donc et à supporter.




Rédigé par : Raziel | 15/20 | Nb de lectures : 5801




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker