ANUNAKI - EPs (Autoproduction) - 01/10/2015 @ 07h50
Si sur les tablettes d'argile en écriture cunéiforme (les écrits les plus anciens connus à ce jour) de la mythologie mésopotamienne, le terme Anunnaki désignait la classe dirigeante des dieux qui gouvernaient le monde et résidaient sur les eaux, celui qui nous intéresse aujourd'hui ne possède déjà que 2 "N" et, en plus, pratique un Post Metal aux influences diverses et variées. Et si le jeune groupe de Nancy (fondé sur la base de 2 groupes locaux désormais disparus) ne gouverne pas encore le monde ni ne réside sur l'eau, il gouverne déjà sa propre destinée (autoproduction et esprit DIY à 100%) et réside sur la route puisque le groupe joue absolument partout où il le peut. Et pour les avoir déjà vu un paquet de fois, je peux vous assurer que ça vaut le détour !

Je vous avais déjà parlé de ce groupe lors de la release party de leur premier EP (à ce sujet, n'hésitez pas à utiliser le moteur de recherche situé sur votre droite à ce sujet) et si aujourd'hui, je le chronique avec du retard (il est sorti fin 2014), je profite de l'occasion pour parler du nouveau sorti cette année car le chanteur officiant sur leur premier méfait a laissé sa place à une demoiselle qui présente ainsi une nouvelle facette du groupe alors que la musique est toujours la même. Un challenge plus qu'intéressant.
En gros, pour résumer : 2 EPs, 6 titres (3 par EP), 2 chanteurs, 2 studios différents, bref 2 facettes de la même pièce. Mais voyons voir plus en détail...

Le 1er EP du nom de "Ostrich and Walrus" a été enregistré "à la roots" dans un chalet paumé au fin fond des Vosges (plus trve, y a pas !) avec Orlando au chant et a la lourde tâche de présenter la musique et l'univers d'ANUNAKI. Musique et univers qui peuvent se résumer ainsi : dans un grand shaker mettez du NEUROSIS, du PELICAN, du CULT OF LUNA, du LIGHT BEARER, saupoudrez un peu de ALTAR OF PLAGUES pour les structures et le côté froid des ambiances et secouez très fort ! Vous voyez où on navigue ? Bien !
Donc entre le son brut et la voix emplie de souffrance, on a 3 titres qui prennent le temps d'installer des ambiances inconfortables, malsaines, lourdes mais toujours progressives qui se développent et prennent vie d'une manière différente lors des nombreux concerts donnés par le groupe. D'ailleurs en live, l'impro n'est jamais bien loin permettant au groupe et au public présent de partager une sorte de transe hypnotique mais néanmoins brutale. Une écoute du titre disponible sur le Bandcamp du groupe sera d'ailleurs à ce titre conseillée.

Le 2e EP, "PIUFL", présente Julie au chant et a été enregistré au Psyrus Studio de Strasbourg (DEADMEN, DUST IN MIND). Avec un son plus "in your face" et une chanteuse agressive qui vit ses textes à fond, ANUNAKI présente une facette plus Hardcore de sa musique où les ambiances sont plus à chercher dans le Post Metal que dans le Black (style bien plus présent auparavant) alors que le fond musical est resté le même. Et c'est bien là le plus intéressant !
Car si dans le 1er cas, la facette Black Metal malsaine est clairement présente au sein d'un Sludge Post Metal Progressif (amateurs d'étiquettes, régalez-vous !), dans le second cas, elle sera remplacée par un côté plus Hardcore, plus frontal, en un mot : radical. Ces deux courants musicaux et facettes distinctives sont bien évidemment mis en avant par le chant mais aussi par le son qui correspond parfaitement à la musique et aux ambiances et autres atmosphères mises en place par ANUNAKI.
Il n'est pas rare, en effet, d'avoir des titres qui chatouillent le quart d'heure ("Cult of Palourdes" ou "Temple of Trilobites" en sont un excellent exemple, il sont en écoute également sur la page Bandcamp du groupe et même si le dernier EP est disponible gratuitement, n'hésitez pas à les soutenir à votre manière, ils le méritent largement).

Un mot encore sur les particularités de ce groupe original : les artworks sont D.I.Y. c'est à dire que les EPs vendus lors des concerts ont tous un artwork personnalisé et unique. Oui, le groupe a mis la main à la pâte (dans les pots de peinture serait plus juste) pour que ton exemplaire soit le tien et uniquement le tien. Et en plus, ils te laissent choisir celui qui te parle le plus. Un groupe aussi proche du fan et à ce point, c'est très rare, autant donc en profiter. Je rajoute le fait qu'ils sont également numérotés à la main. Est-ce besoin d'en rajouter encore sur le fait qu'un groupe en totale autoproduction privilégie d'abord la qualité avant tout ?
Concernant la partie live, il est à noter que Julie descend fréquemment dans la foule le micro au niveau de la gorge pour un rendu original et spectaculaire. Quant au line-up ce dernier vient de connaître un nouveau changement puisque Rosie a troqué la basse contre la guitare, guitare qu'a abandonné Mathieu pour reprendre la basse (ça va, vous suivez toujours ?).
Bref, un groupe intéressant, bien dans son univers et qui gagne à être plus que connu pour qui aime les sensations fortes. Vous ne serez pas déçu, c'est garanti sur facture !




Rédigé par : Youpimatin | 8/10 | Nb de lectures : 7386




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker