ANTROPOFAGO - Aera Dementiae (Kaotoxin) - 11/12/2015 @ 07h16
Pas franchement anthropophage, tout juste carnivore, les montpelliérains ne font pas dans le Gore ni dans le Grind, contrairement à ce que leur patronyme pourrait laisser penser... ANTROPOFAGO pratique un Death Metal Technique et gentiment brutal ; ils sont de ceux qui aiment Gorod, Atheist, Death et Kronos.
Et 4 ans après son premier album, le groupe est de retour avec "Aera Dementiae"

Agréablement surpris à l'époque par la fraîcheur et la simplicité de "Beyond Phobia", c'est avec plaisir que j'ai pris le temps de découvrir ce second opus.
Le temps est maître de patience, et clairement le cap de la maturité est passé pour ANTROPOFAGO, qui propose un second opus bien plus riche... et mature, forcément.

Des structures aux riffs, du déroulement des morceaux aux influences, on sent que le groupe a travaillé et approfondi son art. Presque Progressif par moments, mais toujours agressif et violent à d'autres, ANTROPOFAGO a troqué son bonnet d'apprenti cuisinier contre une toque d'universitaire. Moins approximatif, plus structuré, voici le nouveau ANTROPOFAGO.

Sans jamais se départir d'une forme d'efficacité simple et accessible, le groupe se faufile entre les cassures stylistiques pour insuffler à son Death Metal une personnalité toute singulière.
Le concept de démence, omniprésent textuellement, trouve un écho malsain et pernicieux jusque dans la musique du groupe. On sent cette démence guider les violentes accélérations, les cassures et les accalmies trompeuses, on la ressent aussi et surtout dans les hurlements gutturaux de Melmoth, évoquant l'autre grand (ancien...) dément de la scène Death, Tom de Emeth.

Encore trop scolaire ou rigoureux dans son approche, ANTROPOFAGO oublie parfois la folie et la rage qui hantent habituellement l'univers du Death. C'est en tout cas mon ressenti, et je trouve cet opus trop propre, trop travaillé et pas assez brut, là où "Arisen New Era" de KRONOS par exemple surfe avec talent sur cet équilibre.
Mais d'un autre côté, l'univers d'Antropofago est plus technique, plus progressif, plus varié et aventureux que celui de leurs compères vosgiens.
Un mal pour un bien, car si à titre personnel je trouve "Aera Dementiae" pas assez direct et immédiat, cette approche musicale aide le groupe à affirmer sa personnalité.

Enregistré aux Inner Sound studios "Aera Dementiae" possède un son compact, sec, et relativement équilibré, permettant d'apprécier pleinement la justesse et la maîtrise technique des 5 protagonistes.
Plein de surprises et de rebondissements, cet album séduit par son inspiration et son intelligence de composition, même si, à contrario, il perd en efficacité et en agressivité.

Les amateurs de Death Brutal et impulsif risquent de faire la grimace, car ANTROPOFAGO préfère désormais prendre le temps de développer ses morceaux, contrastant ainsi avec les débuts énergiques des débuts.
"Aera Dementiae" illustre une progression impressionnante et une maturité fraîchement éclose, pour un groupe qui n'a certainement pas dit son dernier mot...




Rédigé par : ..::Ju::.. | 14/20 | Nb de lectures : 7750




Auteur
Commentaire
RBD
Membre enregistré
Posté le: 12/12/2015 à 13h16 - (118937)
C’est un peu cruel de comparer avec Kronos, bien que l’actualité les rapproche de l’excellent "Arisen…". Les Gréco-Lorrains ont bien plus d’expérience.
Étant originaire de la même ville je vois Antropofago (avé l’acceng) à peu près tous les ans depuis longtemps. En live aussi les progrès du groupe sont très nets, mais sur scène il y a la pression, pas de deuxième chance… et donc ça sonne beaucoup plus spontané, imparfait et à la peine dès qu’on s’approche des passages compliqués. La production live aussi s’est améliorée après bien de mauvais mixages, mais reste plus naturelle que le son sur album. Au total c’est étonnant de comparer les deux exercices.
Le groupe a pris confiance et dégage également en concert le grain de folie qui manque à l’album. Malgré le thème et les nombreux samples ce dernier ne dégage pas encore la dinguerie d’un Benighted. La raison en est, comme la kro le distingue, que le groupe veut aller vers la scène technico-brutale - du moins à ce qu'on entend.


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker