ANOMALIE - Refugium (Art of Propaganda) - 24/12/2015 @ 09h49
Amateur de post-BM, Anomalie est pour toi. Ou devrait l’être du moins. Ce groupe autrichien qui réunit en son sein un certain nombre d’acteurs de cette scène (Christian « Marrok » Brauch d’Harakiri for the Sky ou Lukas Schlintl) déboule ainsi avec Refugium, son premier album longue durée. Et en la matière, il y a mieux. Beaucoup mieux.

Anomalie n’est pas foncièrement mauvais, ni franchement ennuyeux. Il présente juste, de mon point de vue, peu d’intérêt. "In fear of tomorrow", le titre d’ouverture, est ainsi basé sur des vocaux clairs limite justes, agrémenté de riffs déjà entendus et sans véritable plus-value. La structure n’est pas inintéressante mais juste classique là encore. En somme, rien ne retient véritablement l’attention.

Anomalie fonde son propos sur le mélange des genres. Si la dominante est post-BM, les soli sont parfois purement rock ("Spiritual Distortion"), voire un peu core sur les bords. Cela ne me dérangerait nullement si, comme pour les ténors du genre, l’enchaînement se faisait en toute fluidité, sans cassure « anormale ». Or, ce n’est pas le cas ici. La touche de rock dépressif que l’on ressent par ci par là n’a pas la classe suffisante pour emporter la conviction. Les riffs sont communs. C’est là finalement tout le problème.

Pour autant, cet album est simplement décevant. Il n’est pas médiocre. Lorsque le groupe dérive vers des rivages plus personnels ("Untouched Walls", où la rythmique est sur une dynamique assez simple, assez directe mais où la voix vient, par ses variations, enrichir le morceau et lui offrir ses ressorts profonds), plus intimistes ou groovy ("Between reality and the world beyond", "Solace" et son pont à la guitare sèche vers les 4’, "Leaving Somnia"), voire plus brutaux ("Refugium" et sa basse discrète) la sauce m’apparaît d’un meilleur goût, de meilleure tenue. De même, c’est lorsqu’Anomalie embrasse plus nettement dans ambiances shoegaze que sa musique a plus de corps ("Freiflug").

Si la pochette est réussie, tu auras compris que je fus moins séduit par le contenu de l’album. Sans être mauvais, Anomalie n’est pas non plus très passionnant sauf, encore une fois, à sortir de son confort pour emprunter des chemins moins balisés.




Rédigé par : Raziel | 12/20 | Nb de lectures : 7320




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker