ANNOTATIONS OF AN AUTOPSY - The Reign Of Darkness (Nuclear Blast/Pias) - 08/02/2010 @ 08h31
C’est dingue, tout de même, les a priori.
Vicieux et sournois, ils ont vite fait de s’imposer à vous insidieusement. Ils arrivent sans crier gare, s’installent dans votre esprit, façonnent peu à peu votre opinion, détournant votre objectivité, se transformant en indubitable certitude, allant même jusqu’à endosser le costume de Vérité Absolue.
Prenez ANNOTATIONS OF AN AUTOPSY, par exemple : Patronyme à la con. Squattage d’affiches prestigieuses. Artwork et logo clichés à la typographie soi-disant Death Metal. Merchandising surdéveloppé.
Comment voulez-vous ne pas avoir d’a priori avec tout ça ?

Et là, mine de rien, paf ! les a prioris ! Car AOAA est bien plus intéressant que ce que peut laisser présager son patronyme, et s’écarte intelligemment des contrées Death Core. Sans non plus être indispensables, les Britanniques, qui sortent ici leur 2ème album, après un banal ‘Before the Throne of Infection’ paru en 2008, remettent le couvert avec un album fort plaisant.

Oubliez les termes ‘Originalité’, ‘Expérimentation’ et ‘Talent’, car ce ‘Reign Of Darkness’ en est totalement dépourvu. Mais il compense ce manque par une réelle efficacité et une puissance bienvenues. Le Death ‘Moderne’ Brutal des insulaires, principalement Mid-Tempos et groovy, comporte de régulières accélérations qui apportent une touche de brutalité appréciable. Evidemment, impossible de se défaire totalement des inspirations ‘modernes’, évoquant tour à tour DESPISED ICON ou THE BLACK DAHLIA MURDER.
Mais globalement, les fréquentes variations rythmiques restent relativement agréables et accrocheuse. Et même si certains breaks évoquent parfois un peu trop les moisis CARNIFEX ou VIATROPHY, AOAA s’aventure plus souvent du côté Death que Core.
Pas de Slam Parts, peu de Mosh Part insipides, peu de redondance ; hormis quelques passages trop communs, on sent que le groupe s’évertue à donner corps à ses compos, en recherchant à la fois à évoluer tout en conservant l’efficacité et la puissance propres au Brutal Death dit ‘Moderne’. Le changement dans la continuité, en somme...

Autre point de satisfaction, le beugleur, qui évolue dans un registre growlé, est aux antipodes des traditionnels chanteurs de Death Core. Point de ‘Breeee’ ou de ‘Pig Squeals’ peu inspirés, Steve Regan s’époumone principalement dans des sphères gutturales convaincantes et néanmoins intelligibles.
Enfin, le travail effectué sur les riffs est à souligner. A l’image d’un VIATROPHY, mais qui se serait délesté des Breaks chiantissimes, AOAA manifeste une forte attirance pour les mélodies, comme l’illustrent certains riffs sur ‘Catastrophic Hybridization’ ou ‘Impale - The Sun’. Les influences typées Metal Core ou Thrash produisent des riffs ‘mélodico-basiques’, et permettent à la plupart des titres de se démarquer des autres. Quelques solos sont également disséminés, comme sur ‘Born Dead’, ou sur ‘Emptiness’, qui autorise même quelques incursions d’arpèges acoustiques, apportant un supplément de variété.

On n’échappe malheureusement pas aux breaks typiquement Death Core, à l’image de ceux présents sur les titres ‘Portrait of Souls’. Mais, ‘noyés’ au milieu d’accélérations plaisantes ou de riffs plus mélodiques, ils voient leur impact négatif diminuer.
Si le groupe n’invente ni ne sublime rien, certains titres arrivent tout de même à sortir du lot, à l’image de ‘Cryogenica’ qui récapitule parfaitement à la fois le potentiel et les faiblesses d’AOAA, avec ses variations de rythmes plaisantes et son alternance entre Break, riffs accrocheurs et brutalité. La production puissante mais un peu trop propre reste en cohésion avec les compos.

Rien d’extraordinaire, au final, mais un sentiment plutôt positif, pour un groupe qui développe sa propre vision du Death Metal ‘Moderne’ en agrémentant tant bien que mal ses compositions d’influences mélodiques. Les amateurs de Death Core ou de Death ‘Moderne’ devraient être conquis, les autres peuvent passer leur tour.

Myspace - 201 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 13.5/20 | Nb de lectures : 11833




Auteur
Commentaire
Caacrinolas
Membre enregistré
Posté le: 08/02/2010 à 10h58 - (80631)
Rien que la pochette ultra pompé sur celle de Kataplexia montre l'arrivisme et l'interet plus que limité que présente ce groupe de carrefour death metal.

Rutabaga
IP:88.182.96.170
Invité
Posté le: 08/02/2010 à 12h01 - (80640)
@Caacrinolas: "Bonjour, je juge les CD sur leurs pochettes, et je mange mes propres excréments".

Sinon la note de Ju est justifiée je trouve... Ni génial, ni trop pourri, c'est un CD juste acceptable pour ceux qui aiment le genre.

Vision Of Beuh
Membre enregistré
Posté le: 08/02/2010 à 12h32 - (80644)
Même sur la scène deathcore, ce groupe est une vaste blague. "Before The Throne Of Infection" était deja moyen (quelques bons titres mais rien de bien excitant) mais alors celui la... Pfou...



Caacrinolas
Membre enregistré
Posté le: 08/02/2010 à 17h54 - (80672)
@ Rutabaga : Salut je sais ed quoi je parle j'ai quand même écouté les deux albums du groupe.

Et à propos du reste tu dis ça parce que tu n'y a pas gouté c'est tout.

Ilhan
Membre enregistré
Posté le: 08/02/2010 à 23h03 - (80689)
Pareil assez d'accord avec la note, même si au contrario de la chronique c'est le manque de break qui pour moi rend plate leur musique.
Ya des bons trucs, mais on se perd dans l'écoute, on accroche jamais vraiment....

Rutabaga
IP:88.182.96.170
Invité
Posté le: 09/02/2010 à 22h57 - (80742)
Caacrinolas: peut-être pourrais-tu me laisser une part dans un tupperware la prochaine fois!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker